Home Trainer | Équipement, Zwift & Entraînement

Si le premier confinement m’a fait acheté un vélo, le second m’a poussé vers un home trainer. Après quelques semaines d’utilisation, il est temps pour moi de te faire un petit retour. Parce que, s’il y a bien un produit qui cartonne depuis un an, c’est bien lui. Comme je le disais, j’ai moi-même succombé à cette tendance sportive.

Ce premier confinement au printemps dernier a été une véritable source de frustration. Bloquée chez moi, (enfin chez mes parents), je n’avais qu’une envie, c’était de profiter du beau temps pour faire du sport. Et je dois avouer que j’ai passé ces 8 semaines de confinement à envier tous les propriétaires de home trainer qui pouvaient se défiler sur leur terrasse. Clairement dès que cela a été possible, j’ai acheté un vélo de route. Un Triban 500. Idéal pour découvrir la discipline. Et comme je le disais, l’annonce du second confinement m’a poussé à acheter un home trainer en 4 ème vitesse !

Home Trainer : Mon équipement

Ainsi, j’ai foncé sur Amazon (oui, je sais pas bien !) pour acheter un home trainer. J’en ai pris un basique, toujours dans une optique de découverte de la discipline. 

Parce que clairement le cyclisme, ça chiffre très vite ! Même les plus grands accords de vélos m’avaient prévenu que le home trainer, c’était chiant au possible ! 

Alors je n’ai pas voulu dépenser trop d’argent avant d’avoir pu faire ma propre idée.

Comment choisir son home trainer ?

Tout d’abord il faut savoir qu’il existe plusieurs types de home trainer :

  • les rouleaux sur lesquels on pose simplement son vélo, qui de ce fait, n’est pas fixé. Eu encombrant, ils demandent beaucoup d’équilibre, et les possibilités de réglages sont assez limitées
  • Les home trainer à cadre, avec différentes résistances : à air, mécanique, à fluide ou magnétique

Je ne suis clairement pas la mieux placée pour t’aiguiller, je te conseille la lecture de cet article de ProBikeShop.

Cependant, voici quelques modèles qui sont ressortis de mes discussions avec mes amis cyclistes et triathlètes…

Comme je te le disais, j’ai un peu pris celui pas trop cher, encore disponible et à la livraison rapide. Ainsi, mon choix s’est porté sur le Vélo Pro Turbo Trainer magnétique. Je dois avouer que j’avais une petite crainte vu la taille de mon vélo (et surtout de mes roues en 650 au lieu des traditionnelles 700).

Pour l’utilisation que j’en ai, j’en suis plutôt satisfaite. La placement du vélo sur le support est assez simple. Il n’est pas trop bruyant, se déplace et se range facilement. Les réglages sont assez limités, j’ai juste 6 niveaux de résistance pour « simuler » des dénivelés que je n’utilise pas beaucoup. Ayant déjà du mal avec la résistance de base…

Petit conseil : quand tu n’utilises pas ton home trainer, je te conseille de desserrer la résistance sur laquelle repose ta roue arrière. Surtout si comme moi tu n’utilises  pas un pneu spécifique « home trainer ». En effet, le principe de résistance des home trainer abîme plus rapidement la gomme du pneu. Laisser la résistance à fond aura tendance à aplatir ton pneu (ce qui accroît le risque de craquement).

Les accessoires indispensables

Comme indiqué précédemment, la pratique du home trainer abime très rapidement ton pneu. C’est pourquoi il est indispensable que tu différencies le pneu que tu utilises pour rouler en extérieur et celui pour les sessions indoor. Souvent on achète un pneu spécial home trainer (sauf si tu possèdes un modèle home de gamme dont le système remplace toute la roue arrière pour se fixer sur la cassette).

Et plus qu’avoir deux pneus différents, il est conseillé d’avoir deux roues arrières différentes. En effet, il est beaucoup plus rapide d’échange des roues que d’échanger des pneus. C’est l’option pour laquelle j’ai opté. Dans les faits, ce n’est pas si compliqué que cela de créer une seconde roue. Mais j’ai enchaîné les galères, du fait principalement  de ma non-connaissance de la mécanique des vélos et de la taille bâtarde de mes roues…

Bref, pour cette seconde roue, il te faut :

  • une roue
  • Un fond de jante
  • Une cassette
  • Un pneu lambda ou spécial home trainer

Tu dois t’assurer que ces différents produits soient adaptés à ton vélo (bon diamètre de roue et de pneu). Le gros warning auquel tu dois faire attention, c’est la cassette. Fais bien attention à ce que le nombre de rangs de dents sur la cassette corresponde bien au nombre de vitesse de ton vélo.

Pour la petite histoire, je me suis présentée au Décathlon le plus proche avec ma roue d’origine (étant donné que j’ai un Triban 500). Je suis allée à l’atelier cycle en expliquant que je voulais me créer une seconde roue et que je voulais commander/acheter exactement les mêmes pièces, n’y connaissant pas grand chose. Sauf que j’ai eu une roue plutôt bas de gamme qui se serre avec un écrou, au lieu des traditionnelles attaches rapides… Et il me manque une rangée de dents sur ma cassette par rapport à mes vitesses…

Autant te dire que ma première sortie en extérieur avec cette nouvelle roue a été un échec complet : la chaîne qui saute de la cassette et surtout la roue arrière mal fixée qui sort de son axe et frotte…Jenny s’en souviendra de cette sortie de la loose !

Bref, tout ça pour dire que maintenant j’ai deux roues arrières. L’une pour le home trainer. L’autre pour les sorties en extérieur. Et c’est que beaucoup plus simplement pour alterner entre les entraînements en intérieur en semaine et les sorties en extérieur le week-end !

S'entraîner avec un home trainer

Gros spoiler : le home trainer, c’est chiant ! Plutôt monotone, cela demande pas mal d’auto-discipline pour monter sur la selle et aller jusqu’au bout de la séance. De plus, je trouve les séances home trainer plus dures physiquement que les sorties en extérieur.

L’une des solutions pour rendre ces sessions plus ludiques est d’utiliser l’application Zwift qui simule une sortie en extérieur. En parallèle, je fais souvent un zoom ou une visio avec les copines. On transpire ensemble, on souffre ensemble… et on tient bon ensemble !

Avoir un Home Trainer Connecté

Pour pouvoir utiliser ce genre d’applications, il est primordial d’avoir un home trainer connecté… ou de connecter son home trainer. Personnellement, j’ai rajouté un capteur de puissance sur l’axe de ma roue arrière, dont la connexion avec l’application se fait via Bluetooth.

Mon avis sur Zwift

Je trouve Zwift plutôt bien conçu comme application. Elle permet de casser cette monotonie d’entraînement; En effet, voir les kilomètres défiler motive à rester jusqu’au bout du parcours.

Zwift en quelques mots, c’est une application qui permet d’entrer dans un univers virtuel. Univers dans lequel tu peux pédaler (ou courir en connectant ton tapis de course) seul ou « avec » tes amis. Comme je le disais, Zwift te transporte sur différents parcours à travers le monde, de façon à te faire (un peu) oublier que tu es entrain d’en ch*er seule chez toi. Via l’application, tu peux rejoindre des meetings ou relever des challenges. Bref tout est fait pour t’aider à conserver ta motivation, et casser la monotonie de l’entraînement. D’ailleurs un jour je gravirai le mont Ventoux. D’abord en virtuel sur Zwift puis en vrai !

De mon côté, j’essaie de m’entraîner une fois par semaine sur Home Trainer (avec une sortie en extérieur e week-end). Je dois avouer que je manque encore de régularité. Alors que l’entraînement sur home trainer présente un certain nombre d’avantages (surtout pour moi qui suis en pleine reprise sportive avec pour objectif de faire du poids et de refaire du muscle…). Notamment d’être facile à mettre en place. En effet, le vélo étant en place, il y a juste à s’habiller et à poser ses fesses sur la selle. En cette période de couvre-feu, c’est vraiment la solution de facilité pour s’entraîner après 18h… Ainsi, le home trainer est très pratique. Mais pas que !

Il permet de travailler le cardio en douceur, tout en préservant tes articulations. Une manière de laisser souffler ton corps entre deux entraînements de course à pied. Y’a pas à dire, mais depuis que je fais du vélo et du home trainer (malgré mon manque de régularité), je peux déjà observer une baisse de mon cardio. Ce qui n’est pas une mince affaire, crois-moi ! De même, chaque sortie en extérieur est plus « facile » que la précédente, qu’en bien même je rajoute du dénivelé et/ou des kilomètres…

Ainsi, comme le renfo, le home trainer, c’est plutôt chiant. Mais terriblement efficace ! Est-ce que te plairait que l’on organise quelques meetings via Zwift pour se motiver ensemble ?

De même étant une baby cycliste, aimerais-tu que je te partage plus de contenus autour du vélo à mesure que j’en apprends d’avantage sur cette discipline ?

Et toi ? As-tu un home trainer ?

Envie de faire la paix avec ton assiette ? Viens rejoindre le groupe Facebook Défi Mauvaise Habitude ! Tu as un certain nombre de projets à réaliser ? Le cercle des Femmes ambitieuses et solidaires n’attend plus que toi !

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :