Motivation en Hiver : Quelques Conseils

Hello ! Comment vas-tu ??? Habituellement, le lundi, nous nous retrouvons pour mon compte-rendu sportif hebdomadaire… Sauf que la semaine dernière, je n’ai absolument rien foutu ! Je me suis trouvée toutes les excuses possibles et inimaginables pour repousser mes entraînements, de musculation comme de course à pied… C’est simple, à part ma sortie samedi, je n’ai pas transpiré une seule fois… Bon, on va regarder ensemble si je me suis cherchée des excuses ou si effectivement, j’ai eu à faire face à deux trois petits problèmes…

Garder la motivation en hiver, c’est un sacré challenge ! Ce n'est pas gagné du tout ! Entre la fatigue naturelle due à la baisse de luminosité, la nuit qui arrive tôt, le froid... il en faut parfois du courage pour aller faire son sport !

Et cette semaine, j'ai succombé au "Rhooo j'ai pas envie, on verra ça demain"... Oui la motivation et l'envie n'étaient tout simplement pas au rendez-vous. Sauf que cette situation ne va pas duré ad vitam eternam.  Nous allons donc regardé ensemble ce qui m'a freiné cette semaine et trouver des solutions...

 


MOTIVATION EN HIVER : RUNNING

Continuer à courir en hiver suppose de résoudre deux"problèmes" : le froid et la nuit... Et clairement, j'ai du faire face à ces deux "problèmes"... Bon, je mets le mot "problème" entre guillemets, parce que je suis persuadée qu'il n'y a pas de problèmes, que des solutions ! 😉

motivation-en-hiver-4

On appréciera la qualité de mes photos prises sur mon petit balcon XD

 


MOTIVATION EN HIVER : LE FROID

Tout d'abord, j'ai eu froid ! En effet, les températures ont chuté d'un coup à Paris, nous faisant passer dans le négatif à certains moments de la journée... Rajoute à cela, le fait que je rentre de Tenerife où il faisait 25-27°, je ne te raconte pas le choc thermique ! J'avais plutôt envie de rester bien au chaud sous ma couette, plutôt que d'aller me geler les fesses dehors !

Alors d'un côté, l'hiver s'est installé et de l'autre, je n'ai pas de tenues adaptées. En effet, en ma perte de poids et les lavages à répétition, ce que j'avais de chaud ne me va plus ou n'est plus aussi chaud qu'avant (ou les deux !). De plus, je n'ai jamais réellement courir par températures négatives, même à Prague où j'ai profité d'un hiver plutôt doux et clément...

Cela ne signifie qu'une seule chose.... SHOPPING ! Bon, dans mon cas, on va plutôt prier pour que le Père Noël soit clément... #stagiairefauchée et je ne parle pas que de mes parents ! Je compte sur toi aussi ! Pour rappel, S en haut, M en bas et 38-39 en chaussures XD

J'ai donc épluché tous les sites de vêtements de sport pour trouver les combinaisons les plus efficaces. J'ai trouvé exactement ce qu'il me fallait à Lululemon mais vu les prix, on va se contenter de baver devant...

 

COMMENT S'HABILLER CONTRE LE FROID

Pour le bas, tu as deux options :

  • - un legging de compression qui fera comme une seconde peau : Ici, Skins est la référence en la matière !
  • - un legging d'hiver, un peu plus épais que d'habitude, avec des manchons de compression pour les tibias : Décathlon en fait des très bien

Pour le haut, la règle de l'oignon prime. Késako la règle de l'oignon ? En gros, tu superposes les couches, trois pour être exacte :

  • -  un tee-shirt technique prêt du corps (manches longues dans mon cas) pour évacuer la sueur. J'insiste sur l'aspect technique du tee-shirt, car celui-ci doit rester sec pour ne pas que tu attrapes froid ! Alors exit les tee-shirts en coton !
  • - une deuxième couche plus épaisse pour te tenir chaud : celle-ci doit évacuer l'humidité et garder au maximum la chaleur corporelle. Tu as le choix entre les micro-polaires et es vêtements techniques. Personnellement, j'ai du mal avec les micro-polaires parce que je trouve qu'elles prennent vite la transpiration et s'humidifient. Et courir avec un vêtement mouillé dans le dos, y'a rien de pire !
  • - une troisième couche isolante : c'est celle qui va te protéger des éléments extérieurs (vents, pluies et autres) tout en achevant de te garder au chaud... C'est ce que je recherche actuellement (enfin, recherchais car entre le moment où j'ai écris cet article et aujourd'hui, il y a eu un passage fructueux à H&M...)

motivation-en-hiver-2

On n'oublie surtout pas les gants, un buff si nos tee-shirts n'ont pas un col qui monte et un bonnet !!! Y'a plus qu'à se bouger les fesses !

Bon après tu joues avec les différentes couches en fonction de la météo... Quand tu n'as pas froid, la motivation en hiver reste intacte ! Il faut juste trouver les bonnes solutions !

 

QUELQUES PETITS CONSEILS SUPPLEMENTAIRES...

Alors oui, deux trois petits conseils avant de partir se geler les fesses...

L'un de mes soucis, c'était que je n'arrivais pas à me réchauffer, en particulier les cuisses... Du coup, impossible de lancer la machine. J'avais froid, je voulais accélérer pour me réchauffer mais je n'y arrivais pas... En gros, je n'arrivais pas à échauffer mes muscles. C'est Hollyvia, une copine Instagram, qui m'a donné la solution : se masser les cuisses avec des huiles, type Baume de Tigre ou huile d'arnica de Weleda, pour échauffer le muscle avant de partir courir. Testé... et approuvé !

 

Aussi, cela me paraît logique, mais je préfère quand même le dire... Comme il fait froid, la température corporelle a beaucoup plus de mal à monter : l'échauffement doit donc durer plus longtemps... Ne te lance pas dans tes séries de fractionnés avec juste dix minutes de footing en guise d'échauffement, sinon c'est le claquage voire la déchirure ! Et adieu à tes objectifs printaniers.

Pour finir, s'il fait vraiment trop froid, privilégie le tapis de course en intérieur. Bon ok, soit il faut en avoir un à la maison, soit il faut se payer un abonnement dans une salle de sport.. Mais, clairement, je ne sais pas jusqu'où le corps peut aller, mais je ne pense pas qu"il soit vraiment conseillé de courir par des températures glacières... Amis canadiens, j'attends vos conseils à ce sujet !

Mais surtout, pour maintenir ta motivation en hiver intacte, rappelle toi pourquoi tu cours...

 


MOTIVATION EN HIVER : LA NUIT

Un autre facteur qui peut entraver ta motivation en hiver, c'est le fait que le temps d’ensoleillement est beaucoup plus court. En gros, il fait jour plus tard et nuit plus tôt, t'obligeant la plupart du temps à courir de nuit...

Et j'avoue que courir de nuit peut en bloquer plus d'une/un... Notamment pour des questions de sécurité. Moi-même à Paris, je choisis mes itinéraires pour ne pas me retrouver seule dans des petites rues mal éclairées, alors pour celles et ceux qui habitent en campagne ou dans des petites villes, c'est beaucoup plus compliqué...

Pour commencer, il faut voir et être vu(e). C'est très important.

 

VOIR ET ETRE VU(E)

Élément très important ici ! Jusqu'à présent, je n'ai jamais eu à investir dans une frontale, car je cours toujours sur les grands boulevards parisiens qui sont constamment éclairés. Je n'ai pas de problèmes pour voir. Mais toi qui a des problèmes pour voir où tu mets les pieds, investir dans une frontale est une bonne idée.

Mais pour être vue, c'est une autre histoire, surtout que le noir semble régner en maître sur les collections hivernales... Essaie de privilégier les tenues claires avec des éléments réfléchissants. Personnellement, j'utilise un k-way jaune fluo. Il est moche, on est d'accord, mais au bon les gens me voient...

motivation-en-hiver-6

Il existe aussi des éléments réfléchissants que tu peux rajouter à ta tenue pour être sûr(e) d'être visible.

 

DES QUESTIONS DE SECURITE

Autre élément très important quand on court de nuit, la sécurité !

Déjà, tu commences par oublier la musique à fond dans les oreilles ! Il faut que tu puisses être capable d'entendre ce qu'il se passe autour de toi... Personnellement, je ne cours qu'avec un seul écouteur et une musique à un volume bas. Je ne me sens pas rassurée, si je ne suis pas capable de distinguer les bruits de la rue.

Ensuite, choisis un itinéraire "sécure" : celui que je prends est emprunté par d'autres coureurs, il est éclairé et surtout comme il longe les grands boulevards emplis de magasins et de restaurants, j'ai les camions de livraison. Ce n'est pas le plus beau de Paris, mais de nuit, je pense à ma sécurité avant tout. D'autant plus que mis à part les éléments réfléchissants de ma tenue, je n'ai rien d'autre pour être vue. Donc on oublie les petites ruelles mal éclairées où personne ne passe...

 


MOTIVATION EN HIVER : FITNESS

Etant inscrite en salle, mon renforcement musculaire, je le fais donc à l'intérieur... Donc aucune excuse de température et d'éclairage ! Alors pourquoi ai-je autant eu la flemme de me bouger les femmes la semaine dernière ?

À cela, j'y vois trois raisons.

La première est que j'ai eu une surcharge de travail exceptionnelle à mon boulot. en gros, j'ai dû assumer deux postes assez stressants et épuisants nerveusement... Alors le soir, quand je sortais du taf, je n'avais qu'une envie, celle d'aller me glisser sous ma couette et de ne rien faire... Mais cette semaine, cela va aller mieux. Donc pas d'excuse !

La deuxième est que je n'avais aucun plan d'entraînement. Et clairement, ne pas savoir ce que je vais faire durant ma séance ne me motive pas du tout. J'ai beau prendre mon sac de sport avec moi, je ne vais pas aller au bout de la démarche... Donc cette semaine, le programme est prêt ! Mercredi, ce sera un legday cardio au poids du corps. Vendredi, un haut du corps avec un gros focus épaule et triceps et dimanche, un cardio training en extérieur... Plus d'excuses non plus !

La troisième et dernière raison est que rentrant de vacances, j'ai eu besoin d'un sas de décompression pour me remettre dans le bain (et m'habituer aux températures froides !)... Sauf que là, c'est bon, dix jours sont passés depuis mon retour de Tenerife, il est donc temps de se bouger les fesses !

motivation-en-hiver-3

 


MOTIVATION EN HIVER : A RETENIR

Bref, maintenant, j'ai tout ce qu'il faut pour retrouver ma motivation en hiver. On s'organise, on change de tenue et on se bouge les fesses !! Surtout avec la prépa marathon qui arrive en janvier !

Je tenais juste à rajouter un petit mot : avoir une baisse de motivation n'est pas un échec, c'est tout simplement la preuve que nous sommes humains. Alors ne va pas s'autoflageller à coups de "je suis trop nulle", "je n'y arriverais jamais", "de toute façon, c'est foutu"... On ne peut pas être au top de sa forme tout le temps. Accepter les petites baisses de régime pour mieux repartir, c'est important aussi. S'il y a bien une leçon que tu dois tirer de la pratique du fitness, de la course à pied et du sport en général, c'est qu'il faut que tu sois bienveillante avec toi-même. D'accord ?

Et toi, t'es-tu déjà trouvé des excuses pour ne pas faire tes séances ??

Margaux Lifestyle

P.S. : si tu as aimé cet article, n'hésite pas à le commenter, à le partager, et à t'inscrire à ma newsletter !

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

Partager:

6 Commentaires

  1. 6 décembre 2016 / 12 h 24 min

    Bravo d’avoir retrouver ta motivation! Et l’hiver, c’est aussi une bonne période pour calmer un peu le jeu et laisser le corps souffler!
    Des bisous

    • Margaux
      Auteur
      9 décembre 2016 / 12 h 44 min

      Sauf quand on a un objectif assez important pour le début du printemps ! Mais il fallait quand même prendre le temps de souffler et de relâcher la pression !

  2. Esthelle
    8 décembre 2016 / 19 h 35 min

    Hello Margaux.
    Ici (montagne), j’ai réglé le problème : Mémère n’a ni froid,ni aucune excuse du type “il a neigé”, “je vais être seule en pleine nature et me faire agresser”. Je cours en salle…
    Cela me coute 35 euros par mois, et cela me motive du coup! J’ai repris en septembre et je cours entre 7 et 9 tous les 2 jours (à la vitesse de l’escargot, mais je cours).
    Attention à toi, l’année prochaine : je te double!
    🙂 🙂 🙂
    PS : non je rigole, même dans 6 mois, tu seras devant moi…

    • Margaux
      Auteur
      9 décembre 2016 / 12 h 45 min

      Bravo ! Tu gères ! Tu verras au printemps, tu vas te régaler quand tu vas commencer à aller courir dehors !
      Me rattraper ? Cours toujours ! 😉

  3. Nathalie
    10 décembre 2016 / 9 h 55 min

    Salut Margaux, très intéressant, cet article!
    C’est sûr, pas évident de garder la motivation en hiver mais comme tu dis, il n’y a pas de problèmes, que des solutions, même pour les fringues indispensables mais hors de prix. 😉

    Pour ma part, mes excuses pour ne pas faire de sport sont : “Trop fatiguée, je ferai demain”, “Pas le temps”, “J’ai mal ici…” ou la meilleure “j’aime pas le parc”…Bref, pas bien du tout!

    • Margaux
      Auteur
      12 décembre 2016 / 18 h 50 min

      Toi, tes excuses sont valables quelques temps encore… Attends que ta situation actuelle se stabilise et se simplifie, on verra après pour le port ! Une des choses que j’ai apprise/comprise récemment, c’est que l’on ne peut pas être sur tous les fronts à la fois. D’abord, le boulot et l’appart, après le sport 😉

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :