Hello toi ! Comme prévu, on ne se retrouve plus que toutes les deux semaines pour ce training diary remanié. Training Diary qui changera d’ailleurs très probablement de nom dans les semaines à venir, le temps que je trouve exactement l’orientation que je veux lui donner… Je pense y intégrer un peu plus de moi : ma détox du sucré, ma recherche d’un équilibre alimentaire, mes instants de gratitude…

Tout ce qui me paraîtra important dans ma quête de l’accomplissement personnel. Ce sera plus un “journal de bord du bonheur”, avec toujours une place importante accordée au sport puisque c’est quand même la base de ce blog 😉

Ainsi, les deux dernières semaines ont été un petit peu compliquées pour moi dans la mesure où j’ai enchaîné une grosse alerte bidou, avec de multiples épisodes vomito, qui m’a mise K.O. une bonne partie de la première semaine, avec un retour en force des douleurs liées à mon entorse durant la seconde semaine… Ce qui a fortement compromis ma reprise du sport ainsi que le début de ma préparation au semi-marathon de Marseille. QUi est tout de même mon objectif du printemps…

Oui, malheureusement je suis allée un peu trop fort sur mon run de reprise ce mardi, avec 9km en une heure au compteur. Et depuis, je me traîne une inflammation du ligament externe… J’ai beaucoup de mal à poser le pied au sol… Bref, repos, immobilisation et glaçage…

Je ne te raconte pas l’ascenceur émotionnel cette semaine… Mardi, ultra heureuse de reprendre la course à pied. Mercredi, limite en train de pleurer de douleur dès que le pied touche le sol. Jeudi, l’angoisse devant une suspicion d’arrachement osseux. Vendredi, le soulagement de savoir que ce n’est “qu’une” inflammation mais la frustration surtout de devoir encore se mettre au repos…

Bref, je ne suis que frustration… Entre l’alerte bidou et mon entorse, je n’arrive pas à reprendre mon rythme de vie et mes entraînements. Et ce, depuis le début du mois… J’ai tellement peur de devoir m’asseoir sur mon semi-marathon… C’est clair que j’ai déjà oublié l’objectif chrono !

Clairement, le sport, la course à pied, c’est ce qui me fait tenir. Je ne te cache pas que le retour chez mes parents me pèse. Cela fait à peine un mois que je suis rentrée, et je n’ai déjà qu’une seule envie, c’est de pouvoir reprendre mon appartement, et de retrouver ma liberté et mon indépendance… Mais je m’efforce de prendre mon mal en patience.

Ce qui me frustre surtout, c’est de me retrouver bloquée, à devoir attendre. Mais comme je n’ai ni argent ni moyen de locomotion, et qu’en plus je suis blessée, je me retrouve à tourner en rond chez mes parents… Et je passe l’ennui en mangeant tout et n’importe quoi… Et surtout du sucré !

Du coup, j’ai identifié mes points de frustration pour essayer de trouver des solutions avant d’exploser totalement :

  • Je ne suis absolument pas satisfaite par Activ’Créa, une prestation proposée par Pôle Emploi pour m’aider à la création de ma micro-entreprise…

Entre absence totale d’écoute, manque d’information et oubli des rendez-vous, j’ai vite compris que je ne pourrais pas leur faire confiance. Ainsi, je me suis débrouillée seule pour faire ma demande de SIRET et ouvrir mon compte en banque. Je commence donc officiellement mon activité le 1er février… J’ai préféré avancer plutôt que de continuer à attendre une aide qui ne viendrait pas.

  • N’ayant pas de moyen de locomotion, je me retrouve assez régulièrement bloquée à la maison…

Je réfléchis à l’achat d’un vélo pour pouvoir me déplacer plus facilement sur Agde… Ne serait-ce que pour sortir de la maison et prendre l’air !

  • Ma prépa pour la semi-marathon de Marseille qui semble compromise…

Malheureusement, à part attendre la rémission totale de ma cheville, je ne peux pas faire grand chose… Je commencerais ma prépa par de la marche rapide et de la natation… Et surtout, on ne se met pas de pression et on oublie tout idée de faire un chrono. La seule chose qui comptera sera de kiffer ma course et d’y prendre du plaisir !

Pour les deux prochaines semaines, l’objectif sera de ne surtout pas rester dans le négatif et l’état de frustration permanent dans lequel j’évolue depuis le début du mois…

Parce que cela s’en ressent sur mon alimentation. Je n’arrive plus à écouter ma faim. De ce fait, je mange en trop grosses quantités. Mon problème vient aussi de mon goût prononcé pour le sucré… Je ne sais tout simplement pas m’arrêter ! J’ai alors pris la décision d’entamer un détox vis-à-vis du sucré… Ne serait-ce que pour faire du bien à mon bidou !

Ainsi pour les deux prochaines semaines, parce que je déteste rester dans l’inaction, je vais :

  • concrétiser l’achat de mon vélo
  • diminuer ma consommation de féculents tels que les pâtes blanches et le pain
  • réduite la taille de mes assiettes
  • reprendre le cardio en fonction de l’état de ma cheville
  • faire les semaines 3 et 4 du BBG
  • lancer officiellement ma micro-entreprise

On reste dans le positif, on se focus sur l’essentiel et on prend soin de soi !

Comme tu peux le voir, ce training diary n’était pas vraiment sportif. Mais normal vu que mes deux dernières semaines n’ont pas vraiment été sportives. Cependant, j’ai pu avancer sur d’autres points. N’hésite absolument à dire si cette nouvelle orientation du training dairy te plaît, ou si tu en as absolument rien à taper… Je ne t’en voudrais pas, enfin pas trop 😉

Et toi ? Quoi de prévu pour ces deux prochaines semaines ?

Margaux Lifestyle

 

P.S. : N’hésite pas à me retrouver sur Instagram pour suivre mes aventures quotidiennes entre sport, alimentation et création d’entreprise, le tout dans un maximum de bonne humeur, et à t’inscrire à ma newsletter pour prendre un shoot de motivation toutes les deux semaines !

2 thoughts on “Training Diary 2018 – Semaines 3 et 4”

  1. Ah mais le vélo c’est la vie ! N’hésite pas plus, fonce !
    Il existe un peu partout des magasins / assoces qui remettent en état des vélos, si tu cherches un vélo pour te déplacer (et non pour le sport « vélo de route ») c’est là que tu trouveras les meilleures affaires !
    Ou alors, troc de vélo . com
    (c’est là que j’ai trouvé mon vélo de route, un super vélo en … XS pour l’oie mignature !).

    Bises et m*rde pour ta cheville !

    1. J’ai des bons plans avec Décathlon… Le genre de bon plan incomparable !! 😉 Tellement hâte de pouvoir poser mes fesses sur une selle et partir en vadrouille dans ma ville ! Il semblerait que la cheville aille de mieux en mieux. Je reste quand même attentive, je ne voudrais pas que la douleur revienne !

N'hésite pas à laisser un commentaire pour continuer la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :