Se protéger du soleil avec le spray solaire Respire

Les beaux jours sont là. Le soleil est enfin de la partie. Et avec lui, les après-midis bronzette peuvent reprendre. Il est donc important – si ce n’est essentiel – de protéger sa peau des méfaits du soleil. J’ai beau avoir toujours vécu dans le Sud, et avoir passé chacun de mes étés (de mai à septembre) à la plage, ma peau brûle beaucoup plus facilement qu’elle ne bronze. Ce qui m’oblige à prendre un certain nombre de précautions. Précautions que j’ai eu envie de partager avec toi via cet article. Cet été, on profite du soleil en toute tranquillité !

Pour rappel, un coup de soleil est une brûlure de la peau suite à l’exposition du corps aux UVs. Nous sommes en permanence soumis aux rayonnements des UVs, et pas seulement à la plage.  Cette exposition n’a pas pour unique conséquence d’inciter ton corps à produite de la mélanine pour te donner ce teint hâlé que tu aimes tant. Les UVs accélèrent le vieillissement des cellules cutanées, favorisent l’apparition de tâches brunes et dans le pire des cas, peuvent provoquer différents cancers de la peau… Or, j’ai remarqué que je ne prenais de réelles précautions que quand je lézardais en maillot de bain à la mer. Sauf que mes plus beaux coups de soleil n’ont pas pour origine une séance de bronzette…. Bref, il est temps de changer nos habitudes pour préserver notre peau !

Les règles de base pour se protéger du soleil

Donc si tu n’as pas envie de ressembler à une écrevisse, d’avoir la peau qui pèle tellement elle est brûlée, qui ressemble à du cuir tanné, ou qui soit ultra sèche, voire pire, de développer un cancer de la peau, quelques précautions sont à prendre pour te protéger du soleil.

Tout d’abord l’exposition doit être progressive. pour permettre à ta peau de s’y habituer et de produire de la mélanine en quantité suffisante pour créer une barrière de protection naturelle. Cependant sache que même en étant bronzée, le soleil meut méchamment te brûler. Le bronzage ne te dispense pas de crème solaire. Et ne t’empêche aucunement de bronzer ! Pour finir, évite l’exposition au soleil aux heures les plus chaudes de la journée, à savoir entre 11h et 16h. 

Deuxième précaution à prendre : le port d’un chapeau, de lunettes de soleil et d’un tee-shirt. Cela t’évitera de te brûler les yeux ou d’attraper une insolation… Tu verras ce n’est absolument pas cool de perdre la vue car on s’est brûlé la rétine, ou d’avoir le vertige et la nausée avec d’un cerveau en surchauffe…

Sélection de Chapeaux et de Lunettes de Soleil

Depuis l’été dernier, je tourne avec deux paires de soleil. La première est une Sea2See, et les verres sont adaptés à ma vue (pour éviter de passer l’été en lentilles dès que je sors, et laisser mes yeux se reposer de temps en temps). Il s’agit de la paire que je porte sur les photos de cet article. Sea 2 See est une marque éco-responsable : les montures sont faites à partir de plastiques marins recyclés. Mais aussi éthique ! Pour en savoir davantage sur la marque, rendez-vous sur leur site. Et malheureusement, ma seconde paire a rendu l’âme cet été. Ainsi, pour la remplacer, je vais me tourner vers la marque française Jimmy Fairly dont je bave sur les montures depuis plusieurs semaines maintenant !

Troisième précaution : bois beaucoup d’eau !!! Et oui, rester au soleil te déshydrate énormément. Et ce, encore plus si tu passes du temps dans l’eau. Tu transpires sans même t’en rendre compte ! Alors la prochaine fois que tu vas à la plage (ou ailleurs !), n’oublie pas de prendre ta bouteille d’eau ! 😉

Dernière précaution : la crème solaire !!

Choisir la bonne crème solaire

Et oui, pas d’exposition au soleil, sans une bonne crème solaire. Et de préférence avec un bon indice de protection. J’ai testé beaucoup de marques différentes, des plus “grand public” que l’on trouve en supermarchés en passant par celles de pharmacie. Mais récemment, je me suis tournée vers Respire et son Spray Solaire de haute protection. Cela fait quelques temps maintenant que dès que je finis un de mes produits de beauté, je m’efforce de lui trouver une alternative plus naturelle et zéro déchet, ou à défaut avec une composition plus clean, pour le remplacer. Et cet été, c’est au tour de la crème solaire. Si pour le visage, j’utilise le soin solaire anti-âge de Caudalie (car plus simple à glisser dans le sac à main), pour le reste du corps et à la plage, je me suis tournée vers le spray solaire SPF50 de Respire.

Il y a quelques temps j’ai reçu un colis de la marque contenant savon, shampoing solide et dentifrice, et j’ai décidé d’acheter un déodorant et la crème solaire solaire pour pouvoir tester l’ensemble de la gamme. Car comme je te l’ai dit, cela fait un moment que ma curiosité autour de ces produits était fortement attisée.

Bref, je m’égare. Revenons à notre crème solaire. Ainsi, le spray solaire Respire, en plus d’offrir une protection naturellement efficace contre les UVA et UVB, a une composition plus que clean qui résiste à l’eau. Et surtout qui respecte les océans. Or, tu sais à quel point je suis sensible à la pollution des milieux marins (➡️  à lire : “Protéger les milieux marins, protéger notre planète“). Autant le plastique que les mégots. Or, s’il a bien un point sur lequel j’avais un train de retard, c’était la pollution engendrée par les crèmes solaires et leur composition cracra. Ici, le spray solaire, à base de fleurs d’arbres à papillons, d’herbes du tigre, d’huile de camélio bio et d’huile d’abricot bio, protège ma peau des méfaits du soleil tout en respectant l’environnement. Je note aussi l’effort sur l’emballage, fait à partir de plastique recyclé (et 100 % recyclable). Ce qui serait parfait pour aller jusqu’au bout dans la démarche écologique, serait la possibilité de “recharger” sa crème solaire, comme la marque le propose déjà avec ses déodorants.

Côté application, elle laisse une trace blanche au premier passage. Je ne sais pas si c’est une caractéristique commune aux crèmes solaires “bio”. Cependant, cette “trace” blanche” s’estompe assez rapidement et facilement.  L’avantage, c’est que je sais où j’ai mis de la crème et où je ne suis pas encore passée. Moi qui suis la reine des coups de soleil  foireux et autres marques de doigts parce que j’ai mal étalé ma crème solaire, autant te dire, que je vois cette “trace blanche” plutôt comme une bonne chose 😅. De plus, elle a une odeur absolument divine ! 

Quatre semaines que je l’utilise régulièrement sur mes sorties sorties (run comme vélo ou rando), comme sur mes séances de bronzette en bord de lac. Elle n’a pas encore passé le baptême de la nage en eau libre, mais relève haut la main l’épreuve de la transpiration. Clairement, même sur mes séances les plus “intenses” de run, où j’ai pas mal transpiré, je n’ai pas eu ces coulures blanches que me faisaient les crèmes solaires classiques. Ce qui me rend plutôt confiante sur les sessions de nage. Même si, nous sommes d’accord, la règle, c’est de se ré appliquer de la crème après chaque baignade pour une protection optimale 😉. Clairement, le spray solaire Respire va m’accompagner tout cet été.

Tu pourras le retrouver aussi bien sur leur site que sur Sephora* (seul revendeur pour le moment à présenter toute la gamme Respire).

Que faire quand il est trop tard ?

 Et si malgré toutes ces précautions, tu crames quand même, il est temps de prendre soin de ta peau.

Premier réflexe à avoir : passage sous l’eau froide. Je ne sais pas si cela soigne réellement ta peau. Mais cela fait beaucoup de bien en coupant l’effet de chaleur.

Deuxième réflexe à avoir : continuer de boire beaucoup d’eau. Rester sous la chaleur des rayons du soleil t’a fortement déshydraté. Donc si tu veux éviter maux de tête, nausées, vomissements et autres désagréments, bois, bois et bois !! Un grand verre par heure.

Dernier réflexe à avoir : après-solaire, crème hydratante ou aloé vera pur en couches épaisses. Certaines d’entre vous m’ont conseillé l’Osmo Soft et franchement, elle est géniale. Sous forme de gel, elle apaise la peau et fait un bien fou. J’ai pu l’utiliser à de (trop) nombreuses occasions, quand je n’avais pas d’Aloé Vera à portée de mains, et elle fait bien le travail. Notamment en aidant à la cicatrisation des cellules brûlées.

Si jamais, à la suite d’un coup de soleil, ta peau n’est pas rouge, mais violette, tu es pris de vomissements, de vertiges, une seule option : filer aux urgences ou chez le médecin. Selon l’importance de ton coup de soleil, une hospitalisation devra peut-être être envisagée…

Tout ça parce que l’on n’a pas voulu mettre de crème solaire… Parce que cela ne sert à rien de garder ton tube de crème dans ton sac. Le plus important reste de l’utiliser. Et de l’utiliser correctement ! Soit une application sur l’ensemble du corps toutes les deux heures, et après chaque baignade. Assure-toi d’être passée sur toutes les parties de ton corps, et fais particulièrement attention aux coutures de ton maillot de bain qui bougent et laissent apparaître des zones moins exposées au soleil. Qui n’a jamais eu un “joli” V bien rouge tatoué sur le booty ? Comme ça, je suis la seule ? 😅

*Cet article contient des liens affiliés vers Sephora, ASOS et Etsy. Pour en savoir plus sur la monétisation et l’affiliation sur le blog, rendez-vous ici
Un grand merci pour ton soutien 💛

Prête à bronzer en toute sécurité avec Respire cet été ?

 

Si tu aimes cet article, épingle-le ! ⬇️

Suivre:
Margaux Lifestyle
Margaux Lifestyle

Une jeune femme tout à fait ordinaire qui a décidé de rendre sa vie extraordinaire grâce au sport, au blog et au partage ! Une vie qu’elle veut croquer à pleine dents ! Runneuse, marcheuse, fitgirl, apprentie nageuse… Je vis ma vie à 200 km/h !

4 Commentaires

  1. 7 juin 2017 / 18 h 03 min

    J’ai la peau assez mate et alors c’est parfois trompeur avec le soleil. En plein été je brule difficilement (mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas se protéger) mais les premières expositions je fais super gaffe. Car comme tu le dis on pense que le soleil ne brûle pas en cette période. Erreur ! C’est même pire, car la peau n’a pas été exposée de tout l’hiver.
    C’est comme allumer la lumière en pleine nuit, c’est agressif pour la rétine.Là c’est pareil mais avec notre peau.

    • Margaux
      Auteur
      14 juin 2017 / 14 h 35 min

      Oui ! Je me suis faite avoir comme une débutante !!!

  2. Esthelle
    10 juin 2017 / 8 h 07 min

    Bonjour.
    Même si je suis brune, j’ai hérité de la peau de rousse de ma mère.
    Alors, le soleil est mon ennemi. De toutes façons, passé 25°, je ne supporte plus d’être dehors #vivelenord
    Cela m’arrange bien…
    Il n’empêche que je mets de la crème solaire à mort, indice 50 du premier au dernier jour.
    Bon week-end!

    • Margaux
      Auteur
      14 juin 2017 / 14 h 31 min

      La même chose pour moi ! J’ai beau être brune, j’ai une peau de rousse : blanche avec des tâches de rousseur et qui ne bronze pas… J’essaie au maximum de la protéger mais ce n’est pas toujours ça !

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :