Sport Féminin et le Sport au Féminin

Hello ! Aujourd’hui, j’avais envie de te parler d’un sujet qui me tient à cœur : les Femmes et le Sport… Vaste sujet, tu me diras ! En effet, j’ai l’impression que le sujet de la place des femmes dans le sport tourne beaucoup en ce moment sur les réseaux sociaux. Et c’est tant mieux ! J’ai parfois l’impression qu’il y a tellement de choses à faire !

L’autre jour, en allant au travail, je passe devant le Stade Charlety. Je me rends compte qu’il y a une magnifique affiche faisant la promotion de l’équipe féminine de football du PSG… Sur le coup, je suis plutôt contente de voir cette affiche. Enfin, on commence à parler du sport féminin ! Mais en même temps, quelque chose me chagrine… Pourquoi cette équipe de sportives de haut niveau doit-elle “se contenter” du Stade Charléty, quand les hommes, eux, sont au Parc des Princes ?

Tout simplement parce que le sport féminin dans son ensemble est bien moins populaire que le sport masculin… Pourquoi ??? J’essaie de comprendre pourquoi quand ce sont les femmes qui pratiquent un sport, c’est tout de suite moins populaire…

 

Pourquoi le sport féminin est-il si dévalorisé ?

En plus des articles qui tournent beaucoup en ce moment, ce constat m’a beaucoup faite réfléchir… Est-ce parce que nous sommes des femmes que l’on considère nos exploits sportifs comme moins impressionnants ? Est-ce parce que nous sommes des femmes que l’on considère que notre place n’est pas dans un stade, une salle de musculation ou tout autre lieu sportif ?

Et bien, laisse-moi te dire que “on” est un con !

Pourquoi le sport féminin est-il si dévalorisé

Que l’on soit un homme ou une femme, le sport nous apprend les mêmes valeurs : le dépassement de soi, la détermination, la combativité, mais surtout la confiance en soi… Atteindre ses objectifs, que l’on soit sportif professionnel ou sportif amateur, demande énormément d’investissement personnel. Ce n’est pas à la hauteur de tout le monde. Le chemin est long et bien des obstacles se dressent en travers de notre route… Et j’ai l’impression malheureuse que ces obstacles sont bien plus nombreux quand on est une femme.

Attention, je ne dénigre pas le travail de Teddy Riner, Renaud Lavillenie et autres. Mais je suis d’autant plus admirative devant une Christine Arron, championne du monde en 2003 du 4×100 mètres avec son équipe, une Laura Flessel, quintuple médaillée olympique, six fois championne du monde, une fois championne d’Europe, et tout simplement la plus médaillée des escrimeuses françaises, ou une Kathrine Switzer, la première femme à avoir couru officiellement un marathon en 1967…

Je suis parfaitement consciente qu’il y a des différences biologiques et physiologiques entre une homme et une femme. Mais ce n’est pas parce que j’ai un utérus et toi un pénis, que je vaux moins que toi et que mes exploits sportifs sont moins impressionnants que les tiens !

Que tu me dises que la répartition masse musculaire-masse grasse qui diffère entre un homme et une femme a une influence directe sur les performances, que les hommes ayant une meilleure oxygénation et un coeur plus gros courrent plus vite que les femmes, je l’entends parfaitement. C’est la nature qui nous a fait comme ça.

Mais que tu me dises, que je ne devrais pas faire de musculation parce que ce n’est pas un “sport féminin”, que je devrais rester à la danse, au patinage et à la gymnastique, là, j’ai envie de te claquer ! Tu as peur de quoi ? Que je soulève plus lourd que toi au squat ou que mes biceps soient plus gros que les tiens ? Rassure toi, les taux de testorerone, responsable de la “fabriquation” des fibres musculaires, étant naturellement plus bas chez la femme, cela n’arrivera pas. Alors laisse-moi pratiquer le sport qu’il me plaît, sans dénigrer mes performances…

Pourquoi le sport féminin est-il si dévalorisé ?

J’ai l’impression que le problème vient du fait que nous passons notre temps à comparer hommes et femmes… Mais stop à la fin ! Nous sommes différents mais égaux ! Alors arrêtons de voir les femmes comme de pauvres petites choses fragiles, dont le seul intêret réside dans le tour de poitrine et le rebondi des fesses ! Arrêtons de dénigrer le sport féminin en le comparant à son équivalent masculin !

Nos performances et nos exploits sont tout aussi louables que ce que réalisent nos homologues masculins ! Alors aujourd’hui, j’aimerais que les commentaires sur les tenues et le physique des sportives s’arrêtent. Nous sommes ce que nous sommes, des femmes fortes, déterminées et sportives.

Ce n’est pas parce que je suis une femme que je vaux moins que toi. J’ai même plus d’obstacles à abattre si je veux mener de front ma vie de femme, de sportive, et éventuellement de mère… Alors soutiens-moi au lieu de me dénigrer. Et si tu cherches à me décourager “parce que je suis une femme”, je te prouverais que tu as tord !

À mon humble avis, il ne devrais pas y avoir de distinction entre sport féminin et sport masculin quand on parle de sport… Il y a simplement des individus qui s’adonnent à leur passion avec force et courage. Oublie les “c’est bien ce qu’elle fait, pour une fille/femme”, les “mais elle va devenir un homme à soulever autant de poids” et autres conneries du genre. Je n’irais pas pleurnicher et chouiner pour réclamer un traitement plus équitable à l’égard des athlètes féminines, qu’elles soit professionnelles ou non, je te prouverais en pratiquant les activités sportives qui me plaisent que je suis tout aussi méritante, voire plus (là c’est mon côte féministe qui parle) que toi…

Pourquoi le sport féminin est-il si dévalorisé ?

Maintenant c’est à toi que je m’adresse, jeune femme qui pratique un sport quel qu’il soit… Fais toi plaisir et oublie les commentaires autour de toi, car tu seras constamment jugée sur le fait que tu es une femme, par les hommes mais aussi par d’autres femmes, qui emplies de doutes et manquant de confiance en elles, auront besoin pour se sentir bien d’aller dans le sens de la société… Sauf que parfois, j’ai l’impression que cette société, à la fois un peu trop misogyne et schizophrène, a quelques décennies de retard.

Entoure-toi de personnes bienveillantes et écarte les autres. Pense à toi, pense à ce qui te plaît, pense à ce que tu veux réaliser et occupe la place que tu veux occuper. Ne laisse personne t’imposer quelque chose que tu ne veux pas. Ne pleurniche pas sur ton sort. Réfléchis, analyse tes objectifs et vois par quel chemin tu peux les atteindre. Il n’existe pas de ligne droite, sache-le ! Mais surtout, ose rêver, ose croire en toi, ose te lancer, ose être toi-même, ose être heureuse… En un mot, ose… Sache qu’ici, tu trouveras toujours une oreille bienveillante pour t’encourager et te soutenir…

 

Parce que le sport féminin ne doit plus être dénigré… Je te laisse sur ce superbe article de Catherine Louveau, “Les femmes dans le sport : inégalités et discriminations“…

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

18 Commentaires

  1. 15 décembre 2016 / 13 h 08 min

    Et meme quand elles ont la volonté de pratiquer un sport … Ben après c’est la réalité qui suit pas. L’oie fait du rugby (je radote, sorry ;-)). Si tu veux un jour je te raconterai comment la federation fait tout (avec succès) pour faire fermer les equipes féminines. Entre les championnats dantesques (16 matchs en 6 mois, > 5000km de déplacement – je precise qu’on est le plus bas niveau amateur hein, pas des pros), la pression sur l’effectif, les conditions plus sévères que les messieurs etc, du courage il en faut (et j’ai d’ailleurs vu fermer 4 ou 5 equipes en 3 ans, dont des grosses équipes locales). Et je parle que du sport que je connais, je sais que c’est pareil ailleurs.

    Je te passe les gens avec leurs “oui non mais vous les filles c’est pas pareil vous poussez pas les melees” (si), ou les spectateurs avec leurs “ah ça joue bien, pour des filles elles ont pas peur du contact !” …

    Bises et continue !

    • Margaux
      Auteur
      18 décembre 2016 / 10 h 39 min

      Contente que l’article t’ait plu (et merci de l’avoir partagé !)… Y’a vraiment des choses que je trouve aberrantes dans ce monde… Et tout cela, parce que nous avons un utérus et une paire de nichons à la place d’une paire de burnes… Oui je sais, je deviens vulgaire !

  2. 15 décembre 2016 / 15 h 03 min

    Un sujet qui mériterait une thèse, parce que le sport féminin n’est pas médiatisé à la hauteur de ce qu’il est. Question de société patriarcale mais aussi d’argent (c’est la monnaie qui dirige le Monde, c’est la monnaie qui dirige la terre).
    Si on avait plus de Femmes à la tête des fédérations, des médias et des politiques pour appuyer nos exploits, on serait peut-être autant vu et entendu que les sportifs masculins. En attendant, ne lâchons rien, continuons nos combats personnels et collectifs 😉

    • Margaux
      Auteur
      18 décembre 2016 / 10 h 41 min

      Et encore, même en ayant plus de femmes à la tête des Fédé et autres médias, je ne suis pas sûre que le sport féminin soit mieux reconnu, tellement les femmes entre elles, se tirent dans les pattes parfois…

  3. 15 décembre 2016 / 16 h 18 min

    Super ton article ! Les photos sont excellentes ! Je suis impressionnée par le grand écart :O !! Bravo !

    • Margaux
      Auteur
      18 décembre 2016 / 10 h 45 min

      Héhé je crois que ma photo en grand écart (un peu triché, je l’avoue) a plus fait réagir que l’article en lui-même 😉

  4. Françoise
    15 décembre 2016 / 18 h 56 min

    Bravo ! Belles photos, et j’adore le coup d’oeil ébahi des passants sur ton grand écart…

    • Margaux
      Auteur
      18 décembre 2016 / 10 h 45 min

      😉

  5. 15 décembre 2016 / 20 h 24 min

    Super article et puis gros coup de coeur pour la photo du grand écart !! Tu es parfaite <3

    • Margaux
      Auteur
      18 décembre 2016 / 10 h 46 min

      Merci !!!! <3

  6. 15 décembre 2016 / 21 h 34 min

    Il n’y a pas de différence entre l’homme et la femme, si ce n’est les hormones. Cela ne doit pas démotiver les coureuses à utiliser le running comme outil de développement personnel. Courage Margaux et bon running!

    • Margaux
      Auteur
      18 décembre 2016 / 10 h 48 min

      Merci ! Si les gens oublient un peu la notion de performances, et que l’on arrêtait de se comparer les uns aux autres, on se prendrait nettement moins la tête ! Après, c’est vrai que c’est le jeu de la compétition. Mais je trouve malsain de comparer hommes et femmes… Mais cela ne m’empêchera pas de continuer à courir !

  7. Esthelle
    17 décembre 2016 / 7 h 52 min

    J’adore la photo du grand écart : ce qui me plait le plus, c’est la thrombine des passants!
    Superbe article.

    • Margaux
      Auteur
      18 décembre 2016 / 10 h 51 min

      Je crois que vraiment ma photo en grand écart a plus fait réagir que mon article 😉 J’avoue que les gens me regardaient bizarrement XD

  8. 17 décembre 2016 / 18 h 35 min

    Merci pour cet article très intéressant Margaux, espérons qu’il permettra de faire évoluer certaines mentalités ! Et je rejoins les avis précédents, tes photos sont superbes ! Moi j’ai toujours du mal à poser devant les gens !

    • Margaux
      Auteur
      18 décembre 2016 / 10 h 53 min

      Si déjà je pouvais montrer à une femme que ce qu’elle fait est déjà exceptionnel et qu’il faut qu’elle croit en elle, je serais la plus heureuse ! Pour les photos, c’était la première fois que je posais comme ça. D’habitude, j’avais mon trépied, je me “cachais” plus ou moins et j’enclenchais le retardateur…

  9. Nathalie
    22 août 2017 / 22 h 19 min

    (Re)merci pour cet article!
    Dans mon sport, il y a moins de femmes que d’hommes (après, c’est peut-être juste mon club!) et encore moins en compétition mais…à niveau équivalent, je peux constater que des femmes peuvent très bien gagner contre des hommes, même s’il s’agit de double mixte. Donc je suis tout à fait d’accord, ce n’est pas une question de muscles, mais bien de détermination et de volonté(bon…et aussi de maîtrise du sport, lol)! 😉
    ALlez…zou, je partage (même si je crois que je l’avais déjà fait)! 🙂

    • Margaux
      Auteur
      31 août 2017 / 9 h 18 min

      <3

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :