Pourquoi toutes les femmes devraient porter de la belle lingerie ?

Ou comment réveiller la déesse qui est en soi ! J’ai profité d’une collaboration avec la marque de lingerie Sans Complexe à l’occasion d’Octobre Rose pour faire quelques photos. Photos qui je dois l’avouer m’ont fait sortir de ma zone de confort. Pas évident de shooter comme ça en lingerie sans tomber dans le vulgaire.

Octobre Rose est toujours une période particulière qui rappelle à quel point les femmes sont des guerrières. Face au monde. Face à la maladie. Une femme sur 8 est touchée par le cancer du sein. Plus il est dépisté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Cependant, cela reste une épreuve à traverser. Et c’est là que toute notre force se révèle.

Le pouvoir de la lingerie

C’est bête, mais quand j’ai reçu ce soutien-gorge de la part de Sans Complexe, via la plateforme de marketing d’influence Hivency, et que je l’ai essayé, je me suis sentie sexy. Pour rappel, notre collaboration s’arrête à la photo que j’ai postée sur Instagram et à la campagne de prévention contre le cancer du sein.

C’est la première fois que je portais de la lingerie « haut de gamme ». En tout cas, nettement plus haut de gamme que mes soutiens-gorges habituels. Au-delà du confort, je me suis juste sentie pousser des ailes.

Comment un ensemble de lingerie m'a redonné confiance en moi ?

Dans cet ensemble (que j’ai d’ailleurs complété en achetant la culotte), je me suis sentie sexy. Je me suis sentie femme. Et tu n’imagines même pas à quel point cela fait du bien. Rien que le fait de porter ces deux pièces de lingerie a été comme un shoot de confiance en soi. En cette période où je cherche à perdre du poids, mais surtout à réapprendre à aimer mon corps, cette petite douceur vestimentaire m’a fait du bien. M’habiller en ce moment est une vraie galère. J’ai commencé à perdre un peu de poids, ce qui fait que tout ce que j’avais acheté l’hiver dernier pour passé cette phase « critique » est maintenant trop grand. Sans pour autant que ce que j’avais conservé « pour quand j’aurais maigri » ne soit à ma taille. Je suis dans cet entre-deux tout ce qu’il y a de plus frustrant.

J’ai encore du mal à ce corps qui « déborde » de partout. Cette poitrine opulente qui transforme n’importe quel haut en décolleté profond. Ces bras bien ronds souvent coincés dans mes chemises et mes blouses à manches longues. Ce ventre un peu mou cisaillé par la ceinture du jean. Ces fesses rondes à souhait qui étirent la maille de mes leggings au point de les rendre transparents. Et ces jambes qui ressemblent à des poteaux à cause de la rétention d’eau… Tu l’auras compris, j’ai beau prôner le body positivisme et l’acceptation de soi. En ce moment, c’est compliqué.

Et tous les moyens sont bons pour apaiser ma relation avec mon corps. Des produits de beauté pour me chouchouter. Une nouvelle coupe de cheveux. Des rendez-vous chez l’esthéticienne. De nouvelles pièces dans ma garde-robe. La reprise du sport… Et surtout la photo. Tu as dû le remarquer, mais ces derniers temps , je me prends beaucoup en photo. Et ce n’est pas « que » par narcissisme 😜. J’en ai certain « besoin » pour alimenter mon compte Instagram et mon blog. Mais surtout cela me permet de me réappropriai mon corps. De changer cette vision si critique que j’ai de moi-même. La valoriser. M’aider à me retrouver jolie.

Et là, grâce à ces deux pièces de lingerie, je me trouvais jolie, mais surtout sexy. Comme si ma déesse intérieure s’était enfin réveillée, après des mois de sommeil, prête à reconquérir le monde.  Je sais qu’être une femme « sexy » est assez mal perçu dans notre société. Enfin, « on » nous demande d’être sexy, sans l’être trop. Sinon « on » nous traite de « sal*pes ». Mais ceci est un autre débat. Laissons de côté ce que pensent les autres pour nous concentrer sur nous-mêmes. Et surtout sur cette fameuse déesse intérieure qui sommeille en chacune de nous.

Parce que si deux pièces de lingerie ont réussi à me redonner confiance en moi, pourquoi pas toi ?

Se sentir sexy

Est-ce que toi aussi, tu arrives de temps à temps à te sentir sexy ? Et même plus que cela, invincible ? J’étais déjà convaincue de l’importance d’avoir une garde-robe qui nous ressemble et qui nous mette en valeur. Mais là ! J’ai limite plus envie d’investir dans plusieurs ensembles de lingerie plutôt que dans les pulls à ma taille pour l’hiver. Aurais-je d’ailleurs craqué pour un ensemble Aubade en promotion ? Innocente votre honneur tant que l’on n’a pas prouvé la faute 😜.

Je voulais du coup comment toi tu faisais pour te sentir sexy. Pour réveiller cette fameuse déesse intérieure qui est en toi. Parce que j’ai bien l’impression que nous sommes beaucoup – moi la première, malgré tout ce que je peux dire – à ne pas oser nous assumer complètement. À cacher une partie de nos personnalités. À ne pas rayonner comme nous le méritons. Par peur souvent. Peur des jugements. Peur de trop se mettre en avant. Peur de ne pas être légitime. Qui suis-je pour dire que je suis sexy ? Fichu syndrome de l’imposteur ! Je suis la première à dire qu’il faut oser. Parce que la seule chose que l’on est sûre d’échouer, est celle que l’on n’a pas tenté…

Mais dès qu’il s’agit de s’assumer en tant que femme, je ne sais pas pour toi, mais cela devient plus compliqué. Autant je n’ai aucun mal à dire que je suis une femme déterminée, positive et souriante, autant dire que je suis sexy ou même ne serait-ce que jolie, c’est de suite bien plus difficile. Comme si je me sentais encore petite fille recherchant l’approbation de son entourage… Sauf qu’aujourd’hui, j’ai 28 ans. Et pourtant à bien des égards, je me sens encore gamine.

C’est bête à dire, mais quand j’ai shooté cet ensemble, j’avais un peu comme cette impression de bâcher les règles. De ne pas respecter les consignes. Comme si je bravais des interdits. Petite fille sage qui se rebelle. Alors qu’en vrai, il n’y a rien de vulgaire dans mes photos. Mais voilà, « on » m’a appris à être jolie. Pas à être sexy…

Sauf qu’aujourd’hui, j’ai envie d’être sexy. Plus à mes yeux, que dans le regarde des autres. Voir cette femme fatale sûre d’elle et prête à conquérir le monde dans le reflet du miroir. Et arrêter de demander la permission pour être la femme que je suis…

Shop the Post

Je porte le soutien-gorge emboîtant et la culotte haute de la gamme “Arum” de Sans Complexe.

Bref, ma petite réflexion du jour partie de l’envoi d’un colis de lingerie…

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

1 Commentaire

  1. 1 novembre 2020 / 19 h 02 min

    J’ai beaucoup de mal à me trouver jolie, sexy, belle, attirante, et tout ce qu’on veut. Pourtant mon IMC est bien dans la moyenne (en vrai j’ai besoin de faire du sport mais, hey ! on a eu successivement : fermeture des gymnases, couvre-feu, confinement : inutile de dire que ça fait des semaines que j’ai laissé tomber l’idée de reprendre une licence de volley/aïkido). Je n’aime pas ma tête, et c’est pire sur les photos. Et quand j’arrive à me dire que la manière dont je suis habillée ça passe, la seconde d’après je me dis “nan mais regarde-toi, sérieux…”.
    Bizarrement, ton “effet lingerie” je l’ai autrement : quand je suis un débardeur-collants (je mets des collants l’hiver sous mes pantalons) ça marque bien ma taille, le sombre du collant gomme un peu mes jambes et les font paraître plus minces (puis ça gaine un peu la graisse hein xD) et du coup j’aime bien. En moulant comme ça j’ai l’impression d’être Wonderwoman ! Mais hors de question que je sorte en leggings dans la rue : on verrait toutes mes formes de Wonderwoman. No way. Toute l’ambivalence est là.
    La lingerie ne m’a jamais attiré. Ça serre, sa gratte, ça fait transpirer, c’est pas beau, ça sert à rien… Dès que j’ai pu, j’ai arrêter de porter des soutiens-gorges et, à la bonne saison et quand mon cycle menstruel me le permet, je ne porte pas de culotte sous mes pantalons !

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :