Nous vivons dans une société qui ne cesse de nous pousser à nous comparer les uns aux autres. Notamment depuis que les réseaux sociaux ont pris une place folle dans nos vies. Pour le meilleur ou pour le pire ?  Je ne saurais le dire. Un peu des deux, je pense. Je reste persuadée que le plus grand mal du siècle est cette manie que nous avons de nous comparer aux autres. Mais aujourd’hui, je dis stop !

Oui, arrêtons de nous comparer aux autres ! Parce que ce n’est pas ce qui nous rendra plus heureux ! Bien au contraire !

Comme je le dis souvent, nous sommes tous différents. Nous n’avons pas la même histoire… Alors pourquoi nous comparer ? Ce serait comme comparer des carottes et des tomates… Inutile… Pourtant, nous n’avons de cesse d’aller regarder ce qu’il se passe chez le voisin, pour le rapporter à sa propre vie.

Mais te comparer aux autres n’est vraiment pas la chose à faire si tu veux trouver ton propre équilibre de vie, ta propre définition du bonheur. Tu vois lorsque tu te compares à quelqu’un d’autre, c’est souvent dans l’optique de te rassurer… En général, tu adoptes deux attitudes différentes.

se comparer aux autres

Soit tu vas chercher chez l’autre quelque chose que tu voudrais avoir, mais que tu n’as pas, comme un “corps plus fit’, une vie pleine de voyages, un amour… Bref, tu t’imagines que cet Autre a une vie parfaite, une vie de rêve…. Tu l’envies, tu le jalouses… Ce qui t’amène à penser que ta vie est minable. Voilà comment en te comparant aux autres, tu détruis ton estime de soi…

Soit tu vas adopter l’attitude inverse en cherchant chez l’autre quelque chose qu’il n’a pas, contrairement à toi, mais que tu estimes essentiel… En gros, tu vas chercher à te prouver que tu es meilleur.e  que l’Autre, à te rassurer. Là aussi, cela met en avant un problème d’estime de soi. Avoir besoin de montrer que l’Autre est “nul” pour se sentir bien, ce n’est pas vraiment le signe d’une attitude saine et équilibrée, à mon humble avis… Puis, ce n’est pas parce que l’autre ne remplit pas tes critères qu’il est nul, minable et j’en passe…

Je croise souvent ces deux attitudes sur les réseaux sociaux, et principalement sur Instagram. Entre la personne qui ne cesse de te dire “Oh mais t’a trop d’la chance” (sous-entendu : non mais jamais ça m’arrivera ça, à moi !) dès que tu postes une photo un peu ouf, ou que tu vis quelque chose d’extraordinaire, et celle qui se permet de critiquer tout ce que tu fais, comme tes temps de course, parce que “6’ au kilo non mais franchement, c’est trop nul !”…

se comparer aux autres

Ce phénomène de comparaison a été fortement accentué avec l’arrivée des réseaux sociaux dans nos vies. En effet, il est devenu tellement plus facile d’aller regarder et juger – surtout juger – ce qu’il se passe dans la vie de l’Autre depuis qu’il/elle l’étale à coups de photos sur Instagram ou Facebook.

Et du coup, tu t’en vas suivre les “aventures” d’illustres inconnus, plus ou moins “célèbres”. Tu ne peux t’empêcher de mettre vos vies en parallèle… et de comparer. Pourquoi lui, et pas toi ? Pourquoi il/elle part en voyage, a un corps de rêve, une amoureuse/un amoureux extra qui partage sa vie, un job qui lui plaît et qui en plus lui permet de vivre confortablement… et pas toi ? Tu te dévalorises complètement face à ces images si parfaites…

Mais tu oublies une chose : ce que tu vois sur les réseaux sociaux n’est au mieux qu’une partie de la réalité, une réalité tronquée de ses mauvais côtés. Sur les réseaux sociaux, et sur Instagram notamment, on a tendance à “envoyer du rêve” car on a tous, moi la première, ce petit côté narcissique qui dit “regardez comme ma vie est parfaite”… Alors qu’en vrai, pas du tout ! Toi, comme moi, ou les autres, nous avons tous nos moments de mions bien. Il faut savoir les accepter pour mieux rebondir ensuite. Et cela commence par arrêter de se comparer aux autres !

Le succès vient lorsque tu es vrai avec toi-même et que tu arrêtes de te comparer aux autres…

Laisse les autres à leur place, ne leur accorde pas plus d’importance qu’ils n’en méritent réellement. Concentre-toi sur toi-même et essaie de mettre le doigt sur ce qui te dérange dans ta vie. Et adopte ainsi une démarche beaucoup plus constructive.

Quelle est la raison pour laquelle tu n’es pas satisfait de ce que tu as ou de ce que tu fais ? Et surtout comment peux-tu y remédier ? C’est là que ton regard sur les autres va changer : tu ne vas plus te comparer, mais t’inspirer. Ce ne sera plus “pourquoi eux et pas moi ?”, mais “comment eux, font-ils ? et comment moi, puis-je faire ?”. S’inspirer des autres, et non plus se comparer…

Parce que nous sommes tous différents des autres, notre définition du bonheur n’est pas la même, et le chemin pour l’atteindre non plus. Il faut que tu gardes à l’esprit que ce tu vois sur les réseaux sociaux n’est pas la “vraie vie” dans sa totalité. D’autant que tu auras tendance à projeter tes propres doutes et incertitudes sur l’Autre. Cette comparaison malsaine n’aura pour conséquences que de mettre en lumière tes failles et tes faiblesses, et de détruire petit à petit ton estime de toi.

Tu es qui tu es. N’en ai jamais honte. Et trouve ta propre voie vers ton bonheur !

Don’t compare your life to others. There’s not comparison between the sun and the moon, they shine when it is their time…

Margaux Lifestyle

 

P.S. : C’est maintenant le moment de satisfaire mon petit côté narcissique en te proposant de me rejoindre sur Instagram si ce n’est pas déjà fait, mais aussi de t’inscrire à ma newsletter pour recevoir un shoot de bonne humeur et de motivation toutes les deux semaines dans ta boite mail… 😉

 

14 thoughts on “Se comparer aux autres : Estime de soi et Réseaux Sociaux”

  1. Quel thème ! Il y a tellement de personnes qui tombent dans ce piège. ça me rend ouf !
    Je dirai aussi que Snap en rajouter une couche… Tu passes ta vie à guetter celles des autres en oubliant de vivre… Et la réalité dans tout ça ?!
    Bref, j’ai beaucoup apprécié ton article 🙂

    1. C’est exactement ça !!! On pourrait donner une nouvelle définition des réseaux sociaux : comment passer à côté de sa propre vie parce que trop occupé.e à regarder – et juger – celles des autres !! Le pire, c’est que l’on est beaucoup à se faire avoir ! Moi, la première…

    1. Effectivement pas évident d’en parler. Surtout quand je me rends compte suite au commentaire de La Nébuleuse qu’il y a encore un gros pan de réflexion que je n’ai pas abordé !

  2. Je suis d’accord avec toi dans l’ensemble, après il est vrai quand même qu’on ne part pas tous à égalité dans la réalisation de nos objectifs… entre quelqu’un qui a vécu dans un milieu aisé, a toujours voyagé, continue à le faire sans souci financier etc, et quelqu’un qui a vécu toute son enfance en HLM, dont les parents sont en chômage, qui doit une fois adulte les aider car c’est le principal soutien financier familial… on peut comprendre que le second profil se dise en voyant certaines photos « tu as de la chance »… Le discours « quand on veut on peut » est souvent motivant, on a besoin de se le répéter, mais sociologiquement c’est malheureusement un poil plus compliqué. Et donc aussi plus difficile de ne pas se comparer. Par contre il est clair qu’il ne faudrait pas conclure trop vite que la personne qui poste des photos de rêve est forcément plus heureuse que nous. Les réseaux sociaux type Instagram restent des vitrines qui ne montrent qu’une petite partie d’une vie ! Merci pour le partage de cette réflexion, au plaisir d’échanger

    1. Merci de ton commentaire, très intéressant. En parlant d’inégalités, j’ai l’habitude de dire que dans la vie, malheureusement nous n’avons la même ligne de départ, ni la même histoire, et que c’est pour cela qu’il ne faut pas se comparer. Certaines personnes ont des bagages plus lourds que d’autres à porter. Et c’est dans ces cas-là, que j’ai peur que mon discours “quand on veut, on peut” devienne culpabilisant. Et je comprends tout à fait le “tu as de la chance”. Parce qu’effectivement, d’autres auront eut de la chance dès leur naissance, celle d’être née dans la “bonne famille”. Bref, une très longue discussion qui pourrait commencer à partir de ta réflexion…

  3. Merci pour ton article. En effet, je me suis rendue compte que lorsque je passe beaucoup de temps sur instagram et bien après je suis pas bien avec moi-même. Tu te dis après avoir vu les photos : « mince mais elle est pourrie ma vie ». Alors que non ! Les réseaux sociaux font que ne se satisfaits plus de nous, de notre vie et de ce qu’on a !
    Merci pour tes mots très réalistes et réconfortants.

    1. Mais de rien ! Je trouve qu’il est important de savoir prendre du recul avec ce que nous voyons sur les RS. Parce qu’au final, cela nous mine… Belle journée à toi

  4. J’ai beaucoup aimé lire cette quelques lignes pour lesquelles je partage exactement le même point de vue que toi ! Je trouve que les réseaux sociaux sont un merveilleux moyen d’échanger et de rester en contact mais ils peuvent aussi être source de malaise… Je trouve que tu as tout dis dans ton article ou en tout cas, une grande partie !

    1. Merci !! C’est vrai qu’en échangeant dans les commentaires, je me suis rendue compte qu’il y avait certains aspects que je n’avais pas traités… En même temps, si j’avais essayé de le faire, je crois que je n’aurais jamais réussi à terminer mon article tellement il y a de choses à dire ! Un autre thème lié aux réseaux sociaux que je voudrais aborder, c’est la méchanceté gratuite : comment les gens, parce qu’ils sont derrière un écran, se sentent libres d’insulter, d’harceler, de se moquer des autres sans penser aux conséquences…

  5. Merci pour cet article rempli de vérités. Personnellement c’est surtout sur Instagram que j’essayais de me donner une vie parfaite (corps svelte, mises en scènes qui ne reféltaient pas du tout ma personnalité), finalement ça a commencé à beaucoup me gêner puis carrément m’angoisser. J’ai fini par me perdre là dedans en voyant toutes les autres avec leurs photos parfaites, leur vie parfaite, leurs amis parfaits etc. J’ai fini par repartir sur une nouvelle dynamique et supprimer mon compte haha ! Maintenant j’ai pris en maturité et j’ai une approche plus saine des réseaux sociaux.

    https://leilaetcetera.wordpress.com

    1. Au début, j’étais un peu pareil… Je pensais que pour “réussir” sur Instagram, il fallait vendre du rêve… Sauf qu’en fait, ce n’est pas moi. Puis j’avais vraiment envie de partager sur les réseaux sociaux, pas de m’inventer une vie. Bon, il m’arrive toujours de narguer gentiment mes amis parisiens coincés sous la pluie avec mes photos de ciel bleu et de plage 😉 Maintenant, c’est ma vie telle qu’elle est que je partage… Et donc ma tête de pas coiffée, pas maquillée et toujours en pyjama du dimanche !

N'hésite pas à laisser un commentaire pour continuer la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :