Semi-Marathon de Prague 2015

Dans la lancée des articles de la semaine, je vous retrouve aujourd’hui avec le compte-rendu du semi-marathon de Prague, course qui m’a révélée à moi-même finalement. Ainsi, le 28 mars 2015, j’ai pris le départ avec ma mère du semi-marathon de Prague. L’excitation était à son comble !! Non seulement il s’agissait de mon premier semi-marathon, mais aussi de ma première course officielle !!! “Non mais quelle idée de commencer par un semi, je n’aurais pas pu me contenter d’un 10 km” mes pensées au 15km

20150328_075830

 

Après des mois d’entraînement (je rigole, 2 mois de préparation spécifiques au semi qui ont suivi une pratique hebdomadaire de 2 footings depuis le mois de septembre), mon objectif était de le terminer entre 2h30-2h45. Victoire !! Je l’ai terminé en 2h 36min 18sec !!

L’organisation de la course était juste parfaite à mon goût !! Pas d’attente aux vestiaires, un nombre incalculable de WC (propres !), des bénévoles ultra souriants et sympathiques, de la musique au départ…

8h: gros petit-déjeuner

11h: arrivée sur le lieu de départ. On en prend plein la vue entre la musique, les écrans géants, les stands, les interviews des athlètes…

20150328_112216

11h45: on prend place dans le sas de départ. Le soleil sort de derrière les nuages.

12h: le départ de la course est donné. Une marée humaine de 12 500 coureurs s’élance dans les rues de Prague (pour info, il a fallu près de 15 min pour que tous les coureurs passent la porte de départ)

Sur les 5 premiers km, il y a du monde mais on ne se sent pas enfermé: on se fait doubler facilement, on double facilement. Le rythme s’installe. Emportée par l’euphorie de la course, je fais les 10 premiers km avec ma mère en 1h 08min, soit du 8,8 km/h de moyenne. J’explose mon record sur 10km qui jusque là était de 1h et 15min. C’est rapide, trop pour un semi. Il reste 11 km à parcourir. Je ralentis l’allure et laisse ma mère partir devant.

Au 15ème km, je commence à souffrir: les genoux et les chevilles me font mal (merci les pavés !!), j’ai les jambes lourdes, j’ai du mal à retrouver mon souffle, j’ai chaud. Je marche. Je m’arrête pour manger et boire. J’avais pris du pain d’épice et des fruits secs. Puis on se motive et on repart.

Je me maudis sur les 2 km suivants. Un garçon plutôt mignon sur le bas-côté de la route m’offre une fleur pour me motiver. On tient bon ! Puis je rattrape ma mère au ravitaillement du 18ème km. On fait les deux kms suivants ensemble où elle ne cesse de m’encourager !! Au 20ème, elle reprend son rythme pour finir la course. Je reste sur le mien autour des 8 km/h. A ce moment-là ce qui m’importe c’est de finir la course. J’ai perdu l’espoir de finir en moins de 2h30 mais je m’accroche.

21ème km, on traverse l’avant dernier point. On voit l’arrivée. J’accélère petit à petit. Les gens hurlent des encouragements sur le bord de la route.

21,7 km, on arrive sur le dernier pont. L’arrivée est devant nous. Je continue à accélérer pour finalement passer l’arrivée en 2h36. Ma mère m’attend juste après et on se saute dans les bras. On l’a fait !!! Je dois dire que je suis hyper fière de ma mère: 2h32 !!

PRAF2042-20x30

Les bénévoles sont présents dès la fin de la course pour distribuer médaille, boisson, orange et banane, couverture de survie… Je retrouve mon père et mes amies venues m’encourager (Merci les filles !!!).

I am a finisher !!

Malgré la difficulté, ce fut une course géniale qui m’a montré que j’étais capable de beaucoup de choses, de repousser mes limites et de me dépasser !! Et ça fait un bien fou. C’est cette victoire comme moi-même qui m’a motivé à aller plus loin dans ma pratique du sport, à rajouter du renforcement musculaire, à aller plus souvent à la piscine, et à continuer à faire ce que j’aime tout simplement !!! Mes prochains objectifs en terme de running seront de faire un 10km en moins d’une heure avant noël et un semi en moins de 2h d’ici l’année prochaine!!

 

Maintenant, je peux le dire: I am a finisher !!! Et vous ? Quelles sont vos victoires ??

 

A Bientôt, Margaux

 

Article initialement publié le 8 Avril 2015 et mis à jour le 20 Février 2016

Abonne-toi au blog pour ne rien manquer ! 😉

More about Margaux

Petit bout de femme, devenue runneuse et croquant la vie à pleine dent... Ici on parlera running, fitness, voyages & healthy living....

Comments

  1. Répondre

    Bonjour,
    un bel article qui nous montre ta détermination à finir ce que tu commences, félicitations

    1. Répondre

      Merci !! Je crois bien qu’avoir fini ce semi est une des choses dont je suis le plus fière !! Après, je suis une tête de mule: quand j’ai décidé quelquechose, il faudrait un ouragan pour me faire dévier de ma route ! 😉

  2. Répondre

    Bravo!! Tu as su prendre du plaisir dans cette course et c’est tout ce qui compte. Commencer par un semi c’était risqué alors chapeau! En te lisant j’ai revécu mes sensations sur mon premier semi l’année dernière. Prends bien le temps de reposer avant de reprendre. Et encore une fois bravo!

    1. Répondre

      Une première course, c’est un moment si intense que je ne crois pas que l’on puisse l’oublier ! Je vais prendre le temps de récupérer: pas de footing avant 15 jours au moins. Après le semi, j’ai fais comme une “entorse de fatigue”. Je ense qu’une visite chez le podologue avant d’acheter ma nouvelle paire de basket s’impose pour vérifier mes appuis… Bref je n’oublierais jamais ce semi à Prague !

      1. Répondre

        Bravo, Margaux ! T’es une Nana qui déchire !!!

        1. Répondre

          J’ai de qui tenir 😉

  3. Répondre

    Bravo pour ce semi!
    J’espère que le mien se passera aussi bien !

    1. Répondre

      J’espère aussi !! En attendant, soigne bien ta blessure !!

  4. Répondre

    Super article, et la médaille était canon ! Tu l’as bien mérité. J’ai préféré me challenger sur un 10km moi d’abord : 1h 00min 17sec sur course officielle, que j’ai rapidemment amélioré en 58min grâce au fractionné (tu sais ce mot qui fait mal aux jambes rien qu’à y penser, dont on espère pouvoir faire l’impasse mais qui s’avère indispensable… voilà c’est ça ^^). Je suis impatiente de pouvoir me lancer aussi 🙂 Tes objectifs sont tout à fait atteignables, continue comme ça !

    1. Répondre

      Merci !!!!! En parlant de fractionnés, tu devrais aller voir mon dernier article… Bref les fractionnés c’est bon pour la santé (et pour les fesses :-p )

      1. Répondre

        Je sais bien, malheureusement une tendinite de l’essui-glace + de la patte d’oie (au même genou) m’handicape sérieusement pour la course à pied. Passe sur mon blog à l’occasion 🙂

        1. Répondre

          Ouille, j’ai mal pour toi !!! Soigne toi bien !!! Et pour ton blog, je me suis abonnée 😉

  5. Répondre

    Congrats! Je pense en faire un en novembre prochain! Et bravo à ta mère, tu as de la chance d’avoir une maman sportive! Kiss!

    1. Répondre

      Bon courage pour ta prépa ! Tu verras la sensation quand tu franchis la ligne d’arrivée est juste extra !

  6. Répondre

    Bravo! Tu as couru jusqu’au bout avec la fleur?? Il devait être vraiment mignon…

    1. Répondre

      Ouaip !! J’espérais le retrouver à l’arrivée ;-). Sauf qu’une fois la ligne d’arrivée franchie, je ne pensais plus à rien ^^

Leave a Reply

N'hésite pas à laisser un commentaire pour continuer la discussion

%d blogueurs aiment cette page :