Premier Marathon | Mes conseils pour bien le préparer

Le marathon… C’est bien souvent le graal dans la “carrière” de runneur amateur que nous sommes. Et si en 2019, tu participais à ton premier marathon ? C’est un beau défi que tu te lances. Mais comment bien t’y préparer ? C’est la grande question ! Parce que mine de rien, courir ces 42,195 km n’est pas une mince affaire. Que ce soit physiquement ou mentalement.

 

À raison, un premier marathon (et même un deuxième !) fait peur. C’est un défi beaucoup plus difficile à relever qu’un premier 10 km ou un premier semi-marathon. Car l’exigence physique et mentale est nettement supérieure. Un premier marathon se prépare. Entre le choix de la course, l’organisation des semaines d’entraînement et le marathon lui-même, je te partage aujourd’hui tous mes conseils pour bien t’y préparer.

 

À lire : “Marathon de Paris 2017 | Je l’ai fait !”

 

Sachant que mon objectif n’est absolument pas le chrono. Mais bien le plaisir. En effet, je n’ai pas le niveau pour vouloir chercher à faire une performance sur cette distance. Franchir la ligne d’arrivée le sourire aux lèvres est déjà une performance en soi pour moi. Ainsi, tous mes conseils auront pour vocation de t’aider à préparer avec sérénité ce premier marathon pour que tu en tires le maximum de plaisir et de satisfaction personnelle.

 

Choisir ton premier marathon 

Le choix du premier marathon n’est pas anodin. Bien au contraire. Savoir quand se lancer pour la première fois à l’attaque de cette distance mythique, mais aussi quel marathon choisir est essentiel. Parce que cette aventure est la tienne. Et que nous voulons toutes les deux qu’elle se passe au mieux. Ainsi comment savoir quand tu es prête à te lancer à l’assaut de ton premier marathon ?

Ce n’est pas si simple. Tout va dépendre depuis combien de temps tu cours, les différentes courses auxquelles tu as déjà participé, ton niveau de forme, mais surtout de tes capacités de récupération. En effet, si tu n’es pas encore capable de courir une heure d’affilée, envisager un premier marathon dans les six prochaines mois est un peu ambitieux.

Mais au contraire, si tu as déjà plusieurs semis à ton actif, et que tu récupères bien suite à ces courses, et surtout que tu as envie de te lancer un nouveau défi, il est peut-être temps d’accrocher le premier dossard d’un marathon.

Mais encore faut-il choisir le bon ! Le marathon est une épreuve assez difficile, alors autant te faciliter les choses en sélectionnant le bon ! Celui dont tu connais bien la ville, où tu prends plaisir à parcourir les rues. Où tu connais suffisamment de monde pour que quelques personnes viennent t’encourager et te soutenir le Jour-J. Je sais que la présence de ma maman sur le marathon de Paris m’avait fait beaucoup de bien !

Bien t’entourer pendant la préparation de ton premier marathon

Une prépa marathon est très exigeante, physiquement ET mentalement. Alors il est essentiel de bien t’entourer ! Que ce soit avec des amis (ou des membres de ta famille) bienveillants ou un coach qui t’aidera à cadrer comme il se doit tes entraînements. Surtout ne reste pas seule dans ton coin pour préparer ce premier marathon.

Tout simplement parce que préparer un marathon, surtout la première fois, est un gros challenge. Tu vas faire face à énormément de doutes, de questionnements. Alors avoir des personnes qui t’encouragent tout au long de ce premier marathon, qui partagent avec toi les séances d’entraînement les plus difficiles, avec qui papoter durant tes sorties longues… bref des personnes bienveillantes, qui croient en toi, t’aidera à surmonter tout cela. Et à gagner en sérénité pendant ta prépa.

C’est ce qui me manque actuellement. Je suis seule pour préparer mon second marathon (Nantes, le 28 avril prochain), et je manque de mental et de motivation. Beaucoup de difficultés à aller jusqu’au bout de mes séances. Et ne parlons pas de mes sorties longues qui n’ont pas dépassé les douze kilomètres depuis le début de ma prépa ! Quand je m’entraînais pour le marathon de Paris, j’avais toujours un ou une amie avec qui partager mes sorties longues. Il n’y avait aucune lassitude, juste le plaisir de courir. C’était facile de partir deux heures et demie, voire trois heures. Là, je n’y arrive tout simplement pas.

 

Tu peux retrouver le Tee-Shirt “Soon Marathoner” de Sirun, dont je suis l’ambassadrice en soldes juste ici ➡️Tee-shirt Margaux

 

Tester à l’avance ta tenue et ton matériel

Commence à tester ta tenue complète le plus tôt possible dans ta prépa. D’une part pour t’assurer que c’est exactement ce qu’il te faut pour ton premier marathon. Et d’autre part pour t’habituer à courir avec sur de longues distances.

Courir un premier marathon est déjà suffisamment challengeant. Alors si en plus tu dois gérer une ampoule, une étiquette qui gratte, une poche à eau qui balotte, des cuisses qui frottent car plus habituées à courir en short, autant te dire que tu mets ton mental au supplice !

 

À lire : “Frottements en Course à pied | Mes conseils

 

Tester ton matériel en amont, c’est-à-dire choisir la tenue la plus adaptée, “faire” ta paire de running, déterminer si tu pars avec de l’eau et tes propres ravitaillements… bref, répondre à toutes ces questions d’ordre logistique avant le jour-j est primordial pour réduire le risque de mauvaises surprises.

Cela vaut aussi pour ton ravitaillement. On ne le répète jamais assez, mais ta digestion est fortement malmenée pendant ce type d’effort. Alors prépare tes propres ravitaillements et teste-les sur plusieurs sorties longues pendant ta prépa. Pour t’assurer d’une part que tu les digères bien, et d’autre part qu’ils sont une bonne source d’énergie.

Je le redis : pas de test le jour de ton premier marathon ! Tout doit avoir été testé et validé en amont, pendant ta prépa ! Les sorties longues sont faites pour ça, en plus de préparer ton corps à supporter cet effort de longue durée !

➡️ “Ravitaillements bio : courir sans gel, c’est possible ! par Anne Dubndidu

Ne pas te mettre de pression

Un premier marathon comme je l’ai dit est déjà un gros challenge en soi. Alors ne te rajoute pas la pression du chrono. Le finir sera déjà une belle performance. Tu es là pour découvrir la distance, te challenger. Pas pour te blesser ou t’écoeurer de la course à pied.

Alors pas de pression. Concentre toi uniquement sur le plaisir de courir. Oublie le chrono. Oublie toutes ces personnes qui disent que si tu ne boucles pas un marathon en moins de quatre heures, tu n’es pas une vraie marathonienne. Laisse-les parler pour ne rien dire. L’essentiel, c’est de finir ce premier marathon ! Et de le finir bien, avec le sourire aux lèvres et l’envie d’y retourner.

Tu chercheras – éventuellement – à améliorer ton temps sur un second marathon. Mais pour le premier, fais-toi juste plaisir. Et profite de l’instant. Parce que tu es à un tournant de ta vie. Il y a un avant et un après premier marathon.

 

Si tu veux courir, cours un kilomètre. Si tu veux changer ta vie, cours un marathon.

Emil Zapoteck

 

⬇️ Ma sélection de livres pour préparer ton premier marathon ⬇️

1. Je cours mon premier marathon 2. La Bible du Running 3. Daniel’s Running 4. Running & Marathon l’intégrale 5. Tour du monde en 80 marathons

 

 

Et te voilà fin prête pour préparer ton premier marathon ! 

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

5 Commentaires

  1. Lb
    15 février 2019 / 8 h 38 min

    Merci pour cet article qui booste, vraiment. Bonne continuation dans ta prépa.

  2. LB carp
    15 février 2019 / 8 h 41 min

    Merci pour ce chouette article, ça booste. Bonne continuation dans ta prépa. Belle journée à toi.

    • Margaux Lifestyle
      Auteur
      15 février 2019 / 21 h 50 min

      Merci 🙂

  3. Nathalie
    17 février 2019 / 16 h 35 min

    Dommage, le week-end du 2è-28 avril, j’ai un tournoi de bad, sinon, je serais venue t’encourager! Courage, tu es pleine de ressources, tu trouveras celles qu’il te faut pour te motiver!

    En plus, Nantes est une très jolie ville, ça doit être agréable d’y courir… 🙂

    Bisous!

    • Margaux Lifestyle
      Auteur
      19 février 2019 / 18 h 33 min

      Je vais découvrir Nantes pour la première fois. Ce sera la surprise ! Une prochaine fois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.