Mon matériel photo de blogueuse (et de future photographe !)

La photographie est véritablement devenue une de mes passions. J’ai commencé par « nécessité » pour le blog, parce que j’en avais marre de chercher des photos libres de droit à utiliser pour illustrer mes articles. Puis de fil en aiguille, j’ai découvert un nouvel univers et une véritable passion. À tel point que j’envisage de me professionnaliser dans ce domaine. En effet, la photographie m’a aidé à trouver me jolie et m’aide jour après jour à faire la paix avec mon corps. Et je souhaiterais aider d’autres femmes à faire de même. Mais ceci n’est pas le thème de cet article. Vous êtes de plus en plus nombreuses à me demander des conseils sur la photo et mon matériel.

Ainsi, je me suis dit que j’allais te proposer toute une série d’articles autour de la photographie : le matériel à avoir, comment l’utiliser correctement, les règles de base pour une photo réussie, être photogénique… À l’approche du Black Friday et des fêtes de fin d’années, je me suis dit que j’allais commencer par te présenter mon matériel photo.

Cependant, garde bien en tête que ce n’est pas l’appareil photo qui fait le photographe. Mais plutôt la façon dont le photographe utilise son matériel. Cela ne sert à rien d’avoir le dernier boîtier haut de gamme si tu ne sais pas t’en servir…

Tu trouveras dans cet article tout le matériel que j’utilise pour mes propres shootings de blogueuse, mais aussi ceux que je réalise pour mes amis. En effet, ceux-ci sont mes cobayes volontaires pour que je puisse m’entraîner avant de me lancer à mon compte sur ce fameux projet qui me tient à coeur.

Mon matériel photo de blogueuse

Le Boîtier

Commençons par le boîtier. Il s’agit souvent du premier élément que tu achètes (bien souvent en kit avec un objectif premier prix). Pour ma part, je suis de la team Canon. J’ai commencé avec un Canon 100D, que j’ai gardé très longtemps. Il me semble l’avoir acheté en 2013 ou en 2014 juste avant de partir en Erasmus, parce que je voulais faire de belles photos de Prague. En juin, je suis passée sur le Canon 70D. Tu remarqueras que je suis très fidèle comme fille. Quand la marque de mes débuts me convient totalement, j’ai tendance à ne regarder que les modèles de cette marque. Ainsi, je pourrais en termes de boitier, je pourrais te parler uniquement de la gamme Canon. Et uniquement des reflex. Tout simplement parce que ce sont les seuls que j’ai essayés.

Les boîtiers réflex de chez Canon se divisent en 4 gammes, allant du 2000D au 1D. D’une manière générale, moins il y a de chiffres, plus tu te rapproches de la gamme professionnelle. On pourra dire que j’ai testé trois des quatre gammes de chez Canon avec le 2000D, le 100D et le 70D. En passant d’une gamme à l’autre, j’ai clairement pu sentir la différence. Notamment sur la qualité pure de mes photos.

Le 2000D : un boîtier idéal pour les grands débutants

Comme je le disais, ma mère a débuté sur un 2000D que j’ai pu utiliser plusieurs fois. En termes de qualité/prix, il est vraiment pas mal pour tous les débutants qui veulent se lancer dans la photographie, mais qui ne veulent pas forcément vendre un rein. En effet, la photographie est une passion qui coûte assez vite cher.  À mon sens, le 2000D sera parfait pour celles et ceux qui veulent apprendre le cadrage, la composition et surtout le fameux triangle d’exposition. Et surtout pour celles et ceux qui veulent faire de la photo pour avoir des souvenirs, plus que pour l’ « art ».

Le 100D/250D : un boîtier pour ceux qui veulent progresser

Personnellement, j’avais profité d’une promotion à l’époque pour m’acheter directement le 100D. Je l’avais préféré au 2000D and co, à cause de sa taille. En effet, il était plus petit (et donc plus léger) que tous les autres modèles de la gamme, sans pour autant que les performances n’en soient sacrifiées. Ce qui était juste parfait pour moi, mes petites mains et mes envies de vadrouille. Aujourd’hui, il a été remplacé par le 250D (et oui, les années passent !).

J’ai vraiment tout fait avec ce modèle pendant près de 7 ans. Des voyages, des journées à la plage, mes premiers shoppings de blogueuse. Je l’ai trouvé extrêmement malléables. Et oui, rien qu’en passant du 2000D au 100D, on sent déjà la différence en termes de qualité d’image. Même si, ce n’est pas le boîtier qui compte le plus, mais l’objectif utilisé. J’y reviendrais dans la suite de cet article.

Le 70D/90D pour aller plus loin

Je suis passée sur le 70D en juin dernier, car j’atteignais les limites de mon 100D. Commençant à me spécialiser dans le portrait et la photo sportive, j’avais besoin d’un boîtier plus réactif, et surtout qui avaient de meilleures performances en basse lumière. J’étais déjà passée sur des objectifs avec de plus grandes ouvertures, mais les ISO du 100D ne suivaient pas… Si je te parle chinois, c’est peut-être qu’il vaut mieux que tu restes sur le 100D dans un premier temps et que tu lises prochainement mon article sur le triangle d’exposition.

Pour le moment, je découvre encore toutes les fonctionnalités de ce nouveau boîtier. Mais la blogueuse que je suis apprécie particulièrement la possibilité de faire la mise au point avec mon téléphone, son écran tactile et orientable, et un mode rafale particulièrement efficace. De nouveau, j’ai profité d’une fin de série pour l’acheter en promotion. Aujourd’hui, il a été remplacé par le 90D.

Les Objectifs

Après les boîtiers viennent les objectifs. Comme indiqué précédemment, il vaut mieux avoir un boîtier moyen avec des objectifs de qualité que l’inverse. Tout simplement parce que la qualité de tes images provient à 80% de l’objectif.

Il est important de choisir tes objectifs en fonction de tes besoins. Vas-tu faire du paysage ? Auquel cas tu auras plutôt besoin d’objectif grand angle. Vas-tu faire du portrait ? Tourne-toi vers les objectifs avec une grande ouverture, afin de pouvoir avoir des arrières plans flous et une belle lumière sur les visages. Si tu préfères la photo animalière ou sportive, il te faudra des objectifs avec de bons zooms et un auto-focus ultra rapides.

En gros, il sera primordial que tu identifies les contextes dans lesquelles tu vas faire de la photographie pour choisir les objectifs dont les caractéristiques techniques répondent à tes besoins. À savoir :

  • Le type d’objectif : zoom ou focale fixe
  • la longueur de la focale :
      • En dessous de 17mm : catégorie des grands angles, plutôt pour la photographie de paysage
      • 17-70 mm : objectifs polyvalents (paysages, portraits, sportives, photo de rue…)
      • Au-delà de 70 mm : zooms (photos animalières, papparazzi…)
  • l’ouverture : le fameux « f ». Plus celui-ce sera petit, plus ton objectif aura une grande ouverture. C’est-à-dire plus tu pourras faire entrer dans la lumière dans ton boitier (c’est pour cela qu’on parle d’objectifs lumineux, idéal pour shooter quand le soleil n’est pas encore sorti ou déjà couché). Cela signifie aussi que tu pourras différencier plus facilement les plans dans ta photo : un arrière plan flou pour une photo portrait. Pour certains objectifs, l’ouverture sera fixe quelle que soit la longueur de la focale (ex : 50mm f/1.8). Pour d’autres, elle sera variable. Par exemple, 17-70 mm f/2.8-4 : quand ton zoom sera sur 17, l’ouverture maximale sera de 2.8, mais quand tu seras sur 70mm, l’ouverture maximale passera à 4. Pour comprendre plus en détails ce que je viens d’écrire, je te conseille de faire le test avec un de tes objectifs. À noter que plus ton objectif aura une grande ouverture, plus celui-ci sera cher.
  • La monture de l’objectif : canon, Nikon, Lumix… Chaque boîtier a sa propre monture, il vaut mieux s’assurer que ton objectif soient compatibles. Surtout si tu achètes des marques telles que Sigma ou Tamron.
  • La distance minimale de mise au point : élément très important si tu souhaites faire de la macro-photographie

De mon côté, je fais principalement de la photo lifestyle et sportive, avec une pointe de paysage de temps en temps. C’est pourquoi je tourne avec deux objectifs.

Une focale fixe canon 50 mm f/1.8

Il s’agit de mon premier « investissement » photo. Et je ne le regrette absolument pas. Cette focale fixe de chez canon a vraiment tout pour elle ! Elle ne coûte que 120€ (et dans le domaine de la photographie, c’est vraiment donné). Grâce à sa grande ouverture (le « f/1.8), elle est ultra lumineuse, ce qui permet de shooter à la tombée du jour sans problème, et permet de bien détacher le sujet de l’arrière plan (les fameux flous d’arrière plan).

Cependant, comme son nom l’indique, il s’agit d’une focale « fixe ». C’est-à-dire que tu ne peux pas zoomer et dézoomer. Il te faudra te déplacer pour changer la composition de ta photo. Et clairement, c’est ce qui m’a le plus aidé à progresser. Car cela m’a obligé à faire preuve de créativité et à envisager les choses sous des angles différents.

Personnellement, j’utilise ma focale fixe dès que je fais du portrait, des shootings « mode ». De jour, de nuit mais surtout aux couchers du soleil. Car j’adore jouer avec le soleil…

Un zoom sigma 17-70 mm f/2.8-4

J’ai craqué sur cet objectif assez récemment, après un premier achat décevant chez Sigma. En effet, de base j’avais acheté un 17-50 f/2.8, pour remplacer les objectifs fournis dans le kit de base de canon (très souvent des 18-55mm f/4-5.6). Cependant, je pense être tombée sur une mauvaise série, car l’auto-focus fonctionne très mal, ce qui m’oblige à passer en manuel… Et quand tu t’auto-prends en photo, ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique…

Ce second zoom sigma a lui tenu toutes ses promesses. Aussi bien en termes de luminosité que de réactivité de l’auto-focus, ce qui en fait mon chouchou quand je suis de mission photo sur les courses officielles de mes potes. Plus polyvalent que ma focale fixe, c’est aussi celui que je prends quand je pars en vadrouille et que je suis limitée en termes de bagages.

Les accessoires

Le trépied

Le trépied… La base quand on est blogueuse et qu’on se prend toute seule en photo ! 😜 Mais pas que. Le trépied est particulièrement indispensable quand tu commences à shooter dans des conditions particulières. Notamment en basse luminosité, ou pour des poses longues : le temps de pose étant particulièrement long, le fait de placer ton appareil photo sur un trépied te permet d’éviter les « flous de bouger ».

Quand tu choisis ton trépied, il est important que tu tiennes compte du poids de ton appareil photo (boîtier + objectif). En effet, celui-ci doit être suffisamment stable pour que ne pas basculer vers l’avant sous le poids de ton appareil. Auquel cas, tu risques très fortement d’endommager ton objectif… Ce qui serait dommage au vu du prix des objectifs.

De mon côté, j’ai un neewer en 196 cm. Il est très résistant, s’adapte à beaucoup de situations. Cependant, petit bémol, les tiges principales sont plutôt grandes, ce qui fait que même replié, il ne rentre pas dans mes sacs à dos… De ce fait, il n’est pas extrêmement pratique à transporter en vadrouille….

Une télécommande

Autre élément indispensable pour les blogueuses qui se prennent toutes seules en photo, la télécommande ! Cela fait maintenant des années que j’utilise la télécommande Canon infrarouge RC-6. C’est ce que tu vois parfois dans ma main… 😉

Autres accessoires

J’utilise également des filtres. Mais je pense qu’il serait plus pertinent de te les présenter en action, dans des articles « tutos pose longue » par exemple.

On se retrouve prochainement avec un article sur les réglages de base en photographie

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :