Semi-Marathon Les Pyramides 2017 : Un RP à La Grande-Motte

Hello ! Hello !!!! J’espère que tu vas bien… Moi oui, plutôt contente. (Note à moi-même : il faudrait vraiment que je trouve une façon plus originale pour débuter mes articles XD). Bref, rentrons dans le vif du sujet ! Comme l’indique le titre, je vais te faire le récit de mon semi-marathon qui a eu lieu dimanche dernier. À un mois du Marathon de Paris, c’était le moment pour moi de me tester, de réaliser tout le chemin parcouru et d’apprécier à leur juste valeur tous les efforts faits…

Cela fait maintenant déjà 10 petites semaines que Yoann me suit dans la préparation pour le Marathon de Paris, pour faire en sorte que je sois le plus armée possible pour affronter ces 42,195km qui m’attendent le 09 avril prochain… Dix semaines qu’il m’encourage, qu’il me prépare mes entraînements. Dix semaines que j’avance, que je doute, que je progresse. La consigne en ce 5 Mars 2017, “fais-toi plaisir, le plus gros est derrière toi”…

Je me ferais donc plaisir sur ce Semi-Marathon Les Pyramides 2017… Avec l’envie secrète (mais avouée au coach) que je voudrais passer en dessous des 2h30… Déjà cela commence bien : il ne pleut pas et il ne vente pas ! J’ai une pensée mesquine pour Sylvain et les autres qui vont courir le Semi-Marathon de Paris sous la flotte… Dire que moi, je suis en short&tee-shirt ! Bref, j’ai hâte de voir ce que je vaux aujourd’hui sur semi-marathon après ma contre-performance aux 20 km de Paris. Ai-je appris de mes erreurs ?

Préparation de mes affaires la veille pour être sûre de ne rien oublier… Je vais courir ce semi-marathon Les Pyramides 2017 en total look Kalenji (Moi, corporate et alors ??? 😉 ) avec une pointe de SiRun au milieu…

Réveil à 6h pour un départ à 7h15 de la maison, direction la Grande-Motte. Une fois sur place, le retrait des dossards se fait tranquillement. Mes parents arrivent même à resquiller une barre de céréales supplémentaires pour eux. Parce que oui, mes parents sont venus m’encourager pour ce semi-marathon ! Bon ok, je leur ai un peu forcé la main. Mais ils ont bien voulu se laisser faire aussi ! 😉

Je croise Coco qui n’a pas l’air bien réveillée. Je crois que le réveil pique un peu pour elle aussi ! Faut être vraiment fada pour se lever à 6h du mat’ un dimanche matin, juste pour aller courir !!! Ou tout simplement accro à la course à pied XD.

Bref, bref bref… 9h30… Il est temps de prendre la direction du SAS de départ. Je dis bien DU sas, parce qu’avec 2300 coureurs, tu imagines bien qu’il n’y pas vraiment besoin de mettre en place plusieurs vagues de départ…

9h45… Le départ est donné ! J’essaie de faire attention à mon allure, de ne pas me laisser embarquer par les autres coureurs car je sais que c’est un semi qui se court vite… Et en effet, je cours les deux premiers kilomètres très rapidement, un peu trop même à 5’53 et 6’06… MA digestion apprécie moyennement. Et comme le dit si bien Coco dans son propre compte-rendu, j’entre en négociation avec mon petit dej… “Tu as intérêt à rester à l’intérieur de mon estomac” “Mais j’ai envie de sortir moi !” “Rien à foutre, tu restes au fond”…

Une fois les négociations rondement menées, il est temps de repartir une allure un peu plus “douce”… On zigzague dans les petites rues de la Grande-Motte, on est à mi-chemin entre la ville et la pinède. C’est extrêmement agréable. De plus, on a la place de courir. L’avantage d’une course “intimiste”, c’est que le groupe de coureurs s’étire très rapidement.

Mes jambes vont bien, le souffle aussi. L’allure est à peu près régulièrement. Entre 6’40 et 7’/km… C’est un peu plus rapide que ce dont j’ai l’habitude sur sorties longues, mais je bénis les quelques sorties avec les Adidas Runners d’Odéon qui m’ont obligées à sortir de ma zone de confort…

Vers le 9ème kilomètre, on retourne vers le centre de la Grande-Motte et du départ de ce Semi-Marathon les Pyramides 2017. Je prends énormément de plaisir. Je jette un coup d’oeil  sur les trottoirs pour voir si j’aperçois mes parents. Ah tiens, ma mère qui m’attend… Oh mon père qui se plante au milieu de la route, les bras en croix pour être sûr de m’attraper au passage. Un bisou et c’est reparti !

Semi-Marathon Les Pyramides 2017 - 1

KM10… Un coup d’oeil à ma montre… 01:05:49… Mon troisième meilleur temps sur 10k !!! Je cours vite, il va falloir que je fasse attention à ma gestion de course sur cette seconde moitié du parcours. Hors de question de me cramer ! On repart dans la pinède.

Le tour de la base sportive est particulièrement chiant, mais il faut le faire. Alors on continue à mettre un pied devant l’autre et on avance !

Km 13…. On sort enfin de la pinède et on se rapproche doucement du front de mer. Vers le km 14, je croise un des amis de mes parents venu lui aussi courir ce semi…  Je suis autour des 1h35 de course. Je me dis que ça va, il n’est pas si loin devant moi, que la fin de la course approche… Grosse erreur !!!  J’avais entendu parler de la longue ligne droite en bord de mer, mais je ne pensais pas qu’elle était si redoutable !

Km 15… Je passe le ravito et je suis toujours sur cette foutue ligne droite. Mais il est quand ce demi-tour, bordel !!! Je rentre dans le dur. Je commence à avoir une douleur dans le creux des reins. J’essaie de faire attention à ma foulée, mais la fatigue n’aidant pas, je suis de plus en plus lourde sur mes appuis. Les jambes vont encore plutôt bien, ce ne sont pas elles qui souffrent mais plutôt mon dos. Je ralentis pour me préserver, je ne veux pas me blesser, pas maintenant. Ce qui compte, ce n’est pas ce semi aujourd’hui, mais le marathon dans un mois…

Alors je ralentis l’allure. J’essaie de me caler autour des 7’15/km. Je sors ma playlist spécial coup de mou, composée uniquement de musiques de “bourrins”, du genre Keen’V, Jul… (Oui, j’aime bien Tchikita de Jul, j’ai honte !). Et on continue à mettre un pied devant l’autre.

Km 16.30… Aqui ! Le demi-tour enfin !!! Il me reste moins de 5 km. Le plus gros est fait ! Le RP est là, à portée de mains !

Km 18… Je sors de cette ligne droite qui  m’aura paru interminable !! Un petit texto à la patronne pour lui dire où j’en suis. Aux collègues aussi. Les messages d’encouragement arrivent. Je n’y réponds pas sur le coup, mais ça fait du bien de les lire. À peine un kilomètre plus tard, que nous sommes déjà revenus sur le front de mer. C’est là que je bénis l’absence exceptionnelle de vent !

Km 20… De nouveau, un texto à la patronne pour lui dire que j’arrive. J’accélère. Je gueule un peu sur les familles qui traversent sans faire gaffe. Mais bouge-toi pu**** ! Un rond-point et là, c’est la dernière ligne droite !!!! J’accélère comme je peux. Je croise mes parents.

Un dernier effort et ça y est !!! Je l’ai fait !! Record battu sur semi-marathon avec 02:23:49 à ma montre (02:23:46 en temps officiel)… Je suis claquée !! La tête tourne un peu. Je suis fière de moi. Treize minutes de prises ! J’ai tourné la page des 20 km de Paris et j’ai progressé depuis Prague et Bordeaux ! Mais surtout, je me suis rassurée sur mes capacités pour le Marathon de Paris… Mais surtout, j’ai respectée la consigne du coach : je me suis faite plaisir !!! Oui, cela a été dur. Oui, j’ai un peu souffert. Mais ce n’est rien comparé à la satisfaction et à la fierté que j’éprouve ! J’en veux d’autres des courses comme celle-ci !

Et dire que j’appréhendais un peu le fait de faire ma sortie longue “toute seule”, sans personne avec qui papoter, sans personne pour me distraire d’éventuelles douleurs ou fatigues…

Bref ! Deux jours sont passés et tous mes petits bobos ont disparu. Seule reste mon envie d’en découdre avec le Marathon de Paris… En parlant de Marathon, je suis à la recherche de personnes pour m’accompagner sur de petites portions de courses. J’ai déjà Sylvain qui m’accompagnera à partir du 30ème kilomètre. Donc si tu as envie de m’accompagner sur une partie du parcours, fais moi signe ! 😉

Margaux Lifestyle

P.S. : Pour finir cet article avec une touche de “mignonitude”, je te laisse sur cette photo… Un bisou de son papa et ça repart ! PLus de 20 ans d’écart et c’est toujours la même histoire !

More about Margaux

Petit bout de femme, devenue runneuse et croquant la vie à pleine dent... Ici on parlera running, fitness, voyages & healthy living....

Comments

  1. Répondre

    Bravo c’est génial ! Quel chrono, moins 13 minutes c’est dingue ! Bon par contre pour Jul tu me déçois beaucoup… Haha.
    Moi aussi j’étais en short/tshirt… sous mon k-way^^
    Encore bravo, tu as vraiment de quoi être fière. Tu feras qu’un bouchée du marathon ! D’ailleurs je veux bien t’accompagner si tu veux 😉

  2. Répondre

    Bravo Margaux!
    Tu as grandi mais ton père n’a pas changé. Même les lunettes sont les mêmes, non?
    🙂
    En tous cas, j’attends avec impatience l’épisode du marathon de Paris. C’est comme une série où tu attends de savoir comment cela va se finir.
    Bon dimanche!

  3. Répondre

    C’est vraiment trop chou La photo de toi bb avec ton papa! J’en ai les larmes aux yeux… c’est une chance d’être autant soutenu par ses parents. Une force dont tu auras bien besoin pour ton marathon.

  4. Répondre

    Oui c’est clair se lever tôt un dimanche pour courir 21 km faut être clairement accro xD
    Je m’étais levée à 5h pour NY et ca fait une nuit courte xD Mais on aime ca 🙂
    Un grand bravo pour ton RP Margaux ! Les efforts paient et ce RP tu l’as amplement mérité !
    Le marathon s’annonce très bien ^^ Tu seras prêt j’en suis certaine !!!
    Trop chou cette photo !
    Je te fais un bisou ma belle comme sur la photo hi hi ^^

Leave a Reply

N'hésite pas à laisser un commentaire pour continuer la discussion

%d blogueurs aiment cette page :