Article un peu spécial aujourd’hui, puisque je voudrais te parler d’écologie, et notamment de la gestion de nos déchets. J’ai eu une certaine prise de conscience cet été vis-à-vis de mon mode de consommation et de la production de déchets que cela engendre. Parce que j’ai envie de préserver notre planète et pouvoir profiter de ses petits coins de paradis encore longtemps. Parce que chaque petit geste compte…

Mais avant, petit rappel du contexte… Cet été, j’ai travaillé en tant que saisonnière à l’Aquarium du Cap d’Agde. Une fois par semaine, j’accompagnais l’animatrice lors d’une activité à destination des enfants “Les pieds dans l’eau”. Il s’agit d’une pêche à pied sur la plage de la Conque. Les enfants y trouvent des oursins, des concombres de mer, des étoiles de mer, des poulpes… et beaucoup de déchets ! Tout l’été, cela m’a fait mal au coeur de voir à quel point la plage était sale, polluée…

déchets sur la plage

Puis j’ai commencé à voir tous les déchets qui jonchaient sur le bord des routes, les parkings… C’est bien simple, il y en avait partout ! Sans compter les mégots de cigarettes qui pullulent. Que les gens prennent la nature pour une poubelle géante a le don de me mettre hors de moi ! Je ne comprends pas, les gens ne balacent pas leurs déchets par-terre dans leur maison, non ? Alors pourquoi le font-ils dans la rue, à la plage ou à la montagne ?

À lire “Protéger les milieux marins, protéger notre planète

Sauf que s’il y a bien une chose que mes parents m’ont appris, c’est qu’il faut savoir balayer devant sa porte avant de parler des autres… C’est-à-dire avant de critiquer le comportement d’autrui, s’assurer que le sien est irréprochable. Alors certes, je m’assure de ne pas laisser traîner mes déchets et de les mettre à la poubelle, mais ai-je vraiment tous les bons réflexes pour un tri optimal ? Et surtout est-ce que tous les déchets que je produis sont vraiment nécessaires ? N’y a-t-il pas des choses à mettre en place pour réduire la taille de mes poubelles ?

La réponse est tout simplement non. À quoi cela sert-il de grogner contre les autres si mon propre comportement est polluant ? Alors certes, je continuerais à avoir des envies de meurtres particulièrement prononcées devant ces gens qui écrasent leurs cigarettes dans le sable à la plage. Mais je vais essayer de changer quelques-uns de mes comportements pour en adopter de plus éco-responsables. L’objectif étant vraiment de réduire la quantité de déchets qui terminent dans ma poubelle.

Moins de déchets dans ma cuisine

C’est le domaine où j’ai le plus d’idées, mais me semblent aussi les plus compliquées à mettre en place dans la mesure où vivant chez mes parents, ce n’est pas juste mon comportement que j’ai à modifier, mais aussi le leurs… Triple effort !

  • faire la chasse aux emballages superflus
  • acheter en vrac
  • acheter la juste quantité pour ne plus dépasser les dates de péremption
  • privilégier le fait-maison au tout-fait industriel
  • privilégier les circuits courts pour remplir les frigos et les placards (producteurs, fermes, coopératives …)
  • mettre en place un système de compost pour les déchets organiques

Déjà si j’arrive à mettre en place ces petits choses, la quantité de mes (nos) déchets culinaires devraient drastiquement diminuer. Bon pour la partie compost, il va falloir attendre que je trouve mon propre chez-moi parce que je ne suis pas sûre que mes parents apprécient d’avoir des vers dans le jardin… 😅

On a déjà le bon réflexe de toujours avoir des sacs réutilisables quand on va faire les courses, histoire de ne pas prendre de sacs plastiques censés être interdits à la vente dans les supermarchés… Les bocaux en verre commencent à prendre place dans nos placards pour le vrac. Mais il nous faut clairement aller plus dans notre démarche…

Moins de déchets dans ma salle de bain

Là, cela commence à se corser. Mais j’ai malgré tout quelques pistes à explorer…

  • remplacer cotons et cotons-tiges par des alternatives réutilisables : en existe-t-il ?
  • faire de même pour les protections hygiéniques : cup ? serviettes lavables ?
  • remplacer mes produits de beauté par leurs versions solides si possible, sinon au moins bio et naturelle, et avec le moins d’emballage possible.

Je crois que ce serait déjà bien. Mais j’avoue que je ne vois pas très bien ce que je pourrais faire d’autre, mis à part ne pas prendre de bain pour ne pas gaspiller d’eau inutilement.

Moins de déchets dans ma vie

D’une manière générale, j’ai besoin de changer quelques-uns de mes réflexes. Déjà mon manque de moyens du début de l’année m’a forcé à changer mon mode de consommation, en m’obligeant notamment à donner une seconde vie aux objects plutôt qu’à les jeter… Vinted, LeBonCoin et Price Minister sont devenus mes meilleurs amis ! 😉 D’une part, je fais des économies en vendant ce que je n’utilise plus, et d’autre part, cela fait des heureux ! C’est tout bénef’ !

Quand j’ai besoin d’acheter quelque chose, je commencer par regarder si je ne peux pas le trouver d’occasion avant de me précipiter dans les magasins. Cela fait du bien à mon porte-monnaie et à la planète ! À chaque colis que je reçois, j’essaie aussi de faire attention au carton, quand l’emballage le permet, de façon à pouvoir les réutiliser pour mes propres envois.

Le second point où je dois faire de gros efforts concerne ma consommation de papiers. J’adore écrire mes articles à la main, que ce soit dans des carnets ou sur des feuilles volantes, mais aussi rédiger des to-do lists, me créer des plannings… Bref, je suis une fille qui utilise l’ordinateur pour tout, sauf pour s’organiser… Même si je fais l’effort d’écrire sur des feuilles dont un côté a déjà été utilisé, ce n’est pas suffisant ! Il faut aussi que j’arrête d’acheter de petits carnets avant d’avoir terminé le précédent et m’être assurée qu’il soit bien recyclé… Mais ce n’est pas de ma faute, je suis accro aux mignons petits carnets et autres papeteries !

Bref, j’ai tout un tas de petites actions à mettre en place pour réduire ma production de déchets au minimum. Est-ce qu’un jour j’arriverais à passer au zéro déchet ? C’est une bonne question. Mais si déjà, en changeant quelques habitudes, je peux réduire l’impact de ma consommation sur notre planète, c’est une bonne chose. Si nous pouvions tous faire un petit geste, la Terre irait bien mieux !

Si tu as des idées de petites choses à faire pour m’aider à réduire ma production de déchets, n’hésite pas à les partager en commentaire. 😉

 

6 thoughts on “Vers le zéro déchet ? | Un petit geste pour la planète”

  1. Hey 🙂

    Ici:
    – compost (lombricompost précisément, l’Oie est en appartement).
    – 0 plats préparés. Peu de viandes / poissons, et ça vient de chez le boucher / poissonnier (moins d’emballage, pas de barquettes, etc). Pas de gateaux, snacks, etc (on hallucine toujours quand on nous file des cookies: emballage plastique, puis emballage carton, puis encore un truc en plastique pour séparer les piles, et enfin des fois un emballage unitaire mais O.ô)
    – On achète en grand contenants (1L de shampoing, 1L de produit vaisselle, 5L de lessive, etc) et le plus possible en vrac.
    – Cup (qui en plus de générer moins de déchet est juste BEAUCOUP plus pratique et économique – qui a jamais changé sa serviette en randonnée itinérante en devant trimballer ses stocks + ses usagées pendant 5 jours avant la prochaine poubelle me comprendra).
    – Bocaux et tupperwares sont mes amis !
    – Recyclage, menues réparations pour ne pas jeter, etc. Je reprise mes chaussettes par exemple (tu peux rigoler).

  2. J’essaye vraiment de faire des efforts. Je pense que un peu c’est toujours mieux que rien. Non je ne suis pas la plus écolo mais au moins je ne reste pas à rien faire en regardant la planète mourir.
    Ramasser les mégots sur mon passage quand je suis à la plage
    Refuser systématiquement les sacs en plastiques et ceux en papiers quand je peux l’éviter (vive les tote bags !)
    Refuser les pailles dans les sodas/cocktails dans les cafés/bar
    Supprimer les produits ménagers hyper toxiques genre Cillit bang pour les remplacer par du vinaigre blanc et du bicarbonate.
    Arrêter les cotons/lingettes démaquillantes pour des serviettes lavables (pour le vernis je n’ai pas trouvé d’option écologique :/)
    J’utilise des culottes menstruelles sur la fin des règles (pour les gros flux j’ai du mal.)
    Je n’achète plus de Sopalin, j’utilise des serviettes en tissu ou une éponge pour nettoyer.
    Je prévois mes repas avant d’aller faire mes courses pour acheter en bonne quantité
    Je me fais des cahiers “brouillon” en reliant les impressions/lettres plus utilisées au lieu de les jeter. (En personnalisant la couverture on peut se faire un joli cahier)
    Je vide ma boîte mail tous les mois.
    Et le plus dur, essayer de faire comprendre à mon entourage l’importance de faire quelques efforts.

    1. Déjà de très bonnes initiatives ! Je vais te piquer quelques unes de tes idées… à commencer par vider ma boîte mail !! Les culottes menstruelles, tu en trouves où ??

  3. Bonjour ! J’ai décidé aussi d’améliorer mon comportement vis à vis de la planète en voyant le nombre de déchets sur le chemin qui relie mon car et ma maison. Voici donc mes actions :
    -toujours prendre avec soi un sac pour ramasser les déchets
    -j’ai découvert des produits bios, vegans, et écolos ! il s’agit de la marque Lamazuna qui propose des produits de tous les jours sous forme solide : shampoing, dentifrice, etc.
    -je veille également à éteindre mes multiprises / appareils complètement : l’énergie fantôme brr
    -mettre une bouteille d’eau dans ses toilettes réduit également la quantité d’eau qui sort de la chasse d’eau et qui est bien trop importante
    -faire pipi dans la douche est apparemment écologique
    -et pleins d’autres petites actions (j’ai pas tout en tête désolée)
    J’espère vous avoir donné quelques idées !

    1. Hello ! J’essaie aussi de tout débrancher côté multiprise. Mais j’avoue que je n’y pense pas tout le temps Je n’avais jamais entendu parler de la bouteille d’eau dans la chasse des toilettes !!! Je vais appliquer de ce pas cette petite astuce !

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :