C’est reparti pour un tour ! | Confinement Round 2

C’est reparti pour un tour ! Aujourd’hui, c’est le premier jour de ce reconfinement. Mon article « Comment survivre à Novembre » écrit l’année dernière prend une toute autre saveur 😅 . Autant te dire que de mon côté, c’est un peu les montagnes russes au niveau du moral et des émotions. Mais on va relever la tête, et s’organiser pour que ce confinement se passe le mieux possible.

De base, j’ai beaucoup de mal avec le mois de Novembre que je trouve triste, long et morose. Notamment à cause du changement d’heure qui nous prive d’une grosse heure de soleil, et de la météo plutôt pluvieuse. Mais là, clairement ça va être un peu plus compliqué que d’habitude. Parce qu’il va falloir faire avec le confinement. D’autant que mes super plans de redescendre chez mes parents pour ne pas être bloquée seule sur Lyon dans mon appartement sont tombés à l’eau, car je dois faire du présentiel pour ma boîte quelques jours…

Bref, c’est parti pour ce confinement Round 2…

Confinement Round 2

Bref, il n’est juste pas question de me laisser abattre. De nous laisser abattre. Sans compter que jusque’à présent je me suis toujours refusée à me plaindre, car je ne suis ni en première ligne en tant que personnel soignant ni en difficulté financière. En effet, j’ai un job, un salaire et un toit au-dessus de ma tête.

Cependant, ce n’est pas parce que je ne suis pas celle qui subit le plus la situation, que je ne le vis pas mal pour autant. Tout simplement parce que cela me renvoie à ma solitude. Ce week-end, je devais passer quelques jours avec des amis. Quelques jours sur Annecy que j’attendais depuis le mois d’Août. Tout simplement parce que j’ai longtemps été seule. J’ai longtemps eu du mal à me faire des amis. J’ai longtemps eu du mal à trouver ma place. Les deux dernières années ont été compliquées, tu le sais. Je m’en relève à peine. Et là, que ma vie prenait enfin un tournant qui me convenait, j’ai l’impression que tout est remis en cause par ce f*cking virus. Je reprenais tranquillement le sport, je découvrais les joies du trail, je faisais de super progrès en photographie… et surtout je partageais de super bons moments avec mes amis.

Cet été, j’ai eu un véritable coup de foudre amical pour ma petite Valentine. Et pour Caillou aussi. Après des années à avoir du mal à me lier aux autres, j’avais enfin trouvé ma place. Et là, je me retrouve seule, loin d’eux. C’est dur. Presque plus que d’être loin de mes parents. D’autant qu’une belle blonde a rejoint la bande. Bref, ce reconfinement me renvoie à ma solitude. Je me rends compte à quel point j’ai besoin d’eux. Même si je ne les vois pas aussi souvent que je ne voudrais, l’un étant sur Annecy, la seconde en Belgique et moi sur Lyon.

Sans compter que j’ai bien l’impression que le dernier ajout va lui aussi devenir important pour moi. Tout comme le sont Jess et Apolline, que je foncerais voir dès que ce sera possible. J’ai tellement été privée d’amitié, que là, alors que la Dream Team devait se réunir après des semaines d’attente, me voir obligée d’attendre encore me fait très mal au coeur. J’avais juste envie de les voir. De les serrer dans mes bras.  De retrouver cette ambiance de nos soirées du mois d’août sur ce fameux ponton. Qui aura vu tant de rires, de chansons, de confidences. Et me voilà de nouveau, seule dans mon appartement, à devoir attendre que les jours passent.

Les émotions jouent aux montagnes russes. Cela ne fait même pas deux jours que le confinement a été annoncé, et pourtant je suis passée par toutes les phases. Les larmes, la colère, l’envie de ne pas me laisser abattre. Pour être totalement honnête, j’ai peur de ce second confinement. Je ne sais pas combien de temps il va durer ni combien de temps vais-je devoir rester sur Lyon. Je ne sais pas du tout comment je vais le vivre. Une seule chose est sûre : dès que cela sera possible, je fonce voir ces personnes si chères à mon coeur.

Pendant ces prochaines semaines, il va me falloir vaincre ma solitude, et trouver de quoi m’occuper. Parce que je refuse à me laisser aller à la déprime. Je me suis tellement bagarrée pour sortir la tête hors de l’eau, que je ne veux pas couler à nouveau. Donc on va trouver des solutions.

Déjà la bonne nouvelle, c’est que j’ai commandé mon Home Trainer. Bon, il ne va pas arriver à la bonne adresse. Forcément, pensant passer le confinement dans le Sud, chez mes parents, je l’ai fait envoyer là-bas. Va falloir trouver une solution 🤷‍♀️  Dès que je l’ai, à moi les séances Zwift avec les copines ! L’avantage d’avoir des copines triathlètes, c’est que je sens bien venir les soirées visio à faire du sport toutes ensembles. D’ailleurs, j’en connais 4 qui vont se faire leur soirée Halloween comme prévu, mais par écran interposé.

Bref, plutôt que de tomber dans la déprime, on va essayer de « profiter du temps qui nous est donné » pour me concentrer sur mes projets. Le dernier confinement m’avait d’ailleurs permis de finir mon ebook « Rêver et Oser », et d’enfin commencer à perdre du poids. Donc voilà, je vais avoir du temps pour moi. Pour me reposer. Parce qu’en novembre, je suis toujours particulièrement fatiguée. Parce qu’entre mon job pour Airbnb cet été, et le rythme effréné de mon alternance, j’avais déjà hâte de voir arriver les vacances de Noël 😅

Ainsi, je vais profiter de ce mois de Novembre confinée chez moi pour finir tous les « en-cours » que j’ai. Vider les derniers sacs de mon déménagement, commencer la décoration de mon appartement, reprendre de manière plus consciencieuse le renforcement musculaire, tenter une énième fois d’arrêter de me ronger les ongles, préparer mes décorations de Noël, avancer mon projet autour de la confiance en soi pour le blog, continuer à faire des photos… Bref, trouver des solutions pour garder une vie aussi normale que possible compte-tenu de la situation. Garder le contact avec mes amis, multiplier les visio avec eux, appeler mes parents, courir dans ce fameux périmètre des 1 km, faire du home trainer sur ma terrasse, écrire…Et programmer mes week-ends avec mes amis pour quand ce sera possible. Parce que je peux t’assurer que les retrouvailles seront intenses et joyeuses.

Les prochaines semaines seront compliquées pour tout le monde. Donc gardons la tête haute. Entre-aidons nous. Trouvons des solutions pour que les choses se passent le plus facilement possible. Et ce, pour tout le monde ! Parce que malheureusement, c’est reparti pour un tour !

Comment te sens-tu vis-à-vis de ce reconfinement ?

Envie de faire la paix avec ton assiette ? Viens rejoindre le groupe Facebook Défi Mauvaise Habitude ! Tu as un certain nombre de projets à réaliser ? Le cercle des Femmes ambitieuses et solidaires n’attend plus que toi !

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

3 Commentaires

  1. 30 octobre 2020 / 16 h 19 min

    « Ne pas se laisser abattre », j’aime cet état d’esprit, on en a grand besoin !!!

  2. 1 novembre 2020 / 18 h 49 min

    Je comprends tes montagnes russes émotionnelles ! Moins le confinement que tout ce qui peut arriver tous les jours. Un coup j’échoue à trouver du travail, un coup j’obtiens le permis de conduire, un coup le confinement m’empêche d’aller à la fac (je squatte alors que je suis pas inscrite, autant dire que les cours en visio, je ne les ai pas !), un coup je passe des journées entières à lire puis paf j’arrive au bout de la dernière page du dernier ouvrage et je dois attendre des jours avant de recevoir mes livres… c’est un peu tout le temps les montagnes russes avec moi x)

    Ta solitude aussi je la comprends. De ce point de vue, on pourrait me dire que j’abuse un peu parce que je vis avec mes parents et ma sœur, mais j’ai l’impression que mes parents ne me comprennent pas, et avec ma soeur on est trop différentes pour s’entendre vraiment. Mes amies n’habitent pas la même ville que moi et ne prennent pas vraiment des nouvelles. Les grandes relations profondes et tout, je ne connais pas. Et quand une amie te dis “[j’ai oublié de te prévenir pour tel truc] parce que j’ai prévenu une amie et ensuite j’ai parlé à ma soeur et mon père qui attendaient et ensuite les choses se sont enchaînées” à la fois je comprends tout à fait, et à la fois je suis hyper triste et peinée de savoir que je ne passe jamais en premier, alors que moi c’est elle que je contacte quand il m’arrive un truc. Mais pas parce qu’on est hyper hyper hyyyyper proche : juste parce que dans le fond je n’ai presque qu’elle et cette… dissymétrie dans mes relations est assez pesant et donc au final je comprends le poids de la solitude et ce sentiment !

    Une fois que j’aurais mes livres, le confinement va aller tout seul. Enfin ceci dit je n’en ai commandé que trois, et vue comme je cavale en ce moment ça ne sera sans doute pas suffisant. On verra bien ! D’abord, je ne les reçois que dans 15 jours !… Grrrr

    Je te souhaite plein de courage pour ce confinement ! <3 <3 <3

  3. Julie
    4 décembre 2020 / 22 h 45 min

    Courage 🙂 Novembre est passé 🙂

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :