2 ans d’entrepreneuriat | Ce que j’aurais aimé savoir avant de me lancer

Voilà maintenant deux ans que je me suis lancée à mon compte. D’abord en tant que micro-entrepreneur, puis en ouvrant ma SASU. Et je dois avouer qu’il y a un certain nombre de choses que j’aurais aimé savoir avant de me lancer.

En effet, se lancer dans l’entrepreneuriat n’est pas chose aisée. Loin de là, réussir à vivre de son entreprise demande beaucoup de travail, d’investissement et de patience. Et tout peut s’écrouler du jour au lendemain comme un simple château de cartes. Voilà maintenant deux ans que je travaille d’arrache pied pour lancer mon activité de rédaction web et de community management. Et je dois avouer que j’ai commis quelques erreurs qui ont fortement freiné mon développement. Tout simplement parce qu’il y a certaines choses que j’aurais aimé savoir avant de me lancer, et non pas être mise sur le fait accompli…

Les avantages mais surtout les inconvénients de la micro-entreprise !

Quand je me suis lancée à mon compte, la micro-entreprise avait la côte ! On nous la présentait comme la solution idéale à tous ceux qui voulaient se lancer dans l’entrepreneuriat. Pôle Emploi en tête ! Je me rappelle encore des intervenants d’Active Créa’ nous disant que la micro-entreprise, c’était génial tellement c’était simple et que cela convenait à tout le monde… Mais ils ont omis de signaler quelques “détails” sur ce statut. Détails qui avaient toute leur importance…

Contrairement aux autres statuts, qui te permettent d’avoir un statut de dirigeant ou de salarié de ta propre entreprise (et donc t’ouvrent un certain nombre de droits, non négligeables vu le peu de choses auxquelles on a droit quand on monte sa propre boîte), le statut de micro-entreprise n’offre pas tant d’avantages que cela. Certes, tu ne paies “que” 25% environ de cotisations à l’URSSAF, contre 50 % en moyenne pour les autres statuts. Ta comptabilité est aussi simplifiée : un simple tableau Excel et un deuxième compte (particulier !) en banque suffisent. Pas besoin d’engager un comptable. Les démarches administratives sont elles aussi ultra simplifiées, et c’est à peu près tout…

Ce qu’il faut savoir sur la micro-entreprise :

  • chaque euro gagné t’enlève quelque chose comme 0,70 € de ton chômage (contrairement à ce que mon conseiller Pôle Emploi m’avait affirmé, en me disant que je pouvais cumuler mon chômage et ma micro-entreprise, sous réserve que tout ce que je gagne reste au sein de cette dernière, confondant ainsi le statut de micro-entrepreneur avec celui de dirigeant de SAS(U)…). Ainsi, si tu ouvres ta micro-entreprise alors que tu touches des droits Pôle Emploi, je te conseille de choisir une déclaration mensuelle, au lieu de trimestrielle, auprès de l’URSSAF, pour faciliter tes échanges avec Pôle Emploi et éviter les erreurs de versement.
  • tu ne peux pas déduire tes charges, ce qui signifie que tu es imposée sur la totalité de ton chiffre d’affaires, une fois tes cotisations sociales payées à l’URSSAF. Cela peut être gênant si tu es une petite créatrice avec un local et des fournitures à acheter pour faire tourner ton activité. Prenons un exemple chiffré : imaginons que tu fasses 10 000 € de chiffres d’affaires sur l’année, mais que sur ces 10 000 €, tu aies l’équivalent de 5 000 € de “charges” (local, fournitures, publicité…). Ainsi, tu vas payer 25 % de charges sociales à l’URSSAF, soit 2500 €. Il te reste donc 7 500 €. Tu seras donc imposée sur les 7 500 € dans leur totalité, et non pas seulement sur tes 2 500 € de bénéfices. Ce qui va fortement réduire ce qu’il te restera réellement à la fin de l’année.
  • n’ayant qu’un statut de “micro-entrepreneur”, tu n’as pas droit aux mêmes avantages que les autres dirigeants d’entreprises (artisans, professions libérales and cie), comme l’exonération de la TVA. Aussi, tu ne cotises pour ta retraite que si tu valides un certain montant de chiffres d’affaires au trimestre (ce qui est assez paradoxal, parce que quoi qu’il arrive tu paies tes cotisations à l’URSSAF)…

Tu en serais d’avantage dans cet article ➡️ Quels sont les avantages et inconvénients du régime micro-entrepreneur ?

Bref, ce que j’aurais aimé avoir avant de me lancer, c’est une analyse OBJECTIVE des avantages et inconvénients de chaque statut, pour choisir le plus adapté à ma situation, et ne pas être mise devant le fait accompli au moment de faire mon actualisation Pôle Emploi. Ce qui n’est absolument pas dans le champ de compétences des conseillers Pôle Emploi. D’autant que le statut ne cesse de connaître des changements, notamment au niveau de la fiscalité. Les plus à même de te présenter tous les avantages et inconvénients de chaque statut et de t’aider à choisir le plus adapté à ta situation et à ton projet sont les comptables…

ma vie d'entrepreneur

L'importance du réseau pour un entrepreneur

Quand on se lance dans l’entrepreneuriat, il est important d’avoir un réseau. Ou de s’en créer un rapidement. Aussi bien réel que virtuel. Par réseau, j’entends un cercle de professionnels ou de prospects prêts à te faire travailler, ou à parler de ton activité auprès de leur propre réseau. Ce réseau te permettra d’avoir tes premiers clients, de te créer un fond de trésorerie et d’acquérir une certaine confiance en toi en tant qu’entrepreneur. Notamment en apprenant à te vendre et à vendre tes prestations ou tes produits. Rester seule dans ton coin ne t’aidera absolument pas à développer ton activité.

Personnellement, j’ai eu deux types de réseaux :

  • celui composé de potentiels prospects
  • celui composé d’autres entrepreneurs qui m’ont aidé à créer mon business plan, à cibler précisément mon client idéal et à établir mon offre, plutôt que de courir dans tous les sens

Car être à la tête d’un business est un métier à part entière, qui demande un certain nombre de compétences : prospection, comptabilité, business plan, communication, administratif… Compétences, je le reconnais, que je n’avais pas, mais que j’ai fini par acquérir grâce à mon réseau qui m’a aidé à me former. Notamment en me transmettant des informations justes, des ressources utiles. Ainsi, ton réseau doit se composer autant d’entrepreneurs et de mentors qui vont t’aider à te former et à développer ton activité, que de potentiels prospects pour vendre tes prestations et/ou tes produits.

De plus, l’entrepreneuriat est une aventure solitaire (sauf quand le cas où tu as un associé, et encore…). Et peu de tes proches comprendront exactement dans quoi tu te lances. L’avantage du réseau, c’est que cela va t’aider à palier cette solitude.

Bref, avoir un réseau aussi bien de partenaires, de prestataires que de prospects est la base même d’une activité qui décolle !

Et en même temps, ne devoir compter que sur soi-même !

Alors oui, un bon réseau est important pour développer ton entreprise. Mais tu ne dois pas avoir la naïveté de croire que tout le monde ne veut que du bien de ton entreprise. Je ne dis pas que tu vas forcément faire face à une concurrence acharnée. Je dis plutôt que tu dois choisir avec soin tes partenaires pour t’assurer qu’ils aient la même vision que toi. De même que tes clients. Je vais partie de ceux qui pensent qu’il y a de la place pour tout le monde, car personne ne propose exactement les mêmes prestations que quelqu’un d’autre. Nous avons tous nos différences et nos spécificités.

Cependant, c’est bête à dire, mais tout le monde n’a pas envie de te voir réussir. Que ce soit dans ton entourage professionnel ou  dans ton cercle plus proche, amical comme familial. Parce que le monde de l’entrepreneuriat fait peur. Parce que beaucoup ne vont pas forcément comprendre dans quoi tu t’engages, ni en quoi consiste ton activité. Tu n’auras pas le soutien que tu espérais de la part de ta famille, qui n’aura qu’une hâte, c’est que tu te plantes et que tu arrêtes enfin cette folie pour retrouver une position beaucoup plus stable. Ce n’est pas forcément malveillant de leur part, plutôt de l’inquiétude. Inquiétude née de leur manque de connaissance du monde entrepreneurial. Aussi, sépare bien ton cercle professionnel de ton cercle amical. Cela t’évitera certaines déconvenues, quand les amis n’en sont pas vraiment…

Pour que ton activité décolle et que tu puisses en vivre, tu ne dois compter que sur toi-même pour :

  • toujours vérifier les informations que l’on te donne
  • te former
  • trouver de nouveaux clients
  • mener à bien tes projets

Clairement, je ne dis pas que tu dois voir les autres entrepreneurs comme des requins prêts à te manger. Juste de faire attention aux personnes que tu fais entrer dans ton réseau. Personnellement, j’ai des connaissances en qui j’ai toute confiance, et d’autres avec lesquelles je suis plus sur la réserve. Ce qui est normal car nous n’avons pas forcément les mêmes objectifs ni les mêmes valeurs. Entoure-toi de personnes qui te tireront vers le haut, mais ce sera à toi de faire les efforts nécessaires pour y arriver. Personne ne travaillera pour toi.

Voilà maintenant deux ans que je me suis lancée en tant que rédactrice web et community manager à mon compte (j’ai d’ailleurs enfin achevé mon site professionnel que tu peux retrouver ici ➡️ Com’ Margaux). Certes, j’aurais savoir tout ceci avant de me lancer en tant qu’entrepreneur, mais je ne regrette en rien ma décision. Car j’ai énormément appris. Et je sais que j’ai trouvé ma voie.

Et toi ? Es-tu tentée par l'entrepreneuriat ? Laisse ton site (ton e-shop ou ta page facebook) en commentaire pour que je puisse y faire un tour 😊

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

5 Commentaires

  1. 27 février 2020 / 10 h 10 min

    Hello, merci beaucoup pour ton article ! Je me lance en ce moment dans la création d’une micro-entreprise, donc c’est tout bénéf de savoir tous ces petits détails maintenant. Des bisous ♡

  2. 27 février 2020 / 14 h 25 min

    Pole emploi n’est clairement pas compétent pour certaines choses, tu fais bien de le répéter ! En tout cas bravo pour tes 2 ans entrepreneuriat (et aussi pour ta Une sur Blogs Campus) !
    Des bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

  3. 27 février 2020 / 21 h 59 min

    Hello Margaux,
    Merci pour toutes ces précisions. Forcément, c’est difficile d’avoir tous les éléments quand on se lance. J’imagine les surprises qui tombent au fur et à mesure…
    Pour ma part, je vais me lancer en redactrice web freelance en complément de mon emploi, pour gagner un peu plus d’argent en toute franchise. Tout est presque prêt, il faut quand même que je fignole mon site web. Comme tu l’indiques justement, le réseau est très important et ça risque d’être mon point faible…!
    Bonne soirée
    Claire

  4. 1 mars 2020 / 7 h 22 min

    L’entrepreunariat m’attire depuis quelques années, et cela fait quelques mois qu’un projet murit dans mon esprit…à voir !! Merci pour cet article objectif !!

  5. 16 août 2020 / 15 h 32 min

    Hello ! J’espère que tu vas bien. Je viens à l’instant de découvrir ton blog et je pense lire plusieurs articles sur l’entrepreunariat car je souhaite également me mettre à mon compte pour exercer le même métier que toi mais j’ai besoin de réunir des informations avant de commencer. Je finis ma dernière année de master dans un an et dois trouver un stage pour 6 mois pour le mois d’avril et je souhaiterai pouvoir le faire dans ma propre entreprise une fois que tout sera au point. Pour le moment, je tiens mon blog mais n’ai aucune idée de par où commencer. Je n’ai aucune relation professionnelle dans ce domaine comme tu conseilles d’avoir…

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :