Comment être photogénique ?

Comment être photogénique ?

Aujourd’hui, je vais te révéler tous les secrets des belles femmes en photos… Car je te rassure, être photogénique ce n’est pas inné. Bien au contraire ! C’est quelque chose qui se travaille aussi bien du côté du photographe que de celui du modèle. Alors oui certaines femmes auront la « chance » d’être naturellement belle en photos. Et ce, sans faire le moindre effort. Mais cela ne concerne vraiment qu’une poignée de femmes dans le monde. Toi aussi, tu es une belle femme. Et toi aussi, tu as le droit de t’aimer sur les photos. C’est pourquoi aujourd’hui je te présente le triangle d’or de la photo : la lumière, l’angle de prise de vue et la posture. Après cela, finies les photos où tu te trouves hideuse et informe.

L’idée de cet article est vraiment de te faire comprendre que non tu n’es pas hideuse, informe ou que sais-je encore. Il faut savoir que les photos reflètent bien souvent la façon dont toi-même tu te perçois. Car sans nécessairement t’en rendre compte, ton attitude et ta posture vont crier ton mal-être et ton manque de confiance en toi. Ce qui va accentuer tes “défauts”. Passer derrière l’appareil photo n’est pas toujours facile. Il est tout à fait normal de ne pas te sentir à l’aise, car il te faut lutter contre tes complexes. Or, je trouve que la photographie est aussi un excellent moyen de se rendre compte de ses atouts, de voir enfin sa propre beauté naturelle, d’enfin se trouver jolie. Clairement, la photographie m’a aidée à me trouver jolie. Voilà pourquoi je te partage cette petite règle d’or, pour que tu puisses comprendre comment cela fonctionne et que tu oses passer le cap d’être prise en photos.. Et surtout de t’aimer !

Toutes les photos prises en studio sont des photos issues d’un stage photo offert par mes parents à Noël avec ma mère comme modèle.

Les 3 secrets pour être photogénique

La lumière

La lumière est la base de la photographie. Le fonctionnement même d’un appareil photo dépend de la lumière. Pour la faire courte, la lumière va passer au travers d’un objectif composé d’un ensemble de lentilles. Cet objectif va la rediriger vers un capteur composé de cellules photopiles, qui réagissent à la lumière qu’elles transforment en électricité et en informations. Ces informations vont ensuite être traitées par le boîtier pour constituer une image. Je te passe les détails sur la vitesse d’exposition, le diaphragme et l’obturateur. L’essentiel à retenir ici, est que sans lumière pas de photos.

Et surtout que la photo finale va dépendre de la lumière reçue… En effet, le boîtier de l’appareil photo « voit » les objets grâce à la lumière qu’ils réfléchissent et à la façon dont ils la réfléchissent. C’est pourquoi la lumière est l’un des critères essentiels pour une photo réussie.

Il existe différents types de lumières, à commencer par la lumière naturelle à savoir le soleil et les lumières artificielles (de studio). Cependant, elles réagissent aux mêmes « règles ». Chaque photographe est libre de suivre et d’adapter ces règles de façon à obtenir un certain résultat. On dit qu’une photo est réussie quand le résultat est en adéquation avec les attentes du photographe.

Une lumière dure et directe aura tendance à marquer les traits. Celle-ci va s’accompagner d’un niveau de contraste élevé. Elle fonctionne particulièrement bien dans le cadre de photos claires/obscures. Une lumière douce et diffuse sera plus douce et gommera les reliefs, notamment par un faible niveau de contraste. En extérieur, c’est une lumière qui fonctionne à coup sûr. Ce n’est pas pour rien que les influenceuses (moi la première) shootent durant ce que l’on appelle l’heure dorée (trente minutes avant et trente minutes après le lever et le coucher du soleil). À ce moment-là, la lumière est particulièrement belle, ce qui donne des photos canons sans trop d’efforts. Pour autant, ce n’est pas parce que la lumière est dure que cela va forcément faire une photo ratée.

Elle va être certes un petit peu plus difficile à réaliser, car il faudra aussi que tu prennes en compte la direction de la lumière. Mais de nouveau, tout dépend du résultat que tu cherches à obtenir. Par exemple, dans cette série de trois photos dans le thème clair-obscur, j’ai trois types de lumières :

  • une lumière très dure et très directe sur ma mère, le fond lui n’est absolument pas éclairé. Ainsi le profil de ma mère se détache très nettement. Cependant, les contrastes sont très importantes et la zone d’ombre arrive très vite
  • Une lumière beaucoup plus douce et beaucoup moins directe qui permet d’obtenir une ligne du profil plus douce (ici j’ai assombri la photo aux retouches pour ne vraiment conserver qu’une petite zone éclairée)
  • Une lumière dure mais indirecte : ici l’effet recherché est toujours de démarquer le profil de ma mère mais de manière moins brutale

Comme tu peux le voir, il y a différentes manières de jouer avec la lumière afin d’obtenir des résultats différents (bien que restant dans un même thème).

L’orientation de la lumière a aussi un rôle très important à jouer, tout simplement parce qu’elle ne va pas créer les mêmes zones d’ombre sur la photo. Par exemple sur un portrait, si la lumière vient d’en haut, celle-ci va créer des ombres sous le nez et le menton (alors qu’une lumière qui vient d’en bas accentuera les cernes et les poches sous les yeux). Et ce n’est vraiment pas flatteur. C’est pourquoi on dit souvent que shooter au zénith n’est pas une bonne idée : tu as une lumière dure qui marque les traits, qui en plus vient d’en haut donc les zones d’ombres viennent accentuer les traits déjà marqués, sans compter qu’elle va être particulièrement blanche et donc te donner un teint blafard (et ce, même si tu es la pro du fond de teint et du contouring).

C’est pourquoi les photographes ont souvent deux sources de lumière : une lumière principale pour éclairer le sujet, et une secondaire pour déboucher les ombres. Sur cette photo de ma mère, j’avais une source principale au-dessus de sa tête, et une secondaire placée devant elle et orientée vers le haut permettant d’effacer l’ombre sous le menton et sous le nez, et donc de rendre son port de tête encore plus gracieux.

Ainsi l’orientation de la lumière a autant d’importance que son orientation. D’une manière générale, les lumières douces et diffuses sont plus simples à travailler et donnent assez facilement de belles photos. En effet, les traits seront adoucis et tu n’auras pas à t’inquiéter de zones d’ombres non flatteuses.

L’angle de prise de vue

Tout comme l’orientation de la lumière, l’angle de prise de vue a son importance et ne donnera pas le même résultat. Tu as trois types de prises de vue :

  • La plongée : le photographe est au dessus du modèle
  • À niveau : le photographe est au même niveau que le modèle
  • La contre-plongée : le photographe est en dessous du modèle

Personnellement, j’aime bien utiliser la plongée pour des photos où le modèle est assis, car debout je trouve que cela « tasse » la silhouette, ce qui n’est pas excessivement flatteur. Typiquement, quand je fais une photo de groupe avec mes amies, en mode selfie, je ne m’aime pas dessus, car elles sont très souvent prises d’en haut… Et étant la plus ronde et la plus petite du groupe, je parais extrêmement bouffie à coté des copines.

Ensuite, j’ai tendance à me placer à hauteur des yeux pour toutes les photos portraits, de façon à avoir le regard le plus grand et ouvert possible.

Pour finir, je privilégie la contre-plongée pour des photos looks de plein pied. Je trouve que cela allonge la silhouette et cela dégage le visage. Attention cependant à ne pas trop baisser la tête pour regarder l’appareil photo. Car en plaquant le menton comme la poitrine, un double menton assez disgracieux peut apparaître. Mais ici, il s’agit d’une question de posture que nous aborderons dans le point souvent.

De nouveau, à chaque angle de prise de vue est associé un effet d’optique. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de faire. Mais connaître à l’avant les résultats que tu peux espérer obtenir en fonction de l’angle de prise de vue va te permettre de jouer avec le photographe, et de trouver ce ce qui te correspond le mieux.

D’une manière générale, demande à la personne qui te photographie de te placer l’appareil photo (ou le smartphone) à hauteur des yeux… Des tiens, mais de ceux du photographe. Surtout s’il y a un écart de taille important entre vous deux. Et de basculer légèrement le boîtier en arrière, de façon à prendre plus de ciel et moins de terre (particulièrement efficace pour cacher des touristes ou des éléments potentiellement gênants sur la photo).

De même, n’hésite pas à dire au photographe de tourner autour de toi pour trouver une orientation qui change tout simplement des photos prises de face. Les photos de 3/4 ont un très bon potentiel.  L’idée est vraiment de créer du mouvement sur ta photo, pour la rendre plus naturelle, moins figé.

La posture

Après la lumière et l’angle de prise de vue, vient la posture. Il s’agit du dernier pilier pour apprendre à être photogénique. Celui-ci est tout aussi important que les deux premiers. Avoir une belle posture te sublimera, te mettra en valeur. Tu vas tout simplement rayonner.

Dans la posture, je distingue deux choses. Dans un premier temps le port de tête. C’est ce qui va donner une attitude à la photo, ainsi qu’une certaine élégance. On se redresse, les épaules légèrement en arrière, le menton fier. Imagine que tu as un fil attaché au dessus de la tête et qui te tire vers le haut, un peu à la manière des danseuses ballerines. En te tenant ainsi, tu vas dégager une aura d’assurance, tu vas rayonner et cela va se « voir » sur la photo. Alors que si tu te tiens complètement voûtée, les épaules en dedans et avachie, on comprendra immédiatement que tu n’es pas à l’aise. On ne verra absolument pas ta beauté naturelle. Au contraire on se concentrera sur tes « défauts » accentués par tes défauts de posture.

Dans un second temps, la position du corps. Rien de pire que te rester debout les bras ballants le long du corps. Les photos de classe, c’est bon, nous avons assez donné à l’école ! Nous, ce que nous voulons, c’est avoir de belles photos, où nous nous trouvons badass. L’idée est de créer du mouvement par ta position, ainsi que des angles et des courbes. Tout simplement parce que les lignes droites (le fameux debout, bras ballants) ne sont pas des plus flatteuses. Personnellement, l’une de mes positions préférées quand je suis debout, c’est les jambes croisées et une main sur la hanche. Cela souligne joliment mes rondeurs.

Croiser les jambes, une main dans les cheveux, une autre sur la hanche.. Faire semblant de marcher ou de descendre des escaliers. Être assise sur un petit muret, les jambes qui balancent… Créer l’illusion d’un mouvement sur la photo, un mouvement qui te permet de masquer tes petits « complexes ». Personnellement, j’ai beaucoup de mal avec mon ventre suite à ma prise de poids. C’est pourquoi tu me verras souvent, soit de face avec une main sur la hanche, soit en train de faire semblant de marcher avec un mouvement de bras qui passe devant mon ventre.

Joue tout simplement entre les différentes postures naturelles du corps, et voir celles que tu aimes le plus. Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, garde un accessoire avec toi. Un chapeau, une paire de lunettes de soleil, un livre…

Mais surtout amuse-toi. Après tout, ces photos sont des souvenirs de bons moments passés. Qu’il s’agisse de vacances avec ton compagnon ou ta compagne, une soirée avec des amis… Et ne sois pas trop dure avec toi-même, car bien souvent, tu es la seule à voir tes « défauts ».

Et n’oublie pas que la plus belle courbe d’une femme est son sourire…

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :