Gros coup de gueule et petite réflexion

Aujourd’hui, je suis consternée par la bêtise des gens.

Toute à l’heure, je suis tombée par hasard sur un article du Monde, et dans mon imaginaire de jeune fille naïve, Le Monde est un journal sérieux, proposant des articles de qualité et avec un lectorat composé de personnes cultivées. Euh… grave erreur !! Je souhaite donc réagir à cet article. Enfin, plutôt aux commentaires de cet article, qui bien qu’il ne soit pas d’une grande qualité, est quand même assez intéressant.

Tout est parti du titre:

« Un obèse ne perdra pas un gramme en faisant de l’exercice »

Assez intriguée, je suis allée lire l’article pour comprendre le pourquoi du comment. Après lecture, je me suis rendue compte qu’il s’agissait d’un titre plutôt provocateur pour attirer l’attention du lecteur. L’article traite (rapidement) d’une étude de trois chercheurs américains sortie récemment. En gros, ces chercheurs voulaient dénoncer la stratégie marketing  des firmes agro-alimentaires, telles que Coca-Cola pour n’en citer qu’une, qui biaisent le rapport à l’alimentation des populations. En effet, le message de leur “propagande” est “Tu peux manger tout ce que tu veux, tant que tu fais du sport”.

Le docteur Aseem Malhotra, un des auteurs de l’étude, résume sa thèse de façon lapidaire :

“Une personne obèse ne perdra par un gramme en faisant de l’exercice, elle a juste besoin de moins manger. Ce qui me pose problème, c’est le message qui est envoyé au grand public disant que l’on peut manger ce que l’on veut tant que l’on fait de l’exercice. C’est faux et ce n’est pas scientifique.”

Extrait de l’article (j’ai quand même un petit doute sur la traduction de la première phrase, mais n’ayant pas la version originale, je me contente de ça).

Leur message est donc, reprenez-moi si je me trompe, que dans un objectif de perte de poids, la pratique de sport accompagnée d’une mauvaise alimentation ne sert pas à grand-chose, mais qu’une bonne alimentation, sans être forcément accompagnée de sport, permet de perdre du poids. Cela me paraît plus sensé, non ?

Ce qui m’a révoltée, ce sont les commentaires des lecteurs du genre “Les gros lards sont gros parce qu’ils absorbent plus de kcal que ce qu’ils utilisent.”… Es-tu stupide ou es-tu stupide ?

A mon humble avis, un corps en bon santé commence par l’assiette et finit par le sport. Je m’explique. Quand on est en situation d’obésité, cela me paraît normal de commencer par manger mieux (et moins ?), histoire de soulager le coeur et les articulations avant de commencer à se mettre à faire du sport à haute intensité. Je ne sais plus quel médecin du sport a dit en parlant de la course à pied que sa pratique permettait de réduire par trois les risques d’accidents cardio-vasculaires, mais que pendant la pratique, ces mêmes risques été multipliés par trois…

Quand je vois ces émissions “Relooking de l’extrême” et autres, j’ai mal pour les candidats. Mais qui sont ces coachs sportifs  qui leur imposent ça ? C’est le meilleur moyen pour les dégoûter à vie du sport et d’une alimentation saine et mettre en danger leur santé. Ai-je tort ?

Pour moi, pour perdre du poids (ou être tout simplement en bonne santé), il faut manger correctement pour apporter à ton corps l’énergie et les nutriments dont il a besoin, puis de pratiquer une activité sportive ADAPTEE qui permettra sur le coup de se dépenser, mais aussi  d’augmenter son métabolisme et de se sentir tout simplement bien dans sa peau.

Beaucoup disent sur les réseaux sociaux (j’ai moi-même repris sur cette expression pour mon dernier article):

“70% d’alimentation, 30% de sport”

J’y rajouterais “100% de bien-être et d’écoute de son corps” !

Sur ce, après un bon repas composé de légumes, de féculents et de protéines, je vais faire mon sport, tout simplement parce que j’aime ça !!!!

Si cela vous intéresse, voici le lien de l’article:

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/04/24/un-obese-ne-perdra-par-un-gramme-en-faisant-de-lexercice/

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

Partager:

9 Commentaires

  1. 24 avril 2015 / 12 h 40 min

    Je suis totalement d’accord avec toi ! Les lobbys des grands groupes alimentaires comme Mcdo, Coca-Cola ont une propagande tellement bien rodée que les gens ont du mal à remettre en question..

  2. 24 avril 2015 / 12 h 40 min

    Je suis totalement d’accord avec toi ! Les lobbys des grands groupes alimentaires comme Mcdo, Coca-Cola ont une propagande tellement bien rodée que les gens ont du mal à remettre en question..

  3. N
    24 avril 2015 / 15 h 34 min

    Je copie-colle la fin de l’article, à toutes fins utiles…
    “Ce n’est pas pour autant que l’exercice physique est inutile. L’OMS préconise au moins 150 minutes d’activité modérée ou 75 minutes d’activité soutenue par semaine chez les adultes, et au moins une heure par jours chez les enfants. Une activité physique régulière réduit les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de démence et de certains cancers par au moins 30 %.

    D’autres spécialistes interrogés par la presse britannique atténuent également l’inutilité présumée de l’exercice physique. Un certain Mark Baker, du National Institute of Health and Care Excellence, pense que ce serait “idiot” de ne pas prendre en compte cet aspect lorsque l’on cherche une bonne santé.”

    • Margaux
      Auteur
      24 avril 2015 / 15 h 53 min

      C’est pour ça que je dis que le titre est provocateur et qu’il a été tourné ainsi pour attirer l’attention du lecteur. Parce que bien sûr le sport est bon pour la santé ! Et pas seulement dans une optique de perte de poids.

  4. N
    24 avril 2015 / 15 h 34 min

    Je copie-colle la fin de l’article, à toutes fins utiles…
    “Ce n’est pas pour autant que l’exercice physique est inutile. L’OMS préconise au moins 150 minutes d’activité modérée ou 75 minutes d’activité soutenue par semaine chez les adultes, et au moins une heure par jours chez les enfants. Une activité physique régulière réduit les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, de démence et de certains cancers par au moins 30 %.

    D’autres spécialistes interrogés par la presse britannique atténuent également l’inutilité présumée de l’exercice physique. Un certain Mark Baker, du National Institute of Health and Care Excellence, pense que ce serait “idiot” de ne pas prendre en compte cet aspect lorsque l’on cherche une bonne santé.”

    • Margaux
      Auteur
      24 avril 2015 / 15 h 53 min

      C’est pour ça que je dis que le titre est provocateur et qu’il a été tourné ainsi pour attirer l’attention du lecteur. Parce que bien sûr le sport est bon pour la santé ! Et pas seulement dans une optique de perte de poids.

  5. 24 avril 2015 / 17 h 28 min

    Bonjour.
    J’aime beaucoup ton expression : “es-tu stupide ou es-tu stupide?”
    Ces études, ces articles, ces a priori mettent tout et tout le monde dans des cases avec une seule idée : faire parler d’eux, faire du fric, et certainement pas aider les personnes en fort surpoids.
    Pour en connaître quelques uns, il n’y a pas une obésité mais des obésités : maladie, mal-être, malbouffe, culture, génétique, autant de causes pour expliquer qu’on est parfois en surpoids.
    Alors que ce soit Coca Cola, le Monde ou les chercheurs, arrêtez de faire les malins. Merci pour eux/elles! C’est la plupart du temps assez de souffrance pour ne pas en rajouter avec ce type de préjugés.
    Bonne soirée.

    • Margaux
      Auteur
      29 avril 2015 / 18 h 17 min

      C’est l’une des raisons pour lesquelles les commentaires m’ont tant révoltée !! Notre rapport à l’alimentation et l’image que l’on a de notre corps sont parfois si complexes, si difficiles que l’on n’a pas besoin de personnes “bien-pensantes”. L’obésité est une maladie, avec différentes origines. Ce ne sont pas les conséquences qu’il faut traiter (le surpoids) mais les causes: pourquoi il y a ce surpoids, maladie, dérèglement hormonal, compensation alimentaire, “simple” méconnaissance des règles de nutrition… Cependant, il y a un point traité dans cette étude qui me plaît: notre rapport à l’alimentation, faussé par les campagnes marketing. Je pense qu’une fois que ce rapport ne sera plus faussé, un certain nombre de problèmes seront réglés, et du coup, on pourra se concentrer sur d’autres plus graves, plus importants.

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :