5 mauvaises habitudes à combattre pour être heureuse

Est-ce que tu t’es déjà sentie frustrée de ta vie ? À te dire que quelque chose n’allait pas sans arriver à mettre le doigt dessus ? Aujourd’hui, il est temps de reprendre ton bonheur en main. Peut-être te sabordes-tu toute seule en ayant développé l’une de ces cinq mauvaises habitudes. Cinq habitudes néfastes à combattre pour être heureuse.

Parce que sans t’en rendre compte, ces cinq petits comportements que tu as pu avoir adoptés sont une véritable épine dans ton pied. Et t’empêche de t’épanouir telle une rose (rose, épine… métaphore filée tout ça 😉) que tu es. Parce qu’il est temps de prendre conscience de ta valeur.

Prête à combattre ces 5 mauvaises habitudes pour être heureuse ?

5 habitudes néfastes pour ton bonheur

Ne pas prendre de temps pour toi

Nos modes de vie ont tendance à nous pousser à vivre à 2000 à l’heure. Métro, boulot, dodo. Sans jamais prendre le temps de te poser. Sans jamais faire une pause pour souffler. Or, il est primordial, voire essentiel de t’accorder du temps pour toi. Des moments où tu t’occupes uniquement de ton bien-être personnel. Physique comme mental. Te rappelles-tu de la dernière fois où tu as pu prendre un bain chaud et plein de mousse, tout en te faisant tranquillement une petite série ? Si nous travaillons aussi dur, toi comme moi, c’est quand même pour pouvoir profiter de ces petits bonheurs tous simples non ?

Moi la première j’ai la mauvaise habitude de foncer tête baisse dans un rythme de vie particulièrement soutenu, entre le blog, l’alternance et mon entreprise. À m’obstiner à cocher toutes les cases de ma to-do list… pour finir totalement épuisée nerveusement. Incapable de savourer tout ce que j’ai déjà accompli.

C’est pourquoi il est important de s’accorder régulièrement des moments de pause, au milieu de tous nos projets, afin de relâcher la pression et de ne plus subir les contraintes de la vie quotidienne.

S’oublier

S’oublier derrière les contraintes de la vie. S’oublier dans nos relations. Être compagne, mère, soeur, élève… mais ne plus être soi. On dit peut-être de toi que tu as une forte capacité d’adaptation. Mais à constamment t’adapter à la situation, aux autres, aux contraintes, tu ne sais plus qui tu es, tu as perdu ta personnalité. Je ne dis pas que savoir s’adapter est mal. Bien au contraire, il faut savoir faire preuve de flexibilité. Comme dit le proverbe japonais, « face à la tempête, le roseau plie, mais ne rompt pas ». Je dis qu’il est important de ne pas s’oublier.

Par exemple, je suis quelqu’un qui donne beaucoup en amitiés. J’essaie très souvent de faire au mieux pour soutenir mes amis, faire en sorte qu’ils soient contents et heureux, et de m’adapter à eux, à leur façon de faire ou leur planning… Même si cela ne me correspond pas. Typiquement, je suis quelqu’un qui anticipe énormément. Notamment sur l’organisation de week-ends ou de vacances. Mes amis, c’est plutôt du tout à la dernière minute (qu’on soit bien d’accord, ce n’et pas un jugement, mais un constat sur deux façons de faire différentes). Sauf que moi, le « tout à la dernière minute » a un peu tendance à m’angoisser. J’i toujours peur que le moment venu, je ne puisse pas être en capacité de faire ce que je voulais. Et plusieurs fois, on s’est retrouvé bête ce fameux moment venu à devoir changer nos plans ou carrément annuler… Ce qui me fout les boules. Or, vu mon caractère, ce sont des moments propices aux disputes…

Ainsi, parce que je ne veux plus devoir annuler des projets qui me tiennent à coeur (ou me disputer avec mes amis pour trois broutilles), j’ai arrêté d’attendre des autres qu’ils agissent comme j’aimerais qu’ils le fassent… et surtout j’agis pour moi. Je ne m’adapter plus à cette façon de faire qui ne me convient pas. Parce que ce n’est pas moi, tout simplement. Ainsi, j’arrête d’attendre de mes amis qu’ils anticipent (parce que ce n’est pas leur façon de faire), et je me concentre sur ce qui me fait du bien. Résultat des courses : mes vacances d’été sont déjà réservées… parce qu’il était hors de question que je ne puisse pas passer mes deux semaines de congés sur Annecy comme j’en rêve depuis l’été dernier !

Ne pas oser dire non

Suite logique du point précédent, savoir dire non, poser des limites est aussi essentiel que respirer. S’oublier c’est aussi dire oui à tout, à tout le monde pour n’importe quoi. Même quand cela te rajoute une contrainte, même quand cela ne te convient pas…. Voire pire même quand cela t’est préjudiciable. Sauf que, stop ! Tu n’es pas la bonne poire à qui on refile toutes les corvées ! Il est temps d’apprendre à dire non. Et je te rassure de suite, ce n’est pas la fin du monde que de dire non. Au contraire, c’est le début de TON monde. J’ai d’ailleurs beaucoup insisté sur le pouvoir de dire non dans mon ebook.

Tu as le droit de dire non. Tu as le droit de dire qu’un comportement ou une situation ne te convient pas. Dire non à quelque chose, c’est affirmer tes convictions et tes valeurs. Or, dire oui à tout et à tout le monde, c’est laisser penser aux autres que tes valeurs comptent moins que les leurs. Que tu comptent moins. Ce qui est FAUX ! Mais ne pas oser dire non finit par empiéter sur ta vie et sur tes rêves. Parce que tu n’es pas dans les conditions idéales pour t’épanouir. Et comment être heureuse quand tu n’es pas épanouie ?

Dire non ne fera pas de toi une mauvaise personne. Simplement une personne qui sait ce qu’elle veut et ce qu’elle vaut. Poser clairement des limites te permettra également d’apaiser les relations avec ton entourage. Car comment peut-il savoir que les choses ne te conviennent pas si tu ne le leur dis pas ? C’est quelque chose que j’ai compris récemment. Les gens ne sont pas dans ta tête, et ne peuvent donc pas devenir ce qu’il s’y passe. Même si pour toi, cela paraît totalement évident. Ainsi, tu peux être blessée par des comportements et des situations sans eux comprennent pourquoi…

Ainsi dire non, ce n’est pas rentrer dans le conflit. Mais affirmer tes convictions, et donner de l’importance à tes envies.

Chercher à être parfaite

Viser la perfection, constamment, à tout instant est le meilleur moyen de te mettre une pression inutile sur les épaules. Et c’est surtout un objectif impossible à atteindre ! Car nul n’est parfait. Auquel cas nous serions des robots et la vie aurait beaucoup moins de saveur…

Sauf que nous sommes dans une société qui nous laisse croire que si tu es moins que parfaite, tu ne vaux rien… Sentiment renforcé par les réseaux sociaux où chacun affiche sa meilleure vie. Une vie faite de maison de designer toujours propre et bien rangée (tu verrais l’état de mon appartement à l’heure où j’écris ces lignes 😅), une garde-robe à la dernière mode (non, mais c’est bien Vinted en vrai …), des enfants sages et bien éduqués (presque 30 ans et toujours célibataire…), un mari beau gosse et romantique (presque 30 ans et toujours célibataire bis), des voyages autour du monde (le dernier remonte à fin 2017…)… Bref, une vie de rêve. Une vie parfaite. Et toi, à côté, tu te sens comme une moins que rien de ne pas être capable de gérer le boulot, la maison, ton famille, ton couple tout en faisant du sport et en organisant des voyages tous les quatre matins… De ne pas être parfaite en somme. Mais tu sais quoi ? Ce n’est pas grave de ne pas être parfaite.

Ne te mets plus cette pression inutile, et profite de chaque instant. De chaque petite imperfection. Parce que c’est ce qui te rend unique. Et parce que c’est ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue. Et surtout n’oublie pas que la vie montrée sur les réseaux peut être très éloignée de la réalité…

Ne pas croire en soi

Je crois, enfin non j’en suis sûre, il s’agit ici de l’habitude la plus nuisible pour ton bonheur. Parce que si tu ne crois pas en toi, personne ne le fera… Ne pas croire en toi signifie pas avoir confiance en tes capacités, en tes rêves et en tes chances de réussir. Pourtant, je sais que tu en as les capacités ? Alors pourquoi douter ainsi de toi ? Qu’est-ce qui te fait dire que tu ne mérites pas d’être heureuse ?

Parce que crois-moi sur parole – à défaut de croire en toi – tu es une jeune femme extraordinaire et tu mérites de vivre ta meilleure vie. Celle dont tu as toujours rêvée. Et cela commence par apprendre à croire en toi. Et en tes capacités.

Car comme je le disais, si tu ne crois pas en toi, personne ne le fera à ta place. Personne ne le fera pour toi… Et au contraire, se servira de toi pour réaliser leurs propres rêves et atteindre leur bonheur….

Shop my style

Blouse Kiabi – à retrouver ici

Jean Kiabi – à retrouver ici

Talons Compensés Asos – à retrouver ici

Canotier en paille Asos – à retrouver ici

Dis-moi... Te reconnais-tu dans l'une de ces 5 mauvaises habitudes ?

Envie de faire la paix avec ton assiette ? Viens rejoindre le groupe Facebook Défi Mauvaise Habitude ! Tu as un certain nombre de projets à réaliser ? Le cercle des Femmes ambitieuses et solidaires n’attend plus que toi !

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

2 Commentaires

  1. Flore
    5 mai 2021 / 11 h 13 min

    Je me suis tellement retrouvée dans cet article et il est temps que ça change ! Merci pour tous ces conseils bienveillants que je vais essayer de mettre en place très rapidement.
    Ps : les photos de cet article sont canon !!!

  2. 16 mai 2021 / 10 h 22 min

    Je pense que pour moi les plus difficiles sont la première et la dernière. Il y a quelques temps, j’ai vu un article sur une recette maison pour faire un gommage. Ça prend 5min (et à côté de ça j’ai prévu de faire ma propre lessive quand je vivrais seule, ce qui prendra un peu plus de temps) et je me suis dit “ça prend trop de temps”. Hmm hmm.

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :