Une Sportive Éco-Responsable | Les 10 Commandements

De plus en plus, j’essaie de faire attention à l’impact de mes activités et de ma consommation sur l’environnement. D’avoir une attitude plus éco-responsable. Et ce, même quand je fais du sport. Alors aujourd’hui, voyons ensemble les 10 commandements de la sportive éco-responsable.

Parce que chaque geste compte pour préserver notre belle planète, j’en ai listé 10 plutôt simples à mettre en place en tant que sportives éco-responsables que nous sommes (ou allons devenir 😉).

les 10 commandements de la sportive éco responsable avec gaya skin

Les 10 Commandements de la Sportive Éco-responsable

Tes déchets, tu ne jetteras pas n’importe où

La base la plus élémentaire. Que tu sois en train de courir, à la salle de sport ou ailleurs, gardes chaque déchet que tu produis pendant ton entraînement avec toi, jusqu’à pouvoir le jeter dans une poubelle.

Je pense notamment aux gels en tube – infâmes soit disant passant – que les coureurs et traileurs balancent sur le bord des routes et des chemins, sitôt avalés…

Bref, la nature pour une poubelle, tu ne prendras pas !

Un déchet par entraînement, tu ramasseras

Oui, je sais, ramasser la 💩 des autres, ce n’est pas plaisant. Mais ne serait-ce que pour compenser tous les déchets que tu as pu laisser s’envoler par inadvertance…

Puis prendre le temps de ramasser un emballage plastique sur le bord de la route pour le porter à une poubelle t’oblige à te rendre compte de la quantité de déchets sauvages existants dans la nature.Quand tu sais le temps qu’il faut pour qu’ils se dégradent et disparaissent totalement, ça fait peur !

Les bouteilles en plastique, tu n’utiliseras plus

Les bouteilles en plastique sont un fléau écologique. La sportive éco-responsable que tu es leur préfèrera les gourdes en inox réutilisables.

Des collations faites maisons, tu préfèreras

Car tu maîtriseras totalement leur composition. Et surtout tu  il n’y aura pas de sur-emballage excessif et inutile.

les 10 commandements de la sportive éco responsable avec gaya skin

Une seconde vie, tu donneras à tes baskets

Plutôt que de les jeter bêtement dès lors que l’amorti n’est plus suffisant, tu peux donner une seconde vie à tes chaussures de sport en les donnant à différentes associations telle que La Fibre du Tri ou Run Collect, pour les recycler et les réutiliser.

Les chargeurs de ton matériel électronique, branchés, tu ne laisseras pas

Cela te permettra d’une part de faire des économies sur ta facture EDF. Et d’autre part de faire surtout des économies en énergie. “L’énergie est notre avenir, économisons-la” comme ils disent…

Le vélo et la marche pour aller t’entraîner, tu privilégieras

Ne trouves-tu pas contre-productif de prendre ta voiture pour aller à la salle de sport avec pour objectif de te bouger ? Autant y aller à pied ou à vélo. Cela te fera en prime un parfait échauffement.

Dans le pire des cas, pense au covoiturage si tu as un binôme d’entraînement…

les 10 commandements de la sportive éco responsable avec gaya skin

À la location de matériel, tu penseras

Plutôt que d’acheter du matériel de sport dont tu ne te serviras qu’une fois par an (et encore !), loue-le. De plus en plus d’enseignes se mettent à la location comme Decathlon avec le trekking ou les loueurs de matériel dans les stations de sport d’hiver…

Tes tenues à chaque entraînement, tu ne laveras pas…

Contrairement à ce que tu peux croire, tu n’as pas forcément besoin de laver ta tenue de sport systématiquement après chaque entraînement. Tout va dépendre de l’intensité de ta séance. Dans un premier temps, mets ta tenue à aérer dehors. L’odeur de transpiration va très certainement disparaître et tu pourras réutiliser ta tenue pour une nouvelle séance d’entraînement.

Sans compter que plus tu laves ta tenue, plus elle s’abîme… Et plus elle libère de micro-particules de plastique dans l’eau et le système interne de ta machine à laver.

Des vêtements non toxiques et éco-responsables, tu porteras

Car ces micro-particules de plastiques que tes tenues libèrent à chaque passage en machine finissent dans l’océan. Puis dans l’estomac de nos amis, les poissons…

Il existe de plus en plus de gammes de vêtements de sport qui cherchent à améliorer la qualité de leur tissu technique pour les rendre plus éco-friendly. La sportive éco-responsable que tu es se tournera donc vers ce type de vêtements. Et utilisera un filet de lavage pour toutes ses autres tenues de sport pour retenir ces fameuses micro-particules.

les 10 commandements de la sportive éco responsable avec gaya skin

Gaya Skin | Le sportwear éco-responsable

L’idée d’écrire ces 10 commandements de la sportive éco-responsable m’est venue suite à mes échanges avec Gaya Skin. Une marque de vêtement de sport qui se veut éco-responsable. Et qui me proposait d’essayer un tenue – celle que je porte sur les photos de cet article.

 

 

Gaya Skin : une marque transparente et éco-responsable

À l’origine de Gaya Skin, deux ingénieurs : Hélène, marathonienne, et Pradeep, amateur de bons petits plats. Bio de préférence. Et une volonté : s’habiller mieux pour le sport. Mieux car l’industrie de la mode est la deuxième industrie la plus polluante, après le pétrole. Car les alternatives textiles proposées jusqu’alors étaient tout sauf satisfaisantes. D’un point de vue technique comme esthétique.

C’est de ce constat qu’est né Gaya Skin. Une marque de sport qui se veut éco-responsable et éthique :

  • des tissus fabriqués à partir du recyclage de filets de pêche et de bouteilles de plastique ;
  • des teintures et impressions certifiées Oeko Tex® garantissant l’absence de substances chimiques nocives pour l’Homme et pour l’environnement ;
  • une production européenne pour limiter l’empreinte carbone avec un circuit le plus court possible ;
  • des transports les plus neutres en carbone possible avec l’utilisation des soutes des bus et des trains de voyageurs pour transporter les vêtements des ateliers de fabrication à Porto aux entrepôts à Paris ;
  • des emballages réutilisables avec Repack pour l’envoi des colis aux client(e)s ;
  • un soutien financier à l’association SurfRider qui oeuvre à la protection des océans.

En résumé, une belle marque avec un véritable projet autant en faveur de l’environnement que pour le fair-play éthique, que j’ai pris plaisir à découvrir et tester.

 

Ma “Rêveuse” de tenue

1.Legging “La rêveuse” 2. Brassière “La rêveuse”

 

➡️ Mon avis :

À l’ouverture de mon colis, j’ai de suite été emballée par les couleurs et les imprimés de la tenue. Puis j’ai attendu de faire une randonnée sur deux jours, avec l’ascension du Pic du Canigou pour pouvoir la tester en condition réelle. Enfin surtout le legging. Car je ne supporte pas d’avoir les jambes couvertes quand il fait chaud. La brassière a été testée sur plusieurs sorties de marches et de course à pied.

D’un point de vue technique, le legging tient parfaitement au niveau des hanches : il ne glisse pas à l’entrejambe grâce au cordon et à la ceinture large. Le tissu mesh, sur l’arrière des genoux est très agréable pour évacuer la transpiration. Aussi, le tissu n’est absolument pas transparent au niveau des fesses. Et la poche arrière pour ranger les clés est plus qu’appréciable.

Du côté de la brassière, le maintien est légèrement en-deçà de mes brassières Anita – qui sont vraiment du haut de gamme – mais fait bien le job. Elle s’enfile plutôt facilement, et ne gêne pas les mouvements.

En gros, tout ce que l’on attend d’une tenue de sport de qualité ! Merci Gaya Skin pour cette jolie découverte !

les 10 commandements de la sportive éco responsable avec gaya skin

 

 

Et toi ? Es-tu une sportive éco-responsable ?

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.