Hey Hey ! Quel plaisir de pouvoir s’adresser à toi à travers le blog de Margaux, que je remercie encore une fois de me laisser partager avec toi ma passion pour le running, et plus particulièrement le trail!

Pour ceux qui ne me connaissent pas, une rapide présentation de moi s’impose : je m’appelle Alexandre (mais tu peux m’appeler Alex, pas de chichi entre nous !), j’ai 25 ans et j’habite à Montpellier. Je suis le créateur du blog www.osezcourir.fr, un site pour les débutants en course à pied, fait par un débutant !

Mais trêves de présentation, car si tu as cliqué sur cet article, c’est que tu te demandes quelles vont être ces fameuses bonnes raisons qui vont te pousser à partir à l’aventure au sein de l’univers du trail !

Alors je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps, accroche tes baskets, chope ta gourde, et partons ensemble à l’aventure !

1. Si tu as l’esprit d’un Robinson Crusoé !

Les cheveux et la barbe longue sont ton péché mignon ? Courir avec des vêtements minimalistes t’intéresse réellement ? Alors tu es fait pour courir le trail !

Joan Roch et Anton Krupicka vont devenir tes idoles pour lesquelles tu voueras un culte, une photo de leur dernière sortie strava accrochée sur le plafond de ta chambre, afin de l’avoir comme dernière vision avant de faire un petit som’ où ils hanteront sûrement tes rêves.

Plus sérieusement, si tu es un amoureux de la nature, alors n’existe-t-il vraiment pas un meilleur moyen d’être plus heureux que d’unir tes deux passions : le running et l’exploration ?!

Arriver en haut d’un sommet avec le soleil qui se lève à l’horizon, avec devant toi le magnifique privilège de voir une famille de chamois profiter de la solitude de la montagne pour brouter un peu d’herbe, pendant qu’un aigle survole le paysage, en quelques battements d’ailes !

Un paysage de carte postale, n’est-ce pas ?

Et pourtant, j’ai eu l’immense privilège de pouvoir vivre ce moment dans les Alpes à 7 heures du matin, alors épuisé par l’effort et à bout de souffle. Je t’assure qu’encore aujourd’hui je n’ai pas trouvé meilleur moyen de pouvoir ressourcer mes batteries !

Avoue que cela change des bouchons sur le périphérique et du gars bourré qui tente une reprise de Céline Dion pour ton plus grand plaisir !

2. Si tu cherches à faire des rencontres !

Le trail, c’est le Facebook du running ! Chaque coureur ou coureuse que tu croises peut être ton meilleur ami en seulement quelques secondes.

Etant à la base un coureur sur route et plus particulièrement du 10 km, j’avais l’habitude de courir seul dans ma bulle et de me concentrer uniquement sur mon effort de course.

Quelle fut ma surprise quand lors de mes premiers kilomètres de cours (lors de mon premier trail), je me suis mis à chantonner pendant une ascension avec de parfaits inconnus ! (Je te rassure, ce n’était pas du Céline Dion !)

Le trail, c’est une grande famille. Ici, pas de compétition ou de bourrade pour finir 151ème au lieu de 155ème comme sur route. Ici, alors que tu es en difficulté lors de la deuxième ascension, un coureur viendra automatiquement te soutenir, te filer sa gourde, te motiver…

Mes meilleurs souvenirs de partage sont réellement sur trail, là où sur route je ne discute jamais pendant une course, que ce soit un 10 km, un semi ou un marathon !

Alors si tu es à la recherche de compagnons de galère avec qui tu seras uni pour la vie grâce à ce souvenir d’avoir affronté ensemble les difficultés de la montagne, viens donc nous rejoindre sur un trail !

 

3. Tu vas découvrir tes limites !

Sur route, j’ai déjà couru des dizaines de 10 km, et même un marathon, mais je ne me suis jamais senti autant au bout de mes limites que sur les trails !

Perte de lucidité, remise en question ou encore prise de conscience des choses qui comptent réellement pour moi, voilà également la magie du trail !

Je ne vais pas te mentir, il faut être un peu fou pour rechercher ce genre de sensations, mais après tout, l’être humain n’est-il pas toujours à la recherche de ses limites ? Nous nous entraînons des mois simplement dans le but de réduire notre temps de quelques minutes, n’est-ce pas ?

J’aime dire que ma vie d’entrepreneur et bloggeur a commencé alors que le soleil me tapait sur le crâne, avec 1000 m de D+ dans les jambes, quand j’ai senti les larmes monter et que j’ai réellement pris conscience des choses qui comptaient pour moi et de la vie que je souhaitais avoir !

Moins cher et bien plus efficace qu’un psy, je te l’assure !

Alors si tu penses connaître tes limites et que tu estimes que le sport ne peut plus rien t’apporter, je te lance le défi de courir un trail et de revenir me dire dans les commentaires ci-dessous, si tu n’as pas pris une belle claque !

Si ce n’est pas le cas, je te paye l’apéro ! (N’oublie pas, le trail c’est une bonne bande de potes !)

 

4. Ton corps te remercie !

Les bénéfices du trail sont tellement grands qu’il me faudrait une dizaine d’articles pour t’en faire la liste, et je ne suis pas sûr que cela te plaise de ne plus voir Margaux pendant des jours !

Je vais donc t’en faire une liste rapide et non-exhaustive. Encore une fois, si tu as d’autres bénéfices en tête, n’hésite pas à les indiquer dans les commentaires :

  • Tu vas développer ta puissance musculaire, que ce soit le bas de ton corps avec les changements d’inclinaison du terrain (montée, descente…), les abdos (et ainsi pouvoir faire le beau ou la belle sur la plage cet été), les bras avec les bâtons…
  • Lors de ton entraînement et de ta course, tu vas profiter de tous les bénéfices de la course à pied en altitude et respirer de l’air frais ! (La vieille Renault de tes voisins est sympa, mais quand tu passes en footing devant, tu perds presque 10 minutes de vie à chaque fois !),
  • Forger ton mental et devenir un ou une dure à cuire ! Tu vas forcément relativiser après un échec au boulot, quand la veille, tu auras dû lutter avec toi-même pour gravir un sommet !
  • Vaincre ta timidité et/ou rencontrer des trailers du monde entier. Car 40 km en montagne sans aucune discussion c’est long, très long ! Même un repas de famille avec ton oncle qui chante des chansons paillardes avec trois verres dans le nez à 5 centimètres de ton visage te semblera court !   

Et j’en passe. Il y a encore des dizaines d’autres bénéfices, mais pourquoi ne pas venir les découvrir en courant ton premier trail ?

 

5. Quoi qu’il arrive ……

Tu vas prendre du plaisir, ne t’en fais pas. Tu as une boule au ventre, tu n’oses pas franchir le pas, alors rappelle-toi de ton premier footing, de ta première course, de ton premier bouton d’acné !

Toutes ces choses te stressaient, et aujourd’hui cela te semble normal, et tu te félicites même de franchir le pas, n’est-ce pas ? (Sauf pour l’acné, avec ton corps qui ne comprend toujours pas que tu n’as plus 13 ans, et qu’un bouton d’acné au milieu du front lors d’un entretien te fait perdre toute crédibilité !).

Alors commence par une petite distance (10 km voir moins), avec un peu de dénivelé, et tu vas voir que personne ne va te manger (sauf si tu choisis l’Amazonie comme premier lieu de trail. Vive les cannibales !) et que tu auras totalement ta place !

Pense un minimum à te renseigner sur l’équipement indispensable lors de ta course (Chaussures adaptées, Camelbak, Bâtons…) et dévale la descente comme si tu avais 10 ans !

Et n’oublie pas :

Dans un trail, personne ne te jugera si tu marches. Si ça ce n’est pas le pied !

 

Merci encore à Margaux de m’avoir permis de venir sur son blog. Si jamais tu as des questions, n’hésite pas à bombarder dans les commentaires, et à partager un max pour faire de la publicité pour ce blog qui est vraiment à connaître !

 

Bye Bye les lapinoux (Nous ne sommes pas encore assez intimes, c’est cela ?!) et à très vite ici ou sur Osez courir 😉    

 

Je m’appelle Alexandre (Mais tu peux m’appeler Alex, pas de chichi entre nous!), j’ai 25 ans et j’habite à Montpellier. Je suis le créateur du blog www.osezcourir.fr, un site pour les débutants en course à pied fait par un débutant !

Un petit mot à me laisser ? C'est par ici !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :