Comment s’habiller pour continuer à pédaler en hiver ?

En hiver, il y a deux écoles parmi les cyclistes : ceux qui posent le vélo pour toute la saison froide sur le home trainer… et ceux qui continuent à pédaler dehors coûte que coûte ! Personnellement, je ne suis pas fan du home trainer, même si j’en possède un. Je vais tout faire pour profiter de la moindre ouverture météo afin d’aller pédaler dehors. Cependant, se pose la question de la tenue. Que porter pour ne pas se transformer en glaçon en hiver, d’autant que la température ressentie sur le vélo est toujours inférieure à la température réelle ?

Quelle tenue choisir pour pédaler en hiver ?

La technique de trois couches

Comme en course à pied, la technique des trois couches est ce qui te protégera le mieux du froid pour continuer à pédaler en hiver… Une couche respirante pour évacuer la transpiration et rester au sec. Une couche isolante pour protéger du froid. Et une couche protectrice pour lutter contre les éléments extérieurs.

Le choix de la première couche est primordial, car c’est sur elle que repose toute ta stratégie de protection contre les basses températures. Tu transpires toujours lors d’un effort physique. Et ce même quand il fait froid. Or, si ta première couche n’évacue pas correctement ta transpiration, elle va finir par se mouiller. En plus d’être désagréable, cela va surtout te refroidir. Personnellement, je n’ai pas acheté de tee-shirt spécial vélo pour servir de première couche. J’utilise les mêmes que pour la course à pied… ou le ski. Et elles me conviennent parfaitement !

La seconde et la troisième couches représentent toujours un dilemme. Est-ce que ta veste est utilisée comme deuxième ou troisième couche ? Je vais te faire une réponse à la française. Cela dépend des situations. Notamment des conditions météos. Fait-il seulement froid ? Ou dois-tu également composer avec le vent et la pluie ?

S’il fait « seulement » froid, ta veste représentera ta couche extérieure. En fonction de la température, c’est en dessous que cela va bouger. Un tee-shirt technique plus ou moins épais, et un sous-pull qui tient chaud. Si tu dois composer avec le vent et la pluie, je te conseille de mettre ton tee-shirt technique le plus épais, ta veste qui te tiendra chaud, puis un coupe-vent, avec ou sans manches qui te protégera des éléments extérieurs. Personnellement, j’ai toujours tendance à rajouter mon coupe-vent sans manches. Car la prise au vent est toujours plus importante à vélo, et il m’évite de subir ce petit air frais. Même s’il n’y a pas de vent à proprement parler.

Une fois le haut protéger du froid, il est temps de passer au bas. Ici, les jambes étant actives, tu n’auras besoin que d’une seule couche pour te réchauffer. Un bon cuissard long doublé avec de la polaire sera amplement suffisant. Personnellement, j’ai un Castelli dont je suis amplement satisfaite.

Les accessoires indispensables pour lutter contre le froid

Les extrémités sont les parties du cors qui subissent le plus le froid… et surtout par lesquelles tu perds toute ta chaleur corporelle. C’est pourquoi il est primordial de les protéger. Mains, pieds et tête ne doivent pas être oubliés… ou la technique des trois couches citée précédemment ne servira pas à grand chose.

De mon côté, je ne sors jamais sans gants (alors que je ne les supporte pas en course à pied). Sauf qu’en vélo, les mains subissent énormément le froid. D’autant qu’elles sont totalement immobiles. Pas moyen d’activer les muscles pour se réchauffer. Ainsi, un modèle dans lequel tu es confortable, avec des doigts à la bonne longueur. Personnellement, j’ai des gants doublés en polaire pour me tenir chaud, Maus aussi imperméables et résistants au vent.

Je fais exactement la même chose avec les pieds : je les protège du froid, du vent et de la pluie avec des sur-chaussures. D’autant que j’utilise la même paire de chaussures, été comme hiver… Et que celle-ci est particulièrement aérée… À mon sens, comme les gants, les sur-chaussures sont un élément obligatoire pour continuer à pédaler en hiver; Si tu es particulièrement frileuse, tu peux également porter des chaussettes plus épaisses.

Dernière étape, la tête. Savais-tu que tu pourrais perdre jusqu’à 30% de ta chaleur corporelle par la tête ? Ce n’est pas pour rien que ta mère insistait pour que tu portes un bonnet en hiver 😉. Personnellement, je réutilise mes bluffs de course à pied que je porte en bandeau, bien placés sur les oreilles. Principalement, parce que je n’ai pas la place sous mon casque pour un véritable bonnet. Cependant, cela m’a toujours suffit.

Ma tenue pour faire du vélo en hiver

Retrouve ci-dessous ma sélection pour ma tenue idéale pour pédaler en hiver. Cela pourra peut-être te donner des idées de cadeaux pour Noël.

Alors prête à pédaler cet hiver ?

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :