Complexes : Comment les Accepter ?

Les complexes nous mènent la vie dure ! Ou pas… En fait, ils nous mènent la vie dure que si on accepte de se laisser faire. Sauf que… comme souvent c’est plus facile à dire qu’à faire. Comment ne pas se pourrir la vie à cause de complexes qui n’ont pas lieu d’être ? Nous sommes ce que nous sommes, et la société dans laquelle nous vivons nous renvoie l’image que nous ne sommes pas assez bien. Que notre vie n’est pas “parfaite”… Que l’autre est mieux… Alors que pas du tout ! Mais il n’empêche que ce sentiment d’infériorité est bien présent et nourrit nos complexes les plus profonds…

Que faire pour s’en détacher ? Comment se détacher de nos complexes ? Parce que clairement il est hors de question de se pourrir la vie pour des bêtises. Encore faut-il réaliser que ce ne sont que des bêtises et que nous sommes tous des êtres exceptionnels !

Comment réaliser que tu es, toi qui lis cet article, aussi un être exceptionnel ? Avec ses forces et ses faiblesses ? C’est un travail de tous les jours, de tous les instants… Un travail qui demande  d’arrêter de te comparer aux autres et d’apprendre à t’aimer tel que tu es. Parce que chacun est différent, chacun a sa propre histoire.

Complexes : ne plus se comparer aux autres

Dans un premier temps, il est nécessaire que tu apprennes à ne plus te comparer aux autres. Tout simplement parce que cela ne sert à rien ! Comme dit précédemment, chacun est différent. Chacun a sa propre histoire. Dans la vie, nous avons tous une ligne de départ différente. Nous ne partons pas tous avec les mêmes armes. Et surtout, nous n’avons pas tous les mêmes défis à relever..

Se comparer aux autres n’est source que de dévalorisation. Parce que tu projettes tes propres doutes, tes propres peurs, tes complexes sur l’autre. L’autre te paraît parfait. L’autre semble réussir là où toi, tu sembles échouer constamment… Mais rien de cela n’est vrai. L’autre a autant de difficultés que toi, pour gérer les aléas de la vie.

Nous sommes dans une société propice aux comparaisons, notamment à cause des réseaux sociaux qui ont envie tous les aspects de nos vies. Sers-toi des autres, de leurs réalisations, de leur histoire, pour t’inspirer et non te comparer. Tu admires telle ou telle personne pour tout ce qu’elle fait. Plutôt que te dire qu’elle y arrive parce qu’elle est tout simplement géniale, pense à tous les efforts qu’elle a dû fournir pour en arriver là.

Si elle a été capable de faire tout ça, pourquoi toi, tu ne pourrais pas le faire ? Qu’est-ce qui t’en empêche ? Mis à part toi ? Ne te mets pas de barrières inutiles, juste parce que tes rêves te semblent inaccessibles. Pas après pas, avance, mais surtout ne te compare pas aux autres. Tu n’es pas eux, tu n’es pas au même point dans ta vie. Chacun a son chemin, voire a plusieurs chemins possibles. Mais ces chemins de la vie sont différents d’une personne à l’autre.

Nous n’aspirons pas à la même chose. Mais surtout nous avons des personnalités différentes, des façons différentes de voir les choses. Il n’y a pas de formule magique, ou de méthode miracle pour être heureux. Alors ne regarde pas ce qu’il se passe du côté du voisin. Tu n’es pas lui. Trouve ta propre voix pour avancer. Et fais de tes complexes une force.

Pourquoi as-tu tous ces complexes ? D’où viennent-ils ? Apprends à t’aimer toi-même !

 

Complexes : S’aimer soi-même

Il est aussi nécessaire de s’aimer soi-même. De réaliser à quel point tu es un être exceptionnel qui a déjà accompli tant de choses. Si, si, tu ne le réalises peut-être pas maintenant. Mais tu as déjà parcouru un long chemin.

Personnellement, le sport m’a aidé à comprendre que j’étais capable de beaucoup de choses. Comme beaucoup, je pense, j’ai commencé à courir pour perdre du poids, le passage par la case classe préparatoire ayant été fatale pour mes fesses. Puis, petit à petit, j’y ai pris du plaisir. Je me suis investie dans ma pratique sportive. J’ai eu envie de progresser, d’évoluer. J’y ai mis beaucoup d’énergie.  Et j’ai progressé.

Puis, j’ai réalisé que si j’étais capable de me donner les moyens pour “réussir” en course à pied, je pouvais aussi le faire pour “réussir” dans ma vie. Réaliser mes rêves et atteindre mes objectifs. J’ai aussi réalisé que ce corps que je n’aimais pas, m’avait quand permis de vivre de chouettes expériences. Ce corps que je n’aimais pas m’avait porté sur le semi-marathon de Prague, puis sur celui de Bordeaux. Il m’a aussi permis d’affronter le Viaduc de Millau. Pour finir, ce corps que je n’aimais pas, ces cuisses trop fortes, ces hanches trop rondes, ces fesses trop “grosses”, m’ont fait devenir marathonienne en Avril dernier.

Complexes : un corps capable de beaucoup

J’ai compris que mon corps était capable de beaucoup et que finalement, j’étais plutôt fière de lui. J’ai réalisé que j’étais fière de mes courbes, de ma petite taille, de mes cuisses et de mes fesses. Tout simplement, parce que c’était moi. C’était moi, et non quelqu’un d’autre qui ait couru tous ces kilomètres. Alors il fallait que j’arrête de vouloir devenir quelqu’un d’autre, car cela me rendait malheureuse. Autant rester moi-même, aimer ce corps que je maltraite. Le protéger, l’aimer.

Depuis que j’ai réalisé tout cela, je me sens vraiment bien. Ok, je ne suis pas parfaite physiquement. Mais qu’est-ce que j’en ai à faire ? Je me plais telle que je suis, je pense que je peux dire que je plais au autres 😉 Je suis bien dans ma peau, et je pense que cela se voit.

 

Aime toi, aime ton corps, et ton corps te le rendra… N’est-ce pas beau ? N’entretiens pas une relation toxique avec lui. Ton poids met ta santé en danger ? Tu as des faiblesses physiques qui te nuisent dans la vie de tous les jours ? Que peux-tu faire pour y remédier ? Plutôt que de te concentrer sur ce qui te pourrit la vie, place toute ton énergie à trouver des solutions. Avance, plutôt que de te lamenter sur ton corps.

Tu aimes ton corps ? Fais en sorte de le chérir. Fais de tes complexes, une force. Une force pour avancer, une force pour te différencier des autres. Une force à l’origine de ton identité…

Maintenant, que tu as compris que tu étais un être exceptionnel, il est temps d’apporter un peu de positivité et de bienveillance dans ta vie pour réussir tout ce que tu entreprends… C’est par ici que cela se passe —> Le Pouvoir de la Positivité, ou comment devenir chanceux/se et Apprendre à être bienveillant envers soi-même

 

Margaux Lifestyle

complexes - comment les accepter - pinterest

P.S. : Toutes les photos sont de Marie, connue sous le pseudo Instagram bibi13lps

More about Margaux

Petit bout de femme, devenue runneuse et croquant la vie à pleine dent... Ici on parlera running, fitness, voyages & healthy living....

Comments

  1. Répondre

    Hello.
    Le plus simple, ce n’est pas d’y penser, mais de le mettre en pratique. Pour m’aider, j’ai commencé à lire des livres sur le développement personnel. Quand je pense qu’il y a 5-6 ans, je me serais moquée de moi-même avec ce genre de lectures…
    En tous cas, ton article est un bon moyen de réfléchir aux cadeaux qu’on ne se fait pas!
    🙂

    1. Répondre

      On se pose bien souvent des barrières qui n’ont pas lieu d’être, qui au lieu de nous protéger, nous limite et nous empêche de vivre ! Les complexes en font partie à mon humble avis ! 😉 Personne n’est pas parfait, alors pour en faire un fromage ! Notre corps est une magnifique mécanique capable de beaucoup de choses, alors chouchoutons-le !!!

Leave a Reply

N'hésite pas à laisser un commentaire pour continuer la discussion

%d blogueurs aiment cette page :