Bonjour, tout le monde ! On se retrouve enfin pour un nouvel article, autre que mes comptes-rendus. Aujourd’hui, je vais vous parler d’un souci que beaucoup d’entre nous, les runneurs, rencontrent lorsque les beaux jours arrivent : les frottements ! Ceux qui suivent mes péripéties sur Instagram ont dû voir que je m’étais méchamment brûlée l’intérieur des cuisses pendant les vacances d’hiver…

Enfin, il faisait très beau chez moi et j’ai voulu faire ma maligne en allant courir en short… Et cela n’a pas manqué : j’ai douillé à cause du frottement des cuisses sur 13 kilomètres ! Alors oui, nous étions encore en février, mais il faisait 20° et je sortais bras nus… Explique-moi la logique !

Et si tu ne crois pas, mon profil instagram est à ta disposition ! Bref, j’ai fait appel aux réseaux sociaux pour trouver une solution à ce problème que je n’avais pas vraiment rencontré jusqu’à présent puisque je courais peu et sur de courtes distances habituellement l’été. Sauf que je me suis rendue compte que je suis plus à l’aise en short (alors hors de question de me dire « mais tu n’as qu’à mettre des leggings » !) et surtout, je veux continuer à m’entraîner cet été.

J’ai quelques projets de participation à des courses qui nécessitent de ne pas interrompre l’entraînement… Comment ça, je rêve du Marathon de Paris en avril prochain ?? 😉

Ainsi, pour éviter de passer à nouveau une soirée avec des cataplasmes de biafine sur l’intérieur des cuisses, je suis partie à la pêche aux informations et aux conseils. On m’a massivement conseillé la crème Anti Frottements Nok.

J’avais aussi dans l’idée de retrouver le produit que nous utilisions à la gymnastique pour faire tenir les justaucorps sur les fesses. L’idée était que si le short recouvrait les parties sensibles et surtout qu’il ne bougeait pas (perso, chez moi, il cherche toujours à remonter le plus haut possible sur les cuisses), il n’y aurait pas de problèmes.

J’ai donc testé ces deux solutions sur la fin de ma prépa pour le semi pendant ce mois de mars un peu chaotique. Et voici ce que j’en pense.

 

IMG_0033

La Crème Anti Frottements Nok

Très facile à trouver en pharmacie et parapharmacie pour une petite poignée d’euros, ou sur internet, j’ai juste eu un très gros coup de cœur pour cette crème.  Je l’ai testée sur plusieurs sorties en short et les brûlures n’ont pas fait leur retour. De plus, l’odeur est agréable. C’est à peu près la même que celle d’une crème hydratante neutre. Je trouve que l’on n’a pas besoin d’en appliquer beaucoup pour qu’elle soit efficace, ce qui est un autre bon point.

la crème nok pour se prémunir des frottements entre les cuisses en course à pied

 

Crème NOK : Pourquoi ?

  • Protection contre les ampoules, anti-frottements (pieds, plis de l’aine, entrejambe, aisselles, mamelons)
  • Nok assouplit et renforce la peau grâce à son extrait végétal de Beurre de karité

 

Crème NOK : Comment ?

  • Appliquer avant le sport en massage prolongé sur les zones de frottements
  • Utiliser tous les jours 20 jours avant une compétition

 

IMG_0038

La Colle SATIEN de Sigvaris

La fameuse colle textile dont je parlais pour les justaucorps est en fait un roll on « pour la fixation des bas et manchons compressifs médicaux sur les jambes et les bras » de la marque SIGVARIS. Parce que mon short ne tenait pas en place sur mes jambes et remontait, mes cuisses se frottaient l’une contre l’autre. L’idée était que si le short ne bouge pas, il n’y pas de problème.

Et effectivement quand je porte un cuissard et que je le « colle », tout tient en place et cela ne me gène pas. Mais la crème NOK est quand même plus polyvalente. Ainsi, je garde le Satien pour chaque occasion où j’ai besoin que rien ne bouge (un décolleté un peu dangereux, une robe qui remonte sur les fesses…) et c’est un vrai petit miracle ! Je me demande bien pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt… Tu peux trouver cette colle textile en pharmacie ou sur amazon.

 

Et toi ? Quelles sont tes solutions pour éviter les frottements ???

 

*Cet article contient des liens affiliés

 

10 thoughts on “Frottements en Course à Pied”

  1. Trop marrant la colle à vêtements! Je n’aurais jamais pensé que cela pouvait exister.
    Je comprends que tu ne veuilles pas courir en cuissard ; ton short est tellement joli!
    Allez dernière ligne droite avant Bordeaux!

    1. C’est d’une grande aide pour les décolletés dangeureux et pour le short, collecin printemps-été 2016 chez undiz, j’ai la brassière qui va avec. Super canon aussi !

  2. J’ai exactement le même problème de short qui veut absolument remonter en haut de mes cuisses…. Grrrr et oui bonjour les frottements. Et moi en lisant ton très bon article, connaissant la crème nok, je me dis mais pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt? Ah ah
    bisous ma belle !

  3. Arg je ne suis donc pas la seule à avoir les cuisses qui se touchent!!!! J’ai l’intérieur des cuisses brûlées suite au marathon de Paris!
    J’avais pourtant mis de la Nok mais ça n’a pas fonctionné, je testerai peut être l’autre technique la prochaine fois!!!!

    1. Je crois que malheureusement, c’est un mal plutôt répandu 🙁 Pour la crème NOK, plus tu en mets (dans le temps), plus elle est efficace car elle a pour effet (ou du moins est censée avoir pour effet) de renforcer la peau… Alors ce marathon ?? Je rêve de le faire l’année prochaine…

  4. Ton article tombe à pic car j’ai justement ressorti le short hier et, bien évidemment, l’intérieur des cuisses n’y a pas résisté… Je vais vite me mettre en quête de cette fabuleuse crème.

    1. A chaque fois que l’on ressort le short après une période “d’hibernation”, nos pauvres cuisses morflent !! Soigne toi bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.