Je ne pense qu’à manger !

Je ne pense qu’à manger… et le mot est faible !  Il suffit que je sois dans une optique de perte de poids ou de rééquilibrage alimentaire pour n’avoir que la nourriture en tête. Cela vire à l’obsession. Je ne pense qu’à manger. Qu’en bien même je n’ai pas faim. J’en ai tout simplement constamment envie. Et je dois avouer qu’il est compliqué de résister à la tentation.

En effet, je n’ai jamais autant travailler qu’en ce moment alors que je suis en chômage partiel… Sauf que, pour profiter un peu de ma famille et pour ne pas rester constamment isolée dans ma chambre, je m’installe quasiment tous les jours sur la table de la cuisine… Juste en face du frigo, et avec une vue plongeante sur le placard à friandises. Autant te dire que je n’arrive pas à perdre du poids comme je le souhaiterais.

Je ne pense qu’à manger ! Que faire ?

Penser à autre chose ? Malheureusement, ce n’est pas aussi simple. D’ailleurs tous ceux qui te diront cela ne sont que des abrutis finis (oui, oui, j’insiste !). Parce qu’ils n’imaginent pas à quel point il est compliqué de faire la paix avec son assiette. D’avoir une relation saine avec la nourriture. C’est pourquoi je te propose 5 astuces qui fonctionnent pour moi et qui m’aident à ne plus penser constamment à manger.

Limiter les tentations

Savoir que tes placards ne regorgent pas de toutes ces petites douceurs sucrées et salées qui te font tant envie t’aidera déjà grandement à ne pas y penser. Ne dit-on pas que le meilleur moyen de résister à la tentation, c’est d’y céder… ou ne pas en avoir du tout !

Ce « combat » commence dès le moment où tu vas faire tes courses.  Un petit conseil : évite d’y aller à l’heure du goûter, tu seras tentée de rajouter ces fameuses petites douceurs à ton caddie. Pars avec une liste de courses bien définie, regroupant tout ce dont tu auras besoin pour tes repas de la semaine.

En procédant ainsi, tu limites fortement les tentations. Pas de tentations signifie as de frustrations non plus, et pas besoin de résister. Ne pas avoir ce qui te fait envie sous le nez t’aidera grandement, tu peux me croire !

Diminuer au maximum les sucres rapides

Le sucre appelle le sucre, d’autant plus quand celui-ci a été raffiné au maximum par l’industrie agro-alimentaire. Cela a été prouvé scientifiquement. Pour la faire courte, la digestion des sucres rapides est extrêmement rapide (une heure environ). Le stock de sucres s’épuisent ainsi très rapidement. Or plus le sucre sera raffiné, plus son absorption par l’organisme sera rapide. Et quand les stocks sont vidés, la « faim » (ou plus exactement l’envie de sucre) revient. Et avec elle, le fameux coup de pompe.

Je sais à quel point il est difficile de se détacher du sucre. Pains blancs, pâtes, desserts sucrés et aliments transformés sont à éviter autant que possible. Peut-être qu’envisager une détox au sucre serait une bonne idée. Je te recommande le programme “Détox au Sucre” de Lucile Woodward.

Cuisiner des collations saines

Afin de calmer tes fringales et tes envies de manger, il est bon d’avoir quelques collations saines et rassasiantes à portée de mains; De préférence composée d’un aliment « sucré » et d’un alimentant « gras ». Ce dernier permettant de ralentir l’absorption du sucre et donc de calmer la « faim » durablement.

Ainsi, prends le temps de te préparer quelques collations à emporter avec tes lunchboxs pour les moments où la « faim » est trop forte. Les amandes, la purée de cacahouète, les bananes seront tes meilleures amies !

S’occuper loin de la cuisine

On ne va pas se mentir, l’inactivité, l’ennui accroît les tentations. Pour passer le temps, on va aller traîner dans la cuisine. Grignoter. La faim et l’envie de manger occupant tout notre esprit. Bizarrement, les jours où j’ai le plus envie de manger sont les jours où je ne fais rien, où je n’ai envie de rien, où je suis lasse de tout. Je m’ennuie, je traîne… et pour passer le temps, je mange.

Ainsi, pour éviter ce genre de journées, j’essaie de m’activer loin de la cuisine. En fonction de mon énergie du jour, plusieurs options s’offrent à moi : me plonger dans la relecture d’un de mes romans préférés, une belle sortie à vélo, un shooting photo pour le blog… Bref, je m’occupe avec ce qui me plaît le plus.

Se reconnecter à sa faim

C’est le moment de te reconnecter à ta faim. À ta véritable faim. As-tu besoin de manger ? Où en as-tu simplement envie ? Sais-tu reconnaître les signaux de satiété envoyés par ton corps ?

L’envie de manger repose bien souvent sur un socle émotionnel important. Pn mange par ennui, par colère, par frustration, par tristesse. Mais jamais par réelle faim. Ce sont ces émotions négatives qui te donnent constamment envie de manger. Tu combles un manque. Mais ce n’est pas celui au creux de ton estomac.

Je te laisse sur cet excellent podcast de Manger : « Pourquoi mangez-vous de la glace quand vous êtes déprimé.e.s ? ».

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

1 Commentaire

  1. souamarou
    26 août 2021 / 19 h 38 min

    Coucou!! Comme je suis contente d’être tombée sur ton blog car moi aussi je suis dans une démarche de perte de poids lente avec un rééquilibrage alimentaire.
    Je me retrouve complétement dans ce que tu décris, moi aussi je pense H24 à la nourriture quand je suis dans un rééquilibrage. Il m’arrive même de me réveiller en pleine nuit et de me dire “ouf!! je n’ai pas craqué cette journée” 🙂
    En plus je vois que tu es de Agde, je suis moi-même pas loin de Pézenas.
    Au plaisir de te lire!!

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :